Rechercher dans le site  |   Devenir membre
      Accueil       |      Forum     |    Livre D'or      |     Newsletter      |      Contactez-nous    |                                                                                                          Envoyer par mail  |   Imprimer
loading...

 
Psychiatrie
Terminologie en alcoolisme
Cours de psychiatrie
 

 

 

Les différents modes de contamination :

Abstinents O ou de 1ère intention :

-Gens qui n’ont jamais bu d’alcool ou 1 verre et sui n’ont jamais recommencés

-Qui ont eu un entourage directe problématique avec l’alcool

Buveur normal :

-C’est quelqu’un qui boit une quantité d’alcool raisonnable qui entraîne aucune répercussion dans le mode sociale et privée. (homme 2 à 4 verres et la femme 1 à 3 verres)

loading...

Dans les bistros il y a toujours la même quantité d’alcool quelque soit l’alcool consommé : 15 grammes.

L’alcool n’est pas bénéfique pour le corps mais le tanin et les différents composant sont bénéfique pour le corps.

Buveurs excessifs

-Consommations chronique à risque CCR Hommes > 28 verres Femmes > 14 verres

-Consommations chronique excessive CCE

Quelque soit le volume dommage somatique sociaux

Consommations chronique à problème

-sous groupe égale à CCR + CCE Alcoolodépendance

-Dépendance aux produits (alcool) avec impossibilité de faire un retour en arrière (redevenir buveur normal)

-Elle n’est pas définie par un nombre de verre par jour, mais par la perte de contrôle suivant la consommation d’alcool (elle peut être de 1 verre), mais ce verre est nécessaire pour vivre.

Vocabulaire :

-Abstinent : c’est l’arrêt totale de toute consommation d’alcool.

Abstinent 1 ne boit pas car obligé (raison médicale)

Abstinent 0 ne boit car n’aime pas

-Abus : elle se réfère à des normes sociologiques ce terme doit être évité.

-L’Accoutumance : ce terme doit être remplacé par tolérance ou par dépendance.

C’est la nécessité d’avoir à augmenter les doses d’un produite pour obtenir les même effets.

La dépendance : c’est définie par la notion d’accoutumance de tolérance et de désordre physique.

Le syndrome physique n’est pas nécessaire pour le définir.

-Alcoolémie : c’est le taux sanguin d’alcool dans le sang (î 0,5 g/litre alcoolémie toléré. ì de 0,7 g/l 9 délit).

C’est un vocabulaire très peu utilisé en alcoologie.

-Alcoolisation : toutes consommation d’alcool (éthanol) sans aucune connotation de dangerosité, de chronicité , de quantité -Alcoolisme : c’est un terme qui a été remplacé par Alcoolodépendant

-Alcoolodépendance : c’est la suggestion à la prise de boisson alcoolique dont la suppression entraîne une dépendance physique définit par le syndrome de sevrage et/ou la dépendance psychologique définit par le désir irrépressible de renouveler la prise d’alcool.

-Appétence : c’est la tendance d’un être vivant à penser qu’il est capable à satisfaire un besoin, une envie ou un désir (pas de notion de besoin).

On est dans le domaine psychologique.

-Assuétude : c’est la nécessité d’être assujetti à un produit.

Intermédiaire

-Boissons alcooliques : des boissons qui contient naturellement de l’alcool ou des boisson distillées ou on rajoute de l’alcool.

-Boisson alcoolisées : rajout d’alcool dans une boisson non alcoolisées (café arrosé, thé au rhum, coca additionné de whisky…)

-Buveur excessif :

-Consommation : en alcoologie, action d’ingérer une boisson alcoolique.

On distingue deux types de consommations :

La consommation non pathogène

La consommation pathogène.

-Éthylomètre : instrument qui servant a quantifier l’alcool dans l’air expiré (quantification)

-Éthylotest : instrument détectant l’imprégnation de d’alcool dans le sang

-Ivresse alcoolique : état somatique provoqué par la prise d’alcool

-Rechute : c’est le faite re-consommer de l’alcool après une période d’abstinence (un véritable alcoolodépendant fera au moins un rechute {qui peut être positif pour le patient})

-Seuil d’alcoolisation dangereuse : c’est la limite au-dessous de laquelle la consommation d’alcool ne serait pas dangereuse).

Définition fausse car il n’est pas possible de définir un seuil dangerosité (différence de race, de sexe…)

-Sevrage : c’est les signes physiques qui se définissent pas des tremblement, des nausées, ì pouls, ì TA et ì T° qui surviennent entre la 6ème et 24ème heures, par la suite DT qui survient en 3 jours.

-Tolérance : capacité de supporter

-Vulnérabilité : risque de devenir un alcoolodépendant utile en prévention et moins en soins.

Que pensez-vous de cet article ?

  Envoyer par mail Envoyer cette page à un ami  Imprimer Imprimer cette page

Nombre d'affichage de la page 3420

loading...
loading...

Copyright 2017 © Medix.free.fr - Encyclopédie médicale Medix