Rechercher dans le site  |   Devenir membre
      Accueil       |      Forum     |    Livre D'or      |     Newsletter      |      Contactez-nous    |                                                                                                          Envoyer par mail  |   Imprimer
loading...

 
Bactériologie
Transposons
Cours de Bactériologie
 


 

Les transposons sont des séquences d’ADN capables de promouvoir leur translocation d’un réplicon sur un autre (transposition intermoléculaire) ou sur le même réplicon (transposition intramoléculaire).

loading...

Caractéristiques générales de la transposition :

C'est un événement rare (10-5 à 10-6) survenant en l'absence d’homologie entre les ADN interagissant et indépendamment des fonctions de recombinaison de la bactérieh ôte (protéine RecA).

Les transposons peuvent théoriquement s’intégrer n’importe où.

Cependant certaines régions riches en AT, entraînant une certaine conformation de l’ADN-cible, constituent des points chauds d’insertion.

Classification :

Il existe 3 types de transposons :

1) Les séquences d’insertion (IS) : éléments transposables les plus simples, très répandus chez les bactéries à Gram négatif (entérobactéries).

Plusieurs copies intégrées dans le chromosome ou dans un plasmide.

Ils sont constitués de 2 IR (inverted repeats) encadrant un gène tnp codant pour une transposase.

2) Les transposons composites : éléments constitués de plusieurs séquences IS éventuellement associés à des fragments d’ADN codant pour des gènes de résistance aux antibiotiques, des gènes de virulence ou des gènes métaboliques.

Ces transposons sont très nombreux chez les bactéries à Gram négatif : Tn5 (5,7 kb, KmR), Tn9 (2,6 kb, CmR), Tn10 (9,3 kb, TcR)

3) Les transposons de la famille Tn3 : ces éléments sont constitués de 2 séquences IR encadrant un gène tnpA: gène codant pour la transposase, un gène codant pour la résolvase tnpR, un site de résolution interne (SRI) et un gène bla de résistance aux ß- lactamines.

Ils sont très nombreux chez les bactéries à Gram - : Tn3 (4.9 kb, ApR), Tn4 (20 kb, ApR, SmR, SuR), Tn1721 (10 kb, TcR) ; et chez les bactéries à Gram + : Tn551 (5.3 kb, EmR), Tn917 (5.2 kb, EmR), Tn1546 (12 kb, VanA).

4) Les transposons conjugatifs : ces éléments codent pour le gène xis-Tn codant pour l’excisionase, le gène int-Tn codant pour l’intégrase, le gène tetM codant pour la résistance à la tétracycline, les gènes codant pour les fonctions tra+ nécessaires au transfert conjugatif.

Ces transposons sont détectés chez les bactéries à Gram positif, les prototypes de ces éléments sont les transposons Tn916 (E. faecalis, 16 kb, TcR), et Tn1545 (S. pneumoniae, 25 kb, KmR, EmR, TcR).

Le spectre d’hôte des transposons conjugatifs est large, permettant des transferts vers la quasi-totalité des bactéries à Gram+ (Staphylococcus, Streptococcus, Lactococcus, Enterococcus, Lactobacillus, Clostridium ) mais également vers des bactéries à Gram - (Escherichia coli, Pseudomonas fluorescens...).

Enfin, les intégrons sont des structures qui permettent une construction modulaire des plasmides de résistance : ils sont constitués d'un gène codant pour une intégrase intl1 jouxtant un site attl d'attachement où peuvent s'insérer les gènes de résistance sous forme de cassette.

Que pensez-vous de cet article ?

  Envoyer par mail Envoyer cette page à un ami  Imprimer Imprimer cette page

Nombre d'affichage de la page 7253

loading...
loading...

Copyright 2017 © Medix.free.fr - Encyclopédie médicale Medix