Rechercher dans le site  |   Devenir membre
      Accueil       |      Forum     |    Livre D'or      |     Newsletter      |      Contactez-nous    |                                                                                                          Envoyer par mail  |   Imprimer

 
Hygiène
Lavage des mains
Cours d'Hygiène
 


 

Généralités :

Les mains du personnel soignant constituent un facteur important de contamination bactérienne.

Le contact des mains apporte :

•Les germes de la flore cutanée normale

•Les germes de passage venant du contact avec une source infectée

Le lavage des mains est avant tout un acte médical.

La transmission des affections par les mains est une réalité.

Les précurseurs son Semmelweis et Pasteur.

Les mains sont toujours le principal vecteur de la propagation des infections : infections nosocomiales manuportées.

Un patient sur 10 doit subir 5 jours de soins supplémentaires à la suite d’une infection contractée à l’hôpital.

Avoir à guérir deux fