Rechercher dans le site  |   Devenir membre
      Accueil       |      Forum     |    Livre D'or      |     Newsletter      |      Contactez-nous    |                                                                                                          Envoyer par mail  |   Imprimer
loading...

 
Pédiatrie
Troubles digestifs chez l'enfant
Cours de pédiatrie
 

 

La diarrhée aiguë ou Gastro-entérite :

Augmentation de volume des selles.

Émission de selles trop liquides et fréquentes : 5 ou 6 et jusqu'à 10 ou 20 par jour.

Affection très fréquente.

Le risque est vital :

•Déshydratation

•Perte de poids

loading...

A - TROIS TYPES DE CAUSES POSSIBLES :

a) Problèmes ORL :

Otites qui décompensent un trouble digestif.

b) Infections urinaires :

c) Causes digestives :

B- LES CAUSES DIGESTIVES :

1) ETIOLOGIE :

a) Erreurs de régime :

b) Infections virales (80% des cas) :

• Rotavirus (épidémique)

•Adénovirus

c) Infections bactériennes (20% des cas) :

•Escherichia coli

•Salmonelles

• Shigelle

•Campylobacter Salmonellose :

•Fièvre

•Diarrhées glairosanglantes (avec des glaires et du sang)

Peut déboucher sur une septicémie.

La contamination se fait souvent par manipulation.

Nécessite une asepsie très rigoureuse.

2) SIGNES :

a) Perte de poids :

On pèse l'enfant.

Caractère de gravité à partir d'une perte de 10% du poids.

La perte de poids n'est pas automatique : compensée par l’eau localisée dans l’abdomen (3ème secteur).

b) Déshydratation :

•Muqueuses sèches : intérieur de la bouche

•Yeux creux, enfoncés

•Pli cutané : quand on pince la peau, elle reste plissée

•Fontanelle creuse

c) Coma :

d) Convulsions :

e) Troubles hémodynamiques :

•Chute de la tension (normale à 9)

•Augmentation du pouls

3) EXAMENS :

a) Interrogatoire des parents :

b) Ionogramme :

Permet de faire un bilan des électrolytes du sang : Na, K, Cl, Bicarbonates

c) Perfusion :

Très difficile de perfuser, du fait de la déshydratation : veines plates.

On peut piquer en épicrânienne : dans le sinus veineux du crâne.

On pique aussi en intraosseuse dans le tibia.

On perfuse des macromolécules pour regonfler le secteur vasculaire :

• PLASMION

•Albumine

• ELOHES

On fait ensuite un relais par du G5 contenant des électrolytes.

Repos digestif : arrêt de l'alimentation pendant 24 à 48 heures.

d) Coproculture :

Seulement quand il y a du sang dans les selles : selles glairosanglantes.

4) CONDUITE A TENIR :

a) Arrêt des laitages :

Environ 48 heures.

On préconise un lait de régime, sans lactose et sans protéines de lait de vache.

•AL 110

• PEPTI JUNIOR

• ALFARÉ

b) Solution de réhydratation :

• ADIARIL

•LYTREN

Sachets de poudre diluée dans l'eau, contenant des électrolytes.

c) Régime alimentaire :

•Eau de riz

•Soupe et purée de carottes

•Pots de pommes/coins, bananes

•Le Coca marche très bien

•Éviter les légumes verts et les fruits, surtout les agrumes.

5) MODALITES :

a) Diarrhée modérée :

2 à 5 selles molles par jour après 3 mois :

•Arrêt de toute alimentation lactée 24/48 heures

•Alimentation antidiarrhéique 48 h + soluté de réhydratation à volonté (l'enfant ne boira pas si il n'est pas déshydraté)

•Reprise de l'alimentation normale sur 2 à 3 jours

b) Diarrhée importante ou avant 3 mois :

•Arrêt de l'alimentation

•Ne donner que des solutés de réhydratation : 100 à 200 mg/kg/j (pas plus de 24 h seuls)

•Si vomissement : toutes petites prises rapprochées (20 ml toutes les 15 min) précédant l'administration "à volonté"

•Réalimentation précoce : 12 à 24 heures :

-> si moins de 3 mois : réalimentation par le lait de la mère

-> si nourrisson de plus de 3 mois : réalimentation par lait normal à concentration progressive, ou par lait sans lactose si selles acides avec présence de sucre è si alimentation déjà diversifiée : réalimentation en débutant par des aliments antidiarrhéiques : yaourts

c) Diarrhée très sévère ou avec signes de gravité :

Discuter l'arrêt digestif complet en milieu hospitalier.

6) MEDICAMENTS :

a) Antibiotiques :

Si diarrhée invasive avec manifestations systémiques.

Mais cela entraîne un risque de prolongation de portage (salmonelles, shigelles).

L'abstention médicamenteuse doit être la règle.

b) Pansements digestifs :

• LACTÉOL

•SMECTA (Diosmectite)

7) SURVEILLANCE :

Savoir que l'on n'obtient jamais de selles normales sous solutés de réhydratation utilisés seuls.

