Rechercher dans le site  |   Devenir membre
      Accueil       |      Forum     |    Livre D'or      |     Newsletter      |      Contactez-nous    |                                                                                                          Envoyer par mail  |   Imprimer








loading...

 
Bactériologie
Rencontre hôte bactéries
Cours de Bactériologie
 


 

Transit :

de très nombreuses bactéries sont incapables de s’implanter sur la peau ou les muqueuses pour des raisons d’exigences nutritionnelles ou physiologiques (température de croissance...).

loading...

Ainsi en est-il probablement de nombreuses bactéries du sol ou de l’eau ingérées avec la nourriture et la boisson.

L’hôte les "ignore" du point de vue immunitaire.

Commensalisme :

certaines bactéries de l’environnement ou provenant d’autres hôtes peuvent s'inféoder sur le revêtement cutanéo-muqueux : c'est le commensalisme.

Cette colonisation est transitoire, prolongée ou parfois indéfinie.

Ces bactéries n’ont aucune tendance spontanée à envahir les tissus et donc à léser l’intégrité de l’hôte.

Cependant leur nombre souvent considérable au contact de certaines muqueuses (digestives...) stimule en permanence le système immunitaire sans conséquence pathologique (formation d’anticorps "naturels").

Cette flore peuvent être la source de nutriments et de vitamines (E coli produisant la vitamine K...) et constitue une barrière écologique contre l’implantation de germes virulents.

Certaines bactéries commensales sont souvent incapables de survivre en dehors de l'hôte.

Ainsi, un équilibre s’installe entre les individus sains et les différentes flores commensales de la peau, des muqueuses buccales, nasales, digestives, uréthrales, vaginales et de la plaque dentaire.

Cette flore varie en fonction de l'âge, de l’alimentation, de l’état de la dentition, de l’état de santé (diabète...), des intoxications ou médications (toxicomanie, antibiothérapie...).

Enfin, cette flore est source de certains nutriments et vitamines nécessaires à l’hôte (symbiose) et constitue une barrière microbienne contre les microorganismes exogènes et dans certains cas sont

Maladie infectieuse :

une maladie infectieuse est le résultat d’un conflit hôte bactéries aboutissant à des lésions chez l’hôte infecté.

L’hôte réagit à de telles agressions en mettant en jeu une cascade de défenses non spécifiques et spécifiques, qui tendent à éliminer les bactéries responsables et à neutraliser les produits toxiques libérés ou sécrétés par les germes.

Ces mécanismes, dans les cas favorables, entraînent la guérison clinique avec le plus souvent une destruction complète des bactéries virulentes dans les tissus de l’hôte infecté.

L'expression clinique de la maladie est le résultat complexe des multiples interactions observées au cours de l’infection entre bactéries et défenses de l’hôte.

Que pensez-vous de cet article ?

  Envoyer par mail Envoyer cette page à un ami  Imprimer Imprimer cette page

Nombre d'affichage de la page 1937







loading...
loading...

Copyright 2017 © Medix.free.fr - Encyclopédie médicale Medix