Rechercher dans le site  |   Devenir membre
      Accueil       |      Forum     |    Livre D'or      |     Newsletter      |      Contactez-nous    |                                                                                                          Envoyer par mail  |   Imprimer

 
Psychiatrie
Alcoolisme et troubles mentaux
Cours de psychiatrie
 


 

Épidémiologie de l'alcoolisme :

1) MORTALITÉ :

3ème cause de décès en France, après les maladies cardio-vasculaires et les cancers.

1988 : 25000 à 30000 décès par an.

2) MORBIDITÉ :

2,5 millions d'alcooliques en France (1/3 de femmes).

10% de la population aurait un problème lié à l'alcool.

Responsable de 40% des accidents de la route.

Alcoolisme fœtal : retentissement pour le fœtus.

3) RETENTISSEMENT SOCIAL :

a) Familial :

· Divorces

· Agressivité

· Arrêts de travail 

b) Social :

Coût : 70 milliards de F.

Classification et définition :

Définition de l'OMS : sans précisions quantitatives.

Le DSM IV le définit comme un abus d'alcool entraînant une dépendance physique et psychique.

L'ADES distingue :

· Alcoolisme primaire : prise de boissons alcoolisées comme phénomène pathologique premier

· Alcoolisme secondaire : conduite qui fait suite à une autre maladie somatique ou psychiatrique 

Fouquet distingue 3 types de conduites alcooliques :

a) L'alcoolite :

Alcoolisme d’entraînement, surtout masculin, avec consommation quotidienne, sans culpabilité.

b) L'alcoolose ou alcoolisme névrotique :

Consommation discontinue, solitaire, culpabilisée, sous-tendue par des troubles névrotiques.

c) La somalcoolose :

Alcoolisme intermittent et compulsif de type dipsomaniaque.

Formes cliniques :

A - INTOXICATIONS AIGUËS :

1) Clinique :

a) Ivresse simple :

Signes :

· Excitation psychomotrice

· Désinhibition instinctuelle

· Diminution des réflexes : troubles de la vigilance

· Manifestations d'euphorie ou au contraire de tristesse, ou successivement les 2 

En général moins de 2 g.

> 3 g/l : coma sans signe de localisation neurologique

> 4 g/l : risque létal

b) Ivresse pathologique :

* Ivresse excito-motrice : furie

* Ivresse hallucinatoire : hallucinations visuelles et auditives

* Ivresse délirante :

·Mégalomaniaque

· Auto-dépréciation délirante

· Persécution

· Dangerosité +++ : risque d'acte médico-légal

* Ivresse thymique :

· Mélancolique : "vin triste"

· Maniaque : "vin gai" 

2) Diagnostic :

Le diagnostic est clinique.

Il est confirmé par l'alcoolémie.

3) Complications :

· Coma éthylique

·Actes médico-légaux

· Hématome sous-dural

· Hématome extra-dural

·Hypoglycémie

· Déshydratation 

B - ÉTHYLISME CHRONIQUE :

1) Signes cliniques évocateurs :

a) Anamnèse :

Interrogatoire :

· Type d'alcool

· Quantité

· Comportement

· Difficultés familiales

· Difficultés sociales

· Difficultés professionnelles 

b) Irritabilité :

· Début d'HTA.

· Faciès 

c) Faciès :

·Face enluminée

· Légers œdèmes de la face

·Yeux bouffis

· Sueurs 

d) Signes neurologiques :

· Tremblements

·Complications : polynévrite 

2) Signes biologiques :

· Gama GT

·Volume globulaire moyen (VGM)

3) Troubles psychiatriques associés :

a) Troubles de la personnalité :

· Personnalité phobique

· Personnalité anxieuse

· Psychopathique

·Borderline (personnalité limite) : angoisses anaclitiques, besoin d'étayage 

b) Dépressions :

c) Conduites addictives :

· Toxicomanie

· Troubles de conduite alimentaire (TCA) 

d) Schizophrénie :

Complications de l'alcoolisme chronique :

A - LORS DU SEVRAGE :

Complications subaiguës.

a) Pré-delirium tremens :

Triade :

· Tremblements accompagnés de dysarthrie

· Sueurs

· Insomnies 

b) Le delirium tremens :

Causé par un sevrage brutal.

Mais aussi :

· Traumatisme crânien

·Méningite

·Maladie infectieuse 

C'est un syndrome confusionnel :

* Obnubilation de la conscience :

· Désorientation temporo-spatiale

· Troubles mnésiques 

* Onirisme : impression de vivre comme dans un rêve

·Hallucinations visuelles zoopsiques

· Délire 

* Perplexité anxieuse :

· Urgence médicale

· Risque de défenestration.

·Inversion du rythme nycthéméral 

* Altération de l'état général

·Fièvre

· Chute de la TA

·Déshydratation

· Choc 

c) Hallucinose des buveurs :

Hallucinations auditives, et parfois visuelles.

Sans désorientation ni trouble de la conscience.

B - COMPLICATIONS CHRONIQUES :

1) Encéphalopathies alcooliques :

a) Encéphalopathie de Gayet-Wernicke :

Carence en vitamine B1.

Peut se voir dans l'alcoolisme, mais aussi dans les troubles nutritionnels.

· Amaigrissement

· Somnolence

· Asthénie

· Hypertonie oppositionnelle

· Paralysie oculomotrice

· Syndrome cérébelleux avec nystagmus

Syndrome confusionnel.

Évolution :

· Guérison

· Korsakoff

· Démence sénile

· Décès 

b) Syndrome de Korsakoff :

Lié à une carence en vitamine B1.

Causé par l'alcoolisme, mais aussi :

· Hématome sous-dural

· Tumeur 

Symptômes :

· Désorientation temporo-spatiale

·Amnésie antérograde

· Affabulation

· Fausse reconnaissance 

c) Encéphalopathie porto-cave :

Liée à une insuffisance hépato-cellulaire.

Signes :

·Confusion

· Flapping tremor

· Hypertonie extrapyramidale 

Traitement :

·LACTULOSE

· NÉOMYCINE 

d) Encéphalopathie pseudo-pellagreuse :

Carence en vitamine PP.

· Désorientation

· Troubles de la mémoire

·Hallucinations 

e) Encéphalopathie de Marchiafava-Bignami :

Étiologie inconnue.

· Dysarthrie

· Coma résolutif

·Hypertonie d'opposition

Évolue vers la mort

2) Troubles psychiatriques :

Délire systématisé :

Délire de jalousie.

PHC à la suite d'une hallucinose.

Hallucinations des buveurs.

3) Syndrome d'alcoolisme fœtal :

· Prématurité

· Hypotrophie

· Microcéphalie

· Croissance staturo-pondérale perturbée

· Développement intellectuel 

Syndrome de manque.

Signes de sevrage à la naissance :

· Convulsions

· Tremblements

· Vomissements 

4) Neuropathies :

a) Polynévrites alcooliques :

Carence en vitamine B1.

Démarche steppante.

b) Névrite optique rétro-bulbaire :

Diminution de l'acuité visuelle.

Scotome central.

Traitement : vitamine B1.

5) Troubles digestifs :

a) Cirrhose : 

b) Hypertension portale :

Provoqué par un bloc hépatique : le sang ne passe plus de la veine porte à la veine cave inférieure :

·Cirrhose

· Stéatose

· Fibrose

· Cancer du foie

Cause de varices œsophagiennes.

c) Gastrites :

Ulcères gastro-duodénaux.

d) Pancréatite :

· Aiguë

· Chronique 

5) Complications cardiaques :

· HTA

· Cardiomyopathies

· Insuffisance cardiaque

Traitement de l'alcoolisme chronique :

1) PHASE DE PRISE EN CHARGE ET D'ÉVALUATION :

Bilan organique :

· Biologique

· Paraclinique

· Complications 

Retentissement de l'alcoolisme sue le sujet et son entourage.

Mesurer la motivation du sujet.

Évaluation des troubles psychiques associés.

2) LE SEVRAGE :

a) On ne le fait que si la motivation est réelle :

Modalités :

· En ambulatoire : sevrage progressif (peu efficace)

· En milieu hospitalier 

b) Principe :

* Arrêt de l'alcool

* Prévention du DT :

· Réhydratation per os : > 2,5 l/j

* Vitaminothérapie intensive per os ou en perfusion : B1, B6, B12, PP

* Sédation :

· ÉQUANIL

· TIAPRIDAL ®

· ATRIUM

· SÉRESTA ®

· THÉRALÈNE : hypnotique 

c) Établissement d'un contrat :

Pendant 8 jours :

· Pas de visites ni de téléphone

· Pas de sorties

· Port du pyjama 

d) Les psychothérapies :

· De soutien

· Comportementaliste-cognitive

· D'inspiration analytique

· Systémique

· Associations d'anciens buveurs 

e) Cure de dégoût :

· ESPÉRAL (Disulfirame) : effet antabuse (nausées, vomissements lors de la prise d'alcool

· AOTAL ® (Acamprosate) : diminue l’appétence envers l'alcool ; favorise le catabolisme 

Traitement du delirium tremens :

Urgence médicale è hospitalisation

a) Réhydratation en IV +++

G5 : 2 l/24 h.

Per os : jus de fruit, bouillon.

b) Vitaminothérapie :

En IM.

· BÉNERVA ® (Thiamine) : Vitamine B1

· BÉCILAN (Pyridoxine) : B6

· B12 

c) Traitement sédatif :

TIAPRIDAL en IM : 100 mg/4 h.

ÉQUANIL : 1 ampoule  en IM toutes les 4 heures.

d) Surveillance :

Placer le malade dans une chambre éclairée.

Sans contention.

Conscience.

Pouls, TA, T°.

Vomissements sanglants :

Conduite à tenir devant des vomissements sanglants chez un alcoolique.

En cas d'hématémèse :

Penser à :

·Une rupture de varice œsophagienne

· Un ulcère perforé

·Une gastrite aiguë 

Gestes d'urgence :

· Appeler le SAMU 

En attendant les secours :

· Mettre en décubitus latéral gauche

· Pose d'une perfusion périphérique en cas de collapsus 

En SMUR :

· Remplissage par des macromolécules

· Oxygénothérapie

· Sonde naso-gastrique et lavage

· Scope : TA, ECG 

À l’hôpital :

· Restauration de la volémie

· Fibroscopie

·Surveillance conscience, TA, pouls, température +++

· Risque de récidive

Impression sur fond blanc

Que pensez-vous de cet article ?

  Envoyer par mail Envoyer cette page à un ami  Imprimer Imprimer cette page

Nombre d'affichage de la page 24178

Copyright 2014 © Medix.free.fr - Encyclopédie médicale Medix