Éléments de surveillance :

•Poids +++

•De la diarrhée : nombre et qualité des selles, ballonnement

•De la déshydratation : poids, diurèse

•De l'état général : température

La diarrhée chronique :

Enfant qui a plus de selles que d'habitude pendant plus d'un mois.

Le pronostic n'est pas vital.

C'est un pronostic de dénutrition.

Cela peut casser la courbe de croissance taille et poids.

Deux cas de figure :

1) COURBE NORMALE :

Colon irritable.

Chez les enfants entre 3 et 4 ans.

Souvent dans un contexte familial difficile : mère stressée.

Selles fétides.

Fragments non digérés.

L'enfant est normal.

Pas de traitement particulier. Hygiène alimentaire. Rassurer la mère

2) COURBE CASSEE :

L'enfant ne grossit et ne grandit plus.

a) Allergie au lait de vache :

Allergie aux protéines du lait de vache.

On change d'alimentation.

Disparaît généralement après 6 mois ou 1 an.

Le changement d'alimentation résout généralement le problème.

b) Maladie cœliaque :

Intolérance au gluten.

Apparaît au 3ème mois, au moment du changement d'alimentation.

c) Mucoviscidose :

Maladie génétique qui atteint certaines glandes au niveau :

•Des poumons

•Du pancréas : cause de diarrhées chroniques.

Les vomissements :

A - LES VOMISSEMENTS CHRONIQUES :

1) LE REFLUX GASTRO-ŒSOPHAGIEN :

Le sphincter inférieur de l'œsophage (entrée de l'estomac) n'est pas toujours efficace pendant la première année.

Provoque des reflux très fréquents.

a) Risques :

•Vomissements

•Brûlures : liquide très acide

•Œsophagite : infection de l'œsophage

•Source d'infections pulmonaires : bronchites à répétition (passage dans la trachée)

•Cause de mort subite du nourrisson : on pense que c'est un des facteurs

b) Examens pH-métrie :

Sonde œsophagienne pendant 24 heures pour mesurer le pH des reflux et leur fréquence.

c) Traitement :

• GAVISCON : pansement gastrique

• PRIMPÉRAN ® (Métoclopramide)

Épaissir les biberons

• GELOPECTOSE

•GUMILK

Utiliser éventuellement des laits antireflux : déjà épaissis.

Résout généralement le problème.

Orthostatisme : faire dormir les enfants avec la tête légèrement surélevée.

2) LA STENOSE DU PYLORE :

Obstruction du pylore : sphincter de la sortie de l'estomac.

Touche surtout les garçons.

Enfant qui a toujours faim et qui vomit systématiquement.

a) Examen :

* Abdomen sans préparation (ASP)

Radio avec injection d'un produit baryté.

On voit une stase du liquide à la sortie de l'estomac.

De moins en moins souvent pratiqué : remplacé par l'échographie.

* Échographie

Mesure de l'olive pylorique.

b) Traitement :

Pylorotomie par cœlioscopie.

3) AUTRES CAUSES :

a) Erreurs de régime :

b) Hypertension intracrânienne :

Peut être due à une tumeur du cerveau : le vomissement étant le seul signe.

c) Causes psychologiques :

B - VOMISSEMENTS AIGUS :

1) INVAGINATION INTESTINALE :

a) Définition :

Pénétration d'un morceau de l'intestin dans le colon.

Provoque une occlusion.

Crises par poussées successives.

Sang dans les selles : l'intestin se nécrose.

Y penser systématiquement chez un enfant qui a des accès de cris et de pâleur.

b) Examens :

Le diagnostic est fait à la radio.

* ASP (abdomen sans préparation)

* Lavement baryté Injection d'un produit radio-opaque hydrosoluble dans le colon et l'intestin.

Fait le diagnostic et le traitement.

La pression replace le segment d'intestin qui s'était invaginé.

Mais si on a attendu plus de 24 heures, l'intestin peut être nécrosé ; il faut alors opérer.

Les constipations :

1) DEFINITION :

Selles émises à intervalle anormalement prolongé.

Leur évacuation est généralement difficile : selles dures.

Dues souvent un une mauvaise hygiène alimentaire.

Problème de douleurs.

Peut provoquer des fissures anales qui aggravent la constipation.

2) CAUSES :

a) Alimentaires :

Régime déséquilibré.

Régime insuffisant : l'organisme tend à conserver les aliments.

b) Maladie de Hirschsprung :

Maladie congénitale.

Intestin dépourvu de péristaltisme : contractions de l'intestin par ondes péristaltiques.

c) Causes psychologiques :

•Mise sur le pot trop précoce : éducation sphinctérienne délirante

•Stress

3) TRAITEMENT :

Hygiène alimentaire.

Pratique du sport. NORMACOL ®.

Que pensez-vous de cet article ?

  Envoyer par mail Envoyer cette page à un ami  Imprimer Imprimer cette page

Nombre d'affichage de la page 55282

loading...
loading...

Copyright 2017 © Medix.free.fr - Encyclopédie médicale Medix