Rechercher dans le site  |   Devenir membre
      Accueil       |      Forum     |    Livre D'or      |     Newsletter      |      Contactez-nous    |                                                                                                          Envoyer par mail  |   Imprimer








loading...

 
Divers
Différents solutés
Cours Divers Réanimation
 
 
 

Introduction :

Reconstruction : ajouter au principe actif l’ampoule de solvant présentée avec le produit existant ou lyophilisat.

Dilution : délayer une substance dans un liquide, en diminuant la teneur par injonction d’eau ou d’autres liquides. Attention aux problèmes de précipitation.

Choix du vecteur important.

loading...

Les solutés :

a - présentation :

- flacon versable (500ml et 1l)

- flacon en verre (125ml, 250ml, 500ml et 1l)

- ampoule

- poche en plastique (50ml, 100ml, 250ml, 500ml et 1l) toujours stérile.

b - Indications :

- vecteur pour administration de médicaments.

C’est le soluté de transport, véhiculant les médicaments et réhydratent le patient.

- correction des troubles hydro-électriques.

C’est le soluté nutritif, nourrissant le patient quand il ne s’alimente plus.

On utilise :

• Les glucosés avec électrolytes

• Les solutions d’acides aminés.

• Les émulsions lipidiques.

- remplissage pour corriger des troubles hémodynamiques ou hémorragiques.

Ce sont les solutés de remplissage, maintenant le volume sanguin normal.

On utilise :

• Les solutés à grosses molécules.

• Le sang et dérivés.

c - produits :

cristalloïdes :

Contiennent des particules de petites tailles (sels minéraux ou glucose) qui sortent rapidement des vaisseaux et passent dans le liquide interstitiel.

Ils réhydratent.

colloïdes :

Contiennent de grosses molécules qui rentent dans le lit vasculaire pendant un certain temps et attirent l’eau des liquides interstitiels.

Ils assurent le remplissage vasculaire.

En fonction du nombre et de la taille des molécules dissoutes par rapport au plasma, les solutés sont donc :

• isotonique (même contenance que le plasma)

• hypertonique (+ de molécules que dans le plasma)

• hypotonique (- de molécules que dans le plasma)

d - remarques :

• Ne jamais perfuser de solutés hypertoniques (eau distillée) seules.

Dans le cas où il faut le perfuser, il faut le passer très lentement avec un régulateur de débit (sur PM).

• Les solutions hypertoniques doivent toujours être perfusées strictement dans les veines car ils présentent un risque de nécroses lorsqu’ils infiltrent les tissus (extravasation).

• Le potassium (K+) n’est jamais perfusé pur, ni en IV directe.

e - Propriétés :

Tout soluté injectable doit être stérile, limpide, apyrogène et neutre.

Rôle infirmier :

a - Asepsie :

L’administration des médicaments par voie parentérale nécessite une injection.

Il existe donc une effraction à travers la peau.

Donc risques infectieux.

Préparation avec règles d’asepsie et hygiène :

• lavage des mains antiseptique

• asepsie de la peau

• préparation du matériel et produits.

b - Traçabilité :

art.6 : rôle et prescription médicale du décret du 11/02/2002 « Les injections et perfusions font l’objet d’un compte-rendu d’exécution écrit, daté et signé par l’IDE et transcrit dans le dossier de soins IDE. »

La transcription doit être claire, lisible, précise (date, heure, durée d’injection ou de perfusion, mode de préparation…)

c - contrôle des produits :

Date de péremption Intégrité de l’opercule ou du bouchon

Si poche, vérifier qu’il n’y ait pas de fuite.

Vérifier la présence de vide

Noter sur une étiquette le médicament injecté en poche.

d - surveillance de la perfusion :

Art 5 du 11/02/2002 :

Bon fonctionnement de la perfusion.

Position haute du flacon (différence de pression pour que le liquide s’écoule)

Matériels :

- potence ou pied à sérum (pied à perf.)

- panier à sérum

- flacon stérile

- régulateur de débit

- cathéter périphérique

- un moyen de fixation adhésif (dosiflow ®)

Surveillance de la voie d’abord :

- bonne position du bras

- tubulure jamais coudée

- robinet correctement ouvert

- régler le débit

- vérifier le reflux sanguin

- pas de présence de sang dans la tubulure.

Surveillance du point de ponction :

- pas de rougeur

- pas de saignement

- pas de douleur

- pas de gonflement.

Surveillance du pansement :

- propre

- non souillé

- occlusif

Que pensez-vous de cet article ?

  Envoyer par mail Envoyer cette page à un ami  Imprimer Imprimer cette page

Nombre d'affichage de la page 4988







loading...
loading...

Copyright 2017 © Medix.free.fr - Encyclopédie médicale Medix