Rechercher dans le site  |   Devenir membre
      Accueil       |      Forum     |    Livre D'or      |     Newsletter      |      Contactez-nous    |                                                                                                          Envoyer par mail  |   Imprimer

 
Appareil locomoteur
Soins pré et postopératoire en traumatologie
Cours de l'appareil locomoteur
 


 

Préparation du malade a l'intervention :

1) LA VEILLE DE L'INTERVENTION :

* Vérifier la propreté : la plupart des infections viennent des propres germes du malade.

* Préparer le champ opératoire

• Raser largement et soigneusement

• Couper les ongles

• Enlever les bagues

 

 

 

 

 

 

 

*Donner un tranquillisant : avec l'accord de l'anesthésiste

*Prévenir le malade de ne pas boire, fumer, manger à partir de minuit (6 à 8 heures avant l’intervention)

2) LE JOUR DE L'OPERATION :

Enlever bijoux et appareils dentaires.

Faire déshabiller le malade et lui donner une chemise

Prémédication

Préparer le dossier du malade

Préparer la chambre pour le retour

•Cales pour surélever les pieds du lit

•Cerceau et appareillage de traction/suspension

•Pied à sérum

•Feuilles de surveillance postopératoire

Surveillance postopératoire :

1) AU RETOUR :

Pouls/tension

Respiration

État de conscience.

Rechercher un saignement important

•Par la plaie

•Par le drainage : éventuellement casser le vide si le malade saigne trop

Surveiller les extrémités du membre opéré : doigts et orteils

•Couleur

•Sensibilité

•Motricité

2) DANS LES JOURS QUI SUIVENT :

*Température 2 fois par jour

En cas de fièvre suspecter un hématome et/ou une infection.

*Pouls et tension également 2 fois par jour

Accélération du pouls : penser à la phlébite.

*Surveillance et changement du pansement

Attention à la date du premier pansement.

*Attention aux dates :

•Du premier lever

•Du premier appuis

*Ablation des fils au bout de 15 jours environ.

Prévention des complications du décubitus :

1) LES COMPLICATIONS THROMBOEMBOLIQUES :

a) Définition :

Migration d'un caillot pouvant provoquer une embolie pulmonaire

Mise sous anticoagulant. Lever précoce.

b) Surveillance :

Point de côté ou difficulté respiratoire : suspecter une embolie pulmonaire

2) ENCOMBREMENT RESPIRATOIRE :

Mettre le patient en position assise.

Le faire tousser, cracher.

Donner un aérosol de muco-fluidifiant.

3) COMPLICATIONS URINAIRES :

Infections. Faire boire beaucoup, surtout les personnes âgées.

4) COMPLICATIONS CUTANEES : ESCARRES

Massage toutes les trois heures des points de compression :

•Talons

•Sacrum

Faire changer le malade de position régulièrement.

Les pansements en orthopédie :

1) LES PRODUITS :

a) Adaptic :

Compresse grasse, non adhérante, qui permet de délimiter une rougeur.

Peut s'utiliser seul, ou avec des compresses imbibées d'HIBITANE.

Ne jamais utiliser avec du Dakin ou de la Bétadine.

S'utilise en une couche unique.

b) Dakin :

Produit détergeant et désinfectant.

Peut s'utiliser seul ou avec du tulle gras.

Se dégrade très vite : nécessité de changer le pansement 2 à 3 fois par jour.

c) Tulle gras :

Pansement gras permettant le bourgeonnement d'une plaie.

Ne pas hésiter à l'utiliser en plusieurs couches.

Utilisé seul ou avec des compresses de Dakin qui accélèrent le processus de détersion.

Nécessaire de le laisser en place 2 ou 3 jours.

Si utilisé avec du Dakin, changer tous les jours.

d) Corticotulle :

Pansement gras anti-inflammatoire.

De couleur rouge.

Il permet de stopper un bourgeon, d’aplanir une surface bourgeonnante.

S'utilise seul.

Laisser 2 ou 3 jours.

e) Sorbsan :

Compresse d'algue séchée qui permet l'épidermisation.

Elle s'utilise sur les prises de greffe de peau.

Également sur des érosion ou les éraflures cutanées.

Après l'application, couvrir avec des compresses imbibées de sérum physiologique.

Le Sorbsan est laissé en place de 3 à 7 jours.

Pour les prises de greffes de peau, il peut même rester en place jusqu'à 3 semaines.

Pour la retirer, il faut bien mouiller au sérum physiologique.

f) DEBRISAN :

Poudre qui permet le bourgeonnement et une petite détersion.

Ne s'utilise jamais à même la plaie.

Doit être mise sur une compresse d'eau stérile ou de sérum physiologique.

Pansement à faire tous les jours.

2) UTILISATION :

Tous ces produits doivent être utilisés en fonction de l'état local

a) Cicatrice impeccable :

Nettoyage à l’Hibitane et pansement sec à changer tous les trois jours.

b) Cicatrice inflammatoire :

Nettoyage à l’Hibitane

Pansement à l'Adaptic.

Compresse imbibée d’Hibitane

Changer tous les jours.

c) En présence d'une nécrose :

Nettoyer au Dakin

Couvrir avec des compresses de Dakin

Changer le pansement 2 fois par jour Le but est de ramollir le tissu nécrotique, de façon à pouvoir décoller la nécrose

Le but est d'obtenir un saignement permettant le bourgeonnement

C'est du tulle gras qui va permettre le bourgeonnement

d) En présence de phlyctènes :

On peut percer, mais il ne faut pas retirer la peau.

Nettoyage à l'Hibitane.

On couvre avec un pansement type Adaptic + Hibitane.

Que pensez-vous de cet article ?

  Envoyer par mail Envoyer cette page à un ami  Imprimer Imprimer cette page

Nombre d'affichage de la page 11753

Copyright 2014 © Medix.free.fr - Encyclopédie médicale Medix