Rechercher dans le site  |   Devenir membre
      Accueil       |      Forum     |    Livre D'or      |     Newsletter      |      Contactez-nous    |                                                                                                          Envoyer par mail  |   Imprimer

 
Divers
Régimes liés aux affections Cardio-vasculaires
Cours Divers Diététique
 
 
 

Les déséquilibres alimentaires :

a) Alimentation riche en graisse

Graisses dures : acides gras saturés

b) Alimentation riche en sucre

Sucres simples

c) Suralimentation

d) Malnutrition

e) Consommation élevée d'alcool

Les affections cardio-vasculaires :

A - L'HYPERTENSION ARTÉRIELLE :

a) Régime sans sel

D'autant plus strict que l'hypertension est sévère.

b) Régime hypocalorique chez les obèses

c) Traitement de l'hyperlipidémie s'il y a lieu

d) Traitement du diabète gras s'il y a lieu

e) Arrêt du tabac

B - L'ATHÉROSCLÉROSE :

Accumulation sur la paroi interne des artères de lipides associés à des glucides complexes, du sang, des tissus fibreux et des dépôts calcaires.

Facteurs favorisants :

• Hyperlipoprotéinémie ou dyslipidémie

• Augmentation des triglycérides

• Augmentation du cholestérol

• Déséquilibres alimentaires

• Tabac

• HTA

• Diabète

• Obésité

• Sédentarité Régime sans sel et/ou hypolipémiant.

C - LES INSUFFISANCES CARDIAQUES :

Impossibilité pour le coeur, à l'effort ou au repos, de subvenir aux besoins de l'organisme.

Traitement :

• Régime sans sel strict

• Régime hypolipémiant

D - LES RÉGIMES :

Le régime sans sel classique :

Une alimentation normale apporte 8 à 15 g de sel par jour.

Le sel de cuisine représente 40 à 50 % de cet apport.

Le pain environ 30 %.

Le reste par les aliments : fromages, conserves, charcuterie...

Le rôle du sel est le maintien de l'équilibre osmotique intra et extra-cellulaire.

La natrémie normale est de 141 à 142 méq/l (milliéquivalents par litre).

Les reins peuvent éliminer jusqu'à 30 g de sel par jour.

On utilise le régime désodé large à 500 mg/j.

Le régime sans sel strict est limité à 250 mg/j.

On l'applique pour les insuffisances cardiaques et les OAP.

a) Le régime sans sel large à 500 mg.

On élimine le sel de table.

Également le sel de cuisson.

Le sel contenu dans certains aliments :

* Produits laitiers

• fromages faits

* Viande, poisson, œufs

• charcuterie

• viandes en conserve

• fruits de mer

• conserves de poisson

• poisson fumé

* Céréales, féculents

• pain et biscottes ordinaires

• chips

• pâtisseries du commerce

• biscuits salés et sucrés du commerce

• gâteaux salés n Légumes et fruits

• toutes les conserves

• tous les légumes cuisinés du commerce

• choucroute

• fruits secs

• olives

* Matières grasses

• beurre salé

• crème fraîche

• margarine ordinaire

• graisses régionales : saindoux, lard

* Eaux minérales

• Vichy

• Vals

• Badoit

* Condiments

* Sucreries, bonbons, glaces

* Médicaments effervescents

b) Le régime sans sel strict :

Il est appliqué très rarement, pour les OAP ou les insuffisances cardiaques rares.

En plus du régime sans sel large, on supprime :

* Laitages

• lait (on donne un lait désodé)

• yaourt

• flancs

• riz au lait

• laits fermentés

• tous les fromages sauf le fromage sans sel

* Viande, poisson, œufs

• jambon sans sel

• une part de viande par jour seulement

• abats

• limande, sole, maquereau

• oeufs de poisson

• pas plus de 2 oeufs par semaine

* Féculents

• rien de plus que dans le régime large

* Légumes

• fenouil

• épinards

• blettes

• céleri

• carottes

• betteraves rouges

• navets

• poireaux

• artichauts

• cresson

• oseille

* Fruits

* Matières grasses

* Condiments

* Sucreries

• pareil que pour le régime large

* Boissons

• boissons alcoolisées

E - LES HYPERLIPOPROTÉINÉMIES OU DYSLIPIDÉMIES :

Augmentation d'une ou plusieurs fractions lipidiques circulantes.

Sachant que ces fractions lipidiques sont véhiculées par les lipoprotéines.

Taux normal :

• Cholestérol : 1,5 à 2,2 g

• Triglycérides : 0,5 à 1,5 g

Les lipoprotéines sont des molécules en deux parties, constituées d'un lipide plus une protéine.

• Le chilomicron

Protéine qui circule dans le sang et transporte les triglycérides.

• Le LDC

Mauvais cholestérol.

Il transporte 60 % de cholestérol.

• Le HDL

Il transporte 20 % du cholestérol.

• Le VLDL

Il transporte 50 % de triglycérides et 20 % de cholestérol.

Régime en fonction de la fraction lipidique qui est augmentée.

F - LES DYSLIPIDÉMIES :

Six affections différentes :

a) Type I :

Hyperchilomicronémie

Augmentation des chilomicrons dans le sang.

Maladie rare : 1 cas sur 1 million.

Absence congénitale de lipoprotéine-lipase (enzyme).

