Rechercher dans le site  |   Devenir membre
      Accueil       |      Forum     |    Livre D'or      |     Newsletter      |      Contactez-nous    |                                                                                                          Envoyer par mail  |   Imprimer








loading...

 
Divers
Prévention des escarres
Cours Divers Dermatologie
 
 
 

La peau :

A- ANATOMIE :

La peau est faite de 3 couches de tissus histologiquement différents :

loading...

Épiderme : couche externe, la plus superficielle, fabriqué en permanence par la membrane basale.

Constitué par la couche cornée ( cellules mortes ).

Il existe une flore bactérienne résistante et non pathologiques. Les germes jouent un rôle de protection par rapport aux germes extérieurs.

Derme : séparé de l’épiderme par une membrane basale = tissu conjonctif.

Existe toute la vascularisation, les glandes sudoripares et sébacées, follicules pileux et terminaison nerveuse.

Hypoderme : tissu cellulaire sous cutanée = tissu conjonctif adipeux.

B- PHYSIOLOGIE :

3 rôles principaux :

Rôle sécréteur : sueur qui élimine les substances toxiques = thermorégulation.

Rôle sensoriel : peau = siège des sensibilités tactiles, douloureuses et thermiques.

Rôle protecteur : des différentes agressions ext.

Poils tapissent certaines muqueuses et sont une protection aux poussières.

La cicatrisation :

4 phases si normal :

Hémostase : formation d’un caillot qui remplie la plaie et relie les bords de la blessure

Inflammation : phase de détersion ( élimination de tout ce qui est toxique sur la plaie ) qui dure entre 12 et 24h après la blessure.

Angiogenèse : réparation ou granulation.

Proliférative : épidermisation ou cicatrisation qui commence vers 4e J allant jusqu’à 2/3 semaines après la blessure.

Facteurs altérant la cicatrisation : vieillissement, malnutrition, obésité, chimio et radiothérapie, diabète et tension.

Les escarres :

Épidémiologie :

Allonge la durée d’hospitalisation, peut mettre en jeu pronostic vital du patient, pèse lourd sur le budget d’établissement.

Durée du traitement 90 à 183 jours.

Soigner une escarre coût plus cher que de le prévenir ( 100 à 400 000frs par malade ).

7% des escarres chez personne hospitalisé 1 an.

Définition d’une escarre : ischémie tissulaire provoquée par pression prolongée de la peau entre 2 plans durs

– le plan sur lequel le malade repose et le plan osseux. Escarre = mort tissulaire.

Se situe le courant sur le talon et le sacrum, tête et coudes mais peu en faire partout.

Appauvrissement tissus en flux sanguin = diminution en O2 = nécrose et ischémie.

Facteurs de formation, facteurs de risques :

- Facteurs intrinsèques ( lié au patient ) : dénutrition, hypo protidémie, hypo volémie, déshydratation, âge, état sceptique, état peau et neurologique, sédation, incontinence, artériopathie, fièvre, diabète, hypothermie et état général.

- Facteurs extrinsèques : personnel insuffisant ou démotivé, matériel inadapté, mauvaise surveillance, cisaillement ( frottement des draps ), étirement, humidité, mobilisation insuffisante, nutrition mal surveillé, massages non effectués.

Ne pas déléguer aux aides soignants.

Différents stades d’une escarre :

Stade 0 : pas d’escarre

Stade 1 : rougeur ou érythème, pas de perte de substance, plaque rouge, chaude, entourée par une plaque oedémateuse, soit rougeur persistante soit non = disparition. Pas d’effraction cutanée.

Stade 2 : phlyctène et dés épidermisation.

Phlyctène = décollement épidermique avec œdème dermique, renferme soit liquide plasmatique ( blanc ) soit hémorragie.

Dés épidermisation = ulcération superficielle rouge, + ou – suintante et très douloureuse.

Stade 3 : nécrose et détersion, disparition du tissu lésé, peut avoir 2 formes différentes : noire dur et cartonnée = sec, épais, pas douloureux, adhérente aux tissu profonds ; jaune et molle avec une détersion en cours après ouverture plus profonde de la plaie.

Dépôt de fibrine, très douloureux et exsudats avec importance.

Stade 4 : Bourgeonnement et ré-épidermisation, tissu sain comblent la cavité, peau fine rose et fragile.

Plaies cicatrises en plusieurs étapes intriguées.

Prévention des escarres :

1- Diminution de la pression par matelas ( eau, à plots en mousse, à air ou à gel ) et coussins.

2- Diminution de la durée de la pression par des changements de positions assez fréquentes voir toutes les 3 heures si possible.

3- Des moyens complémentaires ( ex : faire des toilettes +++, bien sécher le patient, éviter les couches sauf si changement fréquent et surveiller une bonne alimentation et hydratation ).

4- Le massage : réservé aux zones saines et surtout ne pas masser une escarre constituée = aggrave.

Masser les zones à risque et quand rougeur pas prononcée.

But = facilité de glissements des membranes sous cutanées.

Bannir les produits gras et qui dessèche la peau.

Référence = huile de maïs = SANYRENE ou BIAFINE.

Le massage ne doit jamais être douloureux, et doit être fait avec les paumes de la main.

5- Information et éducation du patient et/ou de l’entourage par des explications simples.

Faire participer le patient ( et entourage ) en fonction bien sûr de leurs niveaux de compréhension.

Que pensez-vous de cet article ?

  Envoyer par mail Envoyer cette page à un ami  Imprimer Imprimer cette page

Nombre d'affichage de la page 12996







loading...
loading...

Copyright 2017 © Medix.free.fr - Encyclopédie médicale Medix