Rechercher dans le site  |   Devenir membre
      Accueil       |      Forum     |    Livre D'or      |     Newsletter      |      Contactez-nous    |                                                                                                          Envoyer par mail  |   Imprimer








loading...

 
Appareil locomoteur
Traumatismes du rachis
Cours de l'appareil locomoteur
 


 

Traumatismes du rachis dorso-lombaire :

A - GENERALITES :

Le plus souvent, atteintes de la charnière dorso-lombaire : D11, D12, L1, L2.

Questions à se poser :

•Y a-t-il des signes neurologiques ?

•La lésion est-elle stable ?

loading...

B - MECANISME :

Le plus souvent un traumatisme violent chez un sujet jeune :

• AVP : moto

•Chute de grande hauteur

Tout accident de la route doit amener à rechercher une fracture du rachis.

Réflexe à avoir : mise en rectitude.

C - ANATOMOPATHOLOGIE :

On distingue les fractures stables des fractures instables.

La stabilité du rachis dépend du segment vertébral moyen, qui comprend :

•La partie postérieure du corps vertébral

•Les pédicules

•Les apophyses articulaires

Si ces éléments sont atteints, la lésion est instable.

D - CLINIQUE :

a) Signes cliniques :

•Douleur

•Contracture des muscles paravertébraux

b) Faire un examen neurologique :

•Sensibilité

•Force musculaire

•Tonus sphinctérien

C'est la radiographie face/profil qui fait le diagnostic.

Elle précise si la lésion est stable ou non.

E - TRAITEMENT :

a) Fracture stable :

Méthode fonctionnelle :

•Décubitus dorsal strict sur plan dur pendant 10 jours.

•Puis lever et rééducation

b) Fracture instable :

•Ostéosynthèse par plaques vissées

•Corset plâtré pendant trois mois

Fractures du rachis cervical :

A - GENERALITES :

Traumatisme fréquent et grave : il expose à des complications neurologiques.

Peut toucher les 7 vertèbres cervicales.

Fracture au dessus de C5 comporte un risque respiratoire : centres de la respiration.

Fractures souvent méconnues, car masquées par un polytraumatisme ou un traumatisme crânien.

Réflexe fondamental de mettre un collier ou une minerve à tout sujet inconscient après un accident.

B - MECANISME :

• Hyperflexion du rachis

• Hyperextension

•Compression axiale

•Rotation du rachis

Souvent associés entre eux.

C - ANATOMOPATHOLOGIE :

On distingue :

•Les lésions stables

•Les lésions instables

La stabilité du rachis cervical dépend :

•Du segment vertébral moyen

•De l'ensemble des éléments disco-ligamentaires entre deux vertèbres

D - CLINIQUE :

Douleurs cervicales

Contractures musculaires.

Faire un examen neurologique :

•Étude de la sensibilité et de la motricité des 4 membres : un seul peut être atteint

•Fonction sphinctérienne

E - EXAMEN :

C'est la radio du rachis cervical face/profil qui fait le diagnostic et qui apprécie la stabilité de la lésion.

On peut être amené à faire un scanner.

F - TRAITEMENT :

a) En cas de lésion stable :

•Minerve

Si pas de fracture visible mais douleurs importantes, on peut suspecter une entorse grave : lésion des éléments disco-ligamentaires.

Faire des clichés dynamiques : déboîtement des vertèbres l'une par rapport à l'autre.

b) En cas de lésion instable et signes neurologiques :

Fixation chirurgicale.

Que pensez-vous de cet article ?

  Envoyer par mail Envoyer cette page à un ami  Imprimer Imprimer cette page

Nombre d'affichage de la page 8378







loading...
loading...

Copyright 2017 © Medix.free.fr - Encyclopédie médicale Medix