Régime hypolipidique : moins de 15 g de lipides par jour (régime normal : 70 g/j).

On diminue les acides gras (beurre).

b) Type IIa :

Hypercholestérolémie essentielle

Origine génétique.

Erreurs alimentaires.

Régime hypocholestérolémiant.

On diminue les acides gras saturés :

• Beurre

• Margarine

• Graisses régionales (saindoux)

• Certaines viandes

c) Type IIb :

Hyperlipidémie mixte

Augmentation du cholestérol et des triglycérides dans le sang.

Augmentation du taux de LDC (mauvais cholestérol).

Régime hypoénergétique.

On diminue les glucides.

Le saccharose est interdit (sucre).

On élimine l'alcool.

d) Type III :

Dysbêtalipoprotéinémie

Augmentation du cholestérol, des triglycérides et de la lipoprotéine.

Le LDL n'est pas augmenté.

Même traitement que pour le type IIb.

e) Type IV :

Hypertriglycéridémie endogène

Même régime que pour le type IIb.

On conserve les lipides.

f) Type V :

Hypertriglycéridémie exogène + endogène rare Régimes associés du type I et du type IV

G - LE RÉGIME HYPOCHOLESTÉROLÉMIANT :

a) Restriction quantitative des matières grasses :

Choix des aliments.

Mode de cuisson.

b) Choix des matières grasses

c) Diminution des aliments qui contiennent du cholestérol

d) Surveillance du poids

e) Aliments interdits :

* Produits laitiers

• tout ce qui est à base de lait entier

• fromage à plus de 45 % de matières grasses

• beurre

* Viande, Poisson, œufs

• mouton

• agneau

• canard

• oie

• charcuterie

• cervelle

• abats (pas plus d'une fois par quinzaine)

• pas plus de 2 oeufs par semaine (jaune très riche)

• oeufs de poisson

• poisson en conserve et fumé

* Légumes et fruits

• tous sont autorisés

* Féculents

• pâtisserie

• viennoiserie

* Graisses

• éliminer le beurre

* Boissons

• diminuer les boissons alcoolisées

H - RÉGIME HYPOTRIGLYCÉRIDÉMIANT :

Les triglycérides sont des graisses.

Ils augmentent quand l'alimentation est riche en glucides et en sucre.

Limiter tous les glucides :

• Féculents

• Fruits

• Sucre et produits sucrés

• Alcool

L'obésité :

A - DÉFINITION :

Elle n'est pas considérée comme une maladie mais comme le symptôme de diverses maladies.

État pathologique caractérisé par une surcharge graisseuse des téguments et des viscères, et par un excès de poids par rapport à la taille.

On considère qu'il y a obésité quand le poids dépasse de 20 % le poids idéal.

Réserve énergétique, sous forme de triglycérides, qui n'est pas utilisée.

Intervient une notion d'inégalité entre les personnes.

On n'applique pas un régime à un obèse pour des raisons esthétiques, mais pour des raisons de santé.

La prise alimentaire est régulée au niveau de l’hypothalamus par le besoin énergétique de l'organisme, mais aussi par le plaisir gustatif, par la nature des aliments, par la présentation des plats.

L'ambiance qui règne autour du repas joue aussi un rôle.

B - DIFFÉRENTES CATÉGORIES D'OBÈSES :

On distingue plusieurs catégories d'obèses par rapport à l'alimentation :

a) Les hyperphages :

Gens qui mangent en très grande quantité régulièrement.

b) Les boulimiques :

Besoin de manger très rapidement en grande quantité.

Procède par crises.

c) Les boulimiques anorexiques :

Se font vomir après la crise de boulimie.

d) Les grignoteurs :

Importance de l'interrogatoire alimentaire.

Le régime a pour but de diminuer la masse grasse, tout en respectant la masse musculaire et protidique, progressivement et durablement.

Nécessité d'associer régime et activité sportive.

Les coupe-faim (isomérides) ont des conséquences graves au niveau du coeur.

C - LE RÉGIME HYPOCALORIQUE :

On n'exclut pas le sel.

Petit déjeuner obligatoire.

Grignotage interdit.

Ne pas supprimer au hasard un aliment.

Chaque repas doit contenir toutes les sortes d'aliments.

L'organisme n'a pas besoin de sucre.

* Produits laitiers

• tout ce qui est à base de lait entier

* Viande, poisson, œufs

• toutes les viandes fumées, faisandées, en sauce

• charcuterie

• oie, canard

• conserves de poisson à l'huile et oeufs de poisson

* Féculents

• en fonction du patient

• pas du tout ou très peu

• pas de pain de mie

• pâtes, riz, pommes de terre : sans matières grasses

* Légumes et fruits

• banane

• figues fraîches

• cerises

• fruits secs

• 2 fruits maxi/jour

* Sucres

• pas de sucreries

* Graisses

• toutes limitées

• mais ne pas éliminer le beurre et l'huile n Boissons

• seule l'eau est autorisée

• prohiber les produits lights Cette liste n'est pas standard.

Le régime doit être adapté à chaque patient.

Que pensez-vous de cet article ?

  Envoyer par mail Envoyer cette page à un ami  Imprimer Imprimer cette page

Nombre d'affichage de la page 16883

Copyright 2014 © Medix.free.fr - Encyclopédie médicale Medix