Rechercher dans le site  |   Devenir membre
      Accueil       |      Forum     |    Livre D'or      |     Newsletter      |      Contactez-nous    |                                                                                                          Envoyer par mail  |   Imprimer








loading...

 
Soins infirmiers
ORL
Soins infirmiers
 


 

Amygdalectomie - adénoïdectomie :

A - AMYGDALECTOMIE :

Ablation des amygdales palatines.

Situées dans l'oropharynx, entre les piliers antérieurs et postérieurs.

Elle est pratiquée suite à des angines à répétition.

loading...

Les amygdales palatines sont très vascularisées et donc très hémorragiques.

Elles ont un aspect cryptique.

On pratique l'amygdalectomie au bloc opératoire.

Sous anesthésie générale.

Le patient peut être intubé.

On enlève toujours les deux.

Plusieurs techniques:

* Dissection

* Pistolet serre noeuds

Après l'ablation, on pratique une hémostase : cautérisation au bistouri électrique.

Il se forme une croûte, ou escarre, qui tombe au bout d'environ 8 jours.

Les enfants sortent le soir même ou au bout de 24 heures.

Les adultes sont hospitalisés de 3 à 8 jours; on les perfuse en cas d'hémorragie.

B - ADÉNOÏDECTOMIE :

Ablation des végétations se formant sur les amygdales pharyngiennes, ou adénoïdiennes.

Fait suite à des otites à répétition.

Par curetage en passant derrière le voile du palais.

On la pratique avec un peigne.

Sous anesthésie locale légère.

C - PRÉPARATION :

1) PSYCHOLOGIQUE :

On explique au patient le déroulement de l'opération.

Si c'est un enfant, sa mère peut être hospitalisée avec lui.

2) TECHNIQUE :

Bilan sanguin

Formule sanguine

Bilan d'hémostase Radio pulmonaire Électrocardiogramme

Consultation d'anesthésie

Choix du mode anesthésique: intubation ou non.

3) ADMINISTRATIVE :

Autorisation des parents pour un enfant

D - PRISE EN CHARGE POSTOPÉRATOIRE :

La mère peut rejoindre l'enfant en salle de réveil.

Surveillance infirmière

* Reprise de conscience

* Pouls (augmentation = signe d'hémorragie)

* Tension artérielle (chute en cas d'hémorragie)

* Coloration de la peau (pâlissement)

* Température Le soir de l'opération, le médecin vient contrôler la gorge

Surveillance de la perfusion si il y a lieu

Pour l'adulte :

* Antalgiques: douleur

* Antibiotique: couverture en cas d'antécédent infectieux

E - CONTRE-INDICATION :

Ne pas donner d'aspirine

F - ALIMENTATION :

Premier jour:

* Aliments froids : glaces

* Boissons glacées

* Faire mâcher du chewing-gum pour saliver.

Deuxième jour :

* Aliments froids et semi-liquides

Troisième jour :

* Bouillies Jusqu'au sixième jour :

* Aliments tièdes et chauds, semi-solides

Pas de pain, biscottes, chocolat, purée maison, bonbons.

Laryngectomie :

Elle peut être partielle ou totale.

Elle provoque :

* Dyspnée: difficultés respiratoires

* Dysphonie : difficultés à parler

* Dysphagie : difficultés pour manger

* Des douleurs dans toute la gorge

* Parfois des otalgies : douleurs au niveau de l'oreille.

A - LES EXAMENS :

Endoscopie

Laryngoscopie avec biopsie (prélèvement envoyé en Ana-Pat)

Il est important de savoir si c'est une laryngectomie :

* Totale : canule à vie (trachéostomie)

* Partielle: on retire la canule au bout de 6 à 8 jours

La surveillance est plus importante en cas de partielle: risques de fausse route.

B - PRÉPARATION PRÉOPÉRATOIRE :

Elle est la même dans les deux cas.

a) Préparation psychologique importante :

Faire exprimer au patient ses craintes et questions :

* Par rapport à l'intervention

* Par rapport à son état futur

Le prévenir des modifications qui vont s'ensuivre : perte d'odorat par exemple.

Lui faire visualiser le matériel: canules...

Lui présenter un laryngectomisé déjà rééduqué.

Prévenir le patient qu'il s'agit d'une intervention longue (jusqu'à 5 heures + réa) Prévoir un mode de communication :

* Labial

* Ardoise

* Bloc notes

b) Préparation du dossier :

Il faut éliminer tous les foyers infectieux avant de pratiquer l'opération

* Examens exploratoires

* Bilan sanguin . Bilan stomato

* Consultation anesthésique

c) Préparation physique :

Le patient doit être à jeun depuis minuit la veille au soir

Vérifier sa toilette

Rasage large du visage, du cou, du thorax et des aisselles

Pas de bijoux

Retirer les prothèses dentaires

Retirer le verni à ongles Prémédication une heure avant l'examen

C - PRÉPARATION PEROPÉRATOIRE :

Pendant que le patient est au bloc, préparer sa chambre :

* Matériel à oxygène

* Matériel respiratoire

* Matériel humidificateur (nébuliseur)

* Pied à perfusion

* Chauffer et humidifier la chambre

D - SOINS POSTOPÉRATOIRES :

Le patient porte:

* Un trachéoflex attaché au cou par un cordon

* Des drains de Redon qui sortent des trous de curage des ganglions : drainage unilatéral ou bilatéral en cas de métastases ganglionnaires.

* Des pansements pour les trous de curage (jusqu'à 4)

* Un pansement compressif autour du cou.

* Une perfusion.

Administration de Lovénox : anticoagulant sous-cutané contre les phlébites.

Surveiller la fonction respiratoire : 15 à 20 mouvements/min

Surveillance vasculaire : pouls et tension artérielle tous les 1/4 d'heure au début

Fonction rénale: garder les urines pour une diurèse

Surveillance de la thermorégulation: prise de température

Surveillance hémorragique:

* du pansement

* des Redons : présence de sang

E - ASPIRATION TRACHÉALE :

F - SOIN DE TRACHÉOSTOMIE :

G - UTILISATION DU NÉBULISEUR :

H - SONDE GASTRIQUE :

Pendant 10 jours, l'alimentation est entérale.

Sonde entérale passée par le nez jusqu'à l'estomac.

Bouteilles de 500 ml passées à débit lent.

Rincer la sonde après chaque passage

J1 : eau

J2 et J3 : augmentation progressive du nombre de calories jusqu'à 2000

J4 à J9 : 2000 calories par jour

J10 : test au bleu de méthylène pour vérifier l'absence de pharyngostome : fistule entre le pharynx et la trachée.

Si oui, on attend quelques jours.

On reprend au bloc si la fistule se confirme.

I - ÉDUCATION DU PATIENT ET DE SA FAMILLE :

Nutrition

Respiration

Soins de canule

Aspiration Humidification de l'air Utilisation des filtres

Orthophonie : éructations oesophagiennes (érygmophonie)

Hygiène de vie : tabac, alcool, alimentation Installation de l'environnement : . chauffage . douche

Le préparer à :

* La limitation de ses mouvements en cas de curage des ganglions (atteinte des nerfs).

* Limitation de l'exercice physique: impossibilité de porter des charges lourdes.

* Problèmes liés à la perte d'odorat: fuites de gaz...

Que pensez-vous de cet article ?

  Envoyer par mail Envoyer cette page à un ami  Imprimer Imprimer cette page

Nombre d'affichage de la page 8594







loading...
loading...

Copyright 2017 © Medix.free.fr - Encyclopédie médicale Medix