Rechercher dans le site  |   Devenir membre
      Accueil       |      Forum     |    Livre D'or      |     Newsletter      |      Contactez-nous    |                                                                                                          Envoyer par mail  |   Imprimer

 
Réanimation-Urgences
Ventilation artificielle
Cours de réanimation - urgences
 

Plusieurs techniques :

•Bouche à bouche

• Ventilation au masque Ambu

•Ventilation artificielle par intubation trachéale

 

Intubation trachéale :

A - MATERIEL :

•Plateau

•Laryngoscope

•Sonde

B - COMPLICATIONS :

1) CONTEMPORAINE DE L'INTUBATION :

a) Traumatismes :

•Dentaire

•Nasal

• Pharyngo-laryngé

•Trachéal

b) Trajet sous-muqueux :

c) Intubation sélective :

Sonde descendue trop bas qui ne ventile qu'une bronche.

d) Ballonnet :

•Rupture

•Hernie : obstruction de l'extrémité de la sonde

e) Tube :

•Obstruction

• Coudure

•Morsure : pallier par une canule de Guédel

f) Dilatation gastrique :

Fuite de gaz qui passe dans l'estomac.

Pose d'une sonde gastrique

g) Spasme ou œdème laryngé :

Traumatisme des cordes vocales

h) Troubles du rythme cardiaque :

i) Perforation trachéale et fistules :

2) COMPLICATIONS ULTERIEURES :

a) Ulcération trachéale :

b) Sinusites et pneumopathies nosocomiales :

Entrée importante pour les germes hospitaliers.

Staphylocoques résistants.

c) Sténose trachéale et granulome :

En cas d'intubation prolongée, on préfère la trachéotomie.

d) Trachéomalacie:

Physiologie de la ventilation spontanée :

A - LES PRESSIONS PULMONAIRES :

Pression atmosphérique : 760 mmHg.

À l'intérieur de la plèvre, la pression est légèrement inférieure.

Le gaz se déplace des milieux de forte pression vers les milieux de basse pression.

B - LA VENTILATION SPONTANEE :

Au repos : pression pulmonaire = pression du milieu ambiant.

a) Inspiration :

Contraction des muscles inspiratoires et du diaphragme.

La cage thoracique augment de volume.

La pression intra-pleurale diminue, plaquant les poumons contre les côtes.

L'espace pulmonaire s’agrandit : chute de la pression.

L'air pénètre dans les poumons du fait du gradient.

b) Expiration :

Passive.

Phénomène inverse.

La pression intra-pleurale augmente.

C - PRESSIONS DES VOIES AERIENNES EN VENTILATION SPONTANEE :

La pression est alternativement positive et négative.

D - VENTILATION MECANIQUE :

La pression intrathoracique est toujours positive.

Peut avoir un retentissement sur le retour veineux au cœur droit.

Diminution du débit cardiaque délétère.

Importance du rapport inspiration/expiration qui doit être = 1/2.

Barotraumatismes : pneumothorax par surpression.

E - VENTILATION CONTROLEE :

Volume courant et fréquence préréglée.

Volume et fréquence fixe.

Phase d'insufflation toujours positive.

Pas de ventilation spontanée possible.

F - VENTILATION ASSISTEE CONTROLEE :

Ventilation contrôlée + trigger.

Déclenchement d'un cycle respiratoire par le patient. Relais par la machine.

Établissement d'un seuil de déclenchement réglable de –1 à –20 cm d'eau.

Adaptation aux besoins du patient.

G - VENTILATION CONTROLEE INTERMITTENTE (VCI OU IMV) :

Ventilation contrôlée lente.

Inspirations spontanées possible entre les cycles machine.

Effet bénéfique sur le débit cardiaque et les pressions.

Intérêt pour le sevrage.

Désadaptation possible.

H - PRESSION EXPIRATOIRE POSITIVE (PEP OU PEEP : POSITIVE END EXPIRATORY PRESSION) :

En fin d'expiration passive, on met une pression de contraste qui empêche le patient de vider complètement ses poumons.

Il reste en permanence un volume augmenté dans les poumons : recrutement alvéolaire augmenté.

Amélioration des échanges gazeux.

Réglée de 1 à 20 cm d'eau.

Effet délétère sur le débit cardiaque.

Risque augmenté de pneumothorax.

Intérêt dans le traitement du SDRAA.

I - VENTILATION SPONTANEE AVEC PEP (VS-PEP OU CPAP) :

Respiration spontanée avec recrutement alvéolaire possible avec masque.

Séances de 20 min.

Très fatiguant.

Mais augmente le recrutement alvéolaire.

J - RÉGLAGE DES CONSTANTES DU RESPIRATEUR :

a) Mélange gazeux :

Air + O2.

Réglage de la Fi O2 de 21% à 100%.

b) Volume courant :

10 à 15 mL/Kg.

c) Fréquence :

15 à 20 par minute.

Fréquence X vitesse = Volume minute.

d) Rapport I/E (inspiration/expiration) :

Rapport standard : ½.

e) Paramètres

•PEP

•Soupir

•Effort inspiratoire

•Aide inspiratoire

f) Réglage des alarmes :

Une par paramètre.

g) Humidificateur :

Important pour les patients en intubation, les gaz ne passant par le nez.

h) Réchauffeur :

32 à 34°.

Que pensez-vous de cet article ?

  Envoyer par mail Envoyer cette page à un ami  Imprimer Imprimer cette page

Nombre d'affichage de la page 6810

Copyright 2014 © Medix.free.fr - Encyclopédie médicale Medix