Rechercher dans le site  |   Devenir membre
      Accueil       |      Forum     |    Livre D'or      |     Newsletter      |      Contactez-nous    |                                                                                                          Envoyer par mail  |   Imprimer








loading...

 
Pédiatrie
Maladies du nouveau né
Cours de pédiatrie
 

 

Dermatologie :

A - L'ERYTHEME TOXIQUE :

1ère semaine de vie.

Touche 1/3 des nourrissons.

Érythème généralisé.

Donne des papules blanches disséminées sur tout le corps.

Pas de traitement : disparaît tout seul en 4 ou 5 jours.

loading...

B - L'ERYTHEME FESSIER :

Fesses toutes rouges.

Développement de germes :

•Candida albicans

•Staphylocoque Dû à la macération :

•Couches occlusives

•Selles acides

Se produit au moins une fois dans la 1ère année de vie.

Laisser les fesses à l'air.

Laver l'enfant à chaque change avec du savon, en évitant le SEPTIVON.

Utiliser le SALFORELLE.

Ne pas utiliser de lait de toilette qui obstrue les pores et contient des parfums qui irritent beaucoup.

Appliquer un antiseptique :

• MILLIAN

•ÉOSINE

• HEXOMÉDINE

Mettre un antifongique :

• PEVARYL ®

• DAKTARIN ®

Utiliser, pendant la poussée, des couches en coton : COTOCOUCHE.

C - MALADIE DE LEINER-MOUSSOUS :

Atteint le cuir chevelu et les fesses.

Lésions :

•Érythémateuses

•Squameuses

•Grasses Traitement

Soins d'hygiène.

Bains à base d'antifongiques :

• MYCAVEEN

•MYCOGEL

D - L'ECZEMA :

Il existe deux sortes d'eczéma :

•Constitutionnel ou atopique : à la naissance et dure 1 an ou 2

•De contact : par allergie à quelque chose

L'eczéma constitutionnel du nouveau né est chronique.

Il évolue par poussées.

Xérose : sécheresse cutanée.

a) Clinique :

La lésion est érythémato-vésiculeuse (boules d'eau), en placard.

Lésion très prurigineuse : l'enfant se gratte beaucoup (couper les ongles).

Surinfection du fait du grattage de la démangeaison.

De 0 à 2 ans, l'eczéma se localise sur les joues et les membres.

À partir de deux ans : plis poplités et des coudes.

b) Traitement :

* Préventif Enfants à peau sèche : hydrater la peau (xérose) de manière préventive :

• LIPIKAR

•NEUTROGÉNA

* Curatif Pommades corticoïdes en application locale :

• DIPROSONE ® (Bétaméthasone)

• TRIDÉSONIT (Désonide)

• LOCAPRED (Désonide)

Diminuer progressivement pour éviter l'effet rebond.

Jamais per os.

Pas de passage systémique.

Si l'eczéma est en phase suintante, on commence par traiter par antibiotique pendant 4 ou 5 jours :

• FUCIDINE

Laver le linge avec du savon de

Marseille en paillettes.

Ne pas utiliser d'assouplissants.

Facteur allergique.

Terrain favorable à l'asthme.

Le recours à l'allaitement diminue les probabilités.

L'eczéma n'est pas contagieux.

E - L'IMPETIGO :

Surinfection d'une plaie ou d'un bouton.

Dissémination.

Forme une bulle.

Le contenu de la bulle se surinfecte.

La bulle se rompt et forme une croûte.

Dû à une mauvaise hygiène.

Désinfection.

Antibiotique :

•Local si une seule bulle

•Général si dissémination

Contagieux : ne pas mettre l'enfant en crèche.

F - L'HERPES :

a) Clinique :

Bouton de fièvre récurrent.

Gravité chez l'enfant : primo-infection herpétique.

Tableau souvent dramatique :

•40° de fièvre

•Plein de bulles dans la bouche

•Gencives saignantes

•Refus de s'alimenter

Très contagieux : éviction de la crèche.

b) Traitement :

Soins locaux : soins de bouche au bicarbonate.

En cas de gravité :

ZOVIRAX (Aciclovir) en sirop.

FONGISONE pour la surinfection mycotique.

G - LE MUGUET :

Candida albicans.

Plein de blanc dans la bouche.

Difficultés à manger.

Traitement par :

• DAKTARIN local.

• FONGISONE

Traitement 21 jours à cause du cycle du Candida albicans

Les laryngites :

Dyspnée obstructive haute.

À prédominance inspiratoire.

Voix et toux rauques.

A - LARYNGITE VIRALE :

Virus qui tombe toujours la nuit : stress nocturne.

Réveil avec voix et toux rauques et étouffement.

Humidifier l'atmosphère : salle de bains, vapeur d'eau.

Administration de corticoïdes :

• CÉLESTÈNE ® (Bétaméthasone) en gouttes

• SOLUPRED en comprimés effervescents

En cas de gravité : masque avec corticoïdes et adrénaline à l'hôpital.

B - EPIGLOTTITE :

Quand l'épiglotte est inflammée par un abcès, la position couchée peut boucher le larynx.

Risque mortel.

Intubation assise.

Surtout ne pas coucher l'enfant.

Penser au corps étranger.

C - DYSPNEE ALLERGIQUE :

Choc allergique : œdème laryngé (corticoïdes, adrénaline).

La fièvre :

À partir de 38° chez l'enfant.

AIGUËS :

•Convulsions hyperthermiques

•Hyperthermie maligne : fièvre supérieure à 42°

a) Conduite à tenir :

Découvrir l'enfant.

Le faire boire.

Donner un bain à 2° en dessous de la température rectale.

b) Médicaments :

* Aspirine : 50 mg/kg/j

• CATALGINE ® (Acétylsalicylate de sodium)

•ASPÉGIC ® (Acétylsalicylate de lysine)

* Paracétamol : 60 mg/kg/j

•DOLIPRANE toutes les 6 heures

• EFFERALGAN

Si fièvre plus de 5 jours chez le nourrisson jusqu'à 2 ans et plus de 8 jours chez les plus grands, on fait des recherches :

•Examen clinique

•Bilan inflammatoire : NFS, ECBU, VS, fibrine, CRP, radio pulmonaire

Les maladies éruptives :

A - LA VARICELLE :

a) Clinique :

Éléments vésiculeux translucides qui ressemblent à des gouttes d'eau.

Sur un fond érythémateux.

Disséminés sur l'organisme.

Se dessèchent en 48 heures en donnant des croûtes.

Subsistent une dizaine de jours.

Peuvent s'impétiginiser.

Laissent des cicatrices indélébiles.

Couper les ongles des enfants.

Antihistaminique pour éviter les démangeaisons.

Très contagieux.

Durée d'incubation de 14 jours.

Maladie immunisante : pas de récidive.

b) Traitement :

Pas d'aspirine

Paracétamol : contre la fièvre (DOLIPRANE, EFFERALGAN).

Antihistaminique pour éviter les démangeaisons.

Traitement local avec un antiseptique :

• SEPTIVON

•HEXOMÉDINE aqueuse ATB si surinfection.

c) Complications :

Le virus peut dormir pendant des années et resurgir sur le territoire d'un nerf pour donner un zona.

Problème chez les gens immunodéprimés et chez les enfants sous chimiothérapie.

Peut être gravissime : troubles de l'hémostase.

Risque mortel.

Ataxie : marche ébrieuse (comme une personne saoule).

Provoquée par une cérébellite : atteinte du cervelet.

B - LA SCARLATINE :

Maladie due au streptocoque.

Incubation entre 2 et 5 jours.

•Fièvre

•Angine

•Exanthème : éruption rouge

Soigné par antibiothérapie.

Atteinte de la langue : rouge framboisée, qui se dépapille progressivement.

Risque d'atteinte rénale : antibiothérapie.

C - LA ROUGEOLE :

En voie de disparition grâce à la vaccination systématique.

Incubation de 10 jours.

Phase catarrhale :

•40° de fièvre

•Yeux et nez qui coulent

Apparition d'une éruption érythémateuse 24 à 48 heures après.

Commence par le derrière des oreilles.

Donne beaucoup de température pendant une dizaine de jours.

Risque de complications :

•Otites

•Foyer pulmonaire

•Leuco-encéphalite mortelle 10 ans plus tard

Éviction scolaire pendant une dizaine de jour.

Traitement symptomatique : fièvre.

D - LA RUBEOLE :

Vaccination systématique, en particulier des filles, avant la puberté.

Maladie asymptomatique.

Maladie immunisante.

Conséquences graves sur les femmes enceintes.

Risque de fœtopathie.

E - L'EXANTHEME SUBIT :

Appelé la 5ème maladie.

Fièvre pendant 4 jours à 39 ou 40° sans autre symptôme.

Le 5ème jour : éruption de boutons.

La fièvre retombe.

Maladie virale.

Pas de traitement.

F - MALADIE DE KAWAZAKI :

Maladie d'origine inconnue.

•Donne de la fièvre pendant 8 jours ou plus.

•Éruption scarlatiniforme

•Conjonctivite

•Perlèche

Risque d'atteinte cardiaque : vascularite.

Problème au niveau des artères coronaires : risque d'infarctus.

Traitement

Injections d'immunoglobulines qui diminuent le risque cardiaque.

Les vaccins :

* 1er mois : BCG Bacille de Calmette et Guérin.

Contre la tuberculose.

Obligatoire à l'entrée en collectivité.

Fait en général à 1 mois par MONOVAX : bague.

* 2ème mois : Hépatite virale

* 2ème, 3ème et 4ème mois : Pentacoque

•Diphtérie

•Tétanos

•Polio

•Coqueluche

• Hæmophilus

* 15ème mois : ROR

•Rougeole

•Oreillons

•Rubéole

* 18ème mois, puis tous les 5 ans : Tétracoque (Pentacoque sans l'Hæmophilus)

* À 11 ans : rappel ROR

Le SIDA de l'enfant :

Syndrome d'immunodéficience acquise.

Touche 10 millions de personnes dans le monde.

2% de SIDA de l'enfant en France : 700 cas depuis le début de l'épidémie.

20% en Afrique subsaharienne.

Entre 100 et 200 enfants par an naissent infectés.

Voies de transmission par :

•Le sang : hémophiles

•Le lait

• Materno-fœtale

Tous les enfants de mère séropositive sont séropositifs pendant les 3 premiers mois : ils portent les anticorps de leur mère.

Après 3 mois, 1 seul de ces enfants sur 5 sera séropositif.

On met les mères sous AZT après 15 semaines d'aménorrhée et pendant l'accouchement : diminution de la séropositivité des enfants.

Le SIDA des enfants peut connaître 2 types de développement :

•Développement rapide et mort avant la 2ème année (20% des enfants)

•Développement lent : pas de manifestations jusqu'à 10 ou 12 ans, puis décompensation à l'âge de la puberté (80%)

Atteinte neurologique : perte du tonus.

Déficit immunitaire : infections à répétition.

Le BCG est contre-indiqué (seule contre-indication : problème de secret médical à cause de la mention de cette contre-indication sur le carnet médical).

Contre-indication de l'allaitement en France.

Que pensez-vous de cet article ?

  Envoyer par mail Envoyer cette page à un ami  Imprimer Imprimer cette page

Nombre d'affichage de la page 27108







loading...
loading...

Copyright 2017 © Medix.free.fr - Encyclopédie médicale Medix