Rechercher dans le site  |   Devenir membre
      Accueil       |      Forum     |    Livre D'or      |     Newsletter      |      Contactez-nous    |                                                                                                          Envoyer par mail  |   Imprimer
loading...

 
Gynécologie
Mortinatalité et mortalité néonatale
Cours de Gynécologie
 
Obstétrique
 
 

Introduction :

L’objectif de ce chapitre est de présenter les taux de mortalité en France et à l’étranger, d’indiquer les principaux éléments pouvant expliquer ou favoriser la mortalité, et enfin de rappeler un certain nombre de recommandations et précautions à prendre dans l’utilisation de la mortalité pour évaluer les soins.

Définitions :

A - Enfant né vivant et mort-né :

On entend par né vivant tout enfant qui respire ou manifeste tout autre signe de vie à la naissance, et ceci indépendamment de sa durée de gestation.

On entend par mort-né tout enfant n’ayant manifesté aucun signe de vie à la naissance.

La limite permettant de distinguer une naissance d’un avortement tardif varie suivant les sources de données.

L’Organisation mondiale de la santé (OMS) recommande de prendre tous les foetus ou enfants pesant au moins 500 grammes à la naissance.

En France, à l’état civil, on enregistre les foetus dont la gestation a duré au moins 180 jours, soit un âge gestationnel d’au moins 28 semaines.

Avant 1993, les enfants nés vivants mais décédés avant la déclaration de la naissance (appelés « faux mort-nés ») étaient enregistrés à l’état civil comme des mort-nés et les taux étaient corrigés pour prendre en compte cette particularité.

Maintenant, ils sont enregistrés comme tout autre enfant né vivant et décédé dans la période néonatale.

B - Mortinatalité et mortalité néonatale :

La mortalité dans la période entourant la naissance est composée de :

– la mortinatalité, ou mortalité foetale, qui regroupe les mort-nés tels qu’ils sont définis ci-dessus ;

– la mortalité néonatale, qui concerne les décès des enfants nés vivants et morts entre 0 et 27 jours révolus.

Elle se décompose en deux sous-catégories : la mortalité néonatale précoce entre 0 et 6 jours révolus et la mortalité néonatale tardive entre 7 et 27 jours révolus.

On considère également la mortalité périnatale qui regroupe les mort-nés et les décès néonatals précoces, et la mortalité périnatale étendue qui réunit les mort-nés et tous les décès néonatals.

Les taux de mortinatalité et mortalité périnatale sont calculés en rapportant les nombres de mort-nés et de morts périnatales observés pendant une période donnée, au nombre total de naissances (naissances vivantes et mort-nés) observé durant cette même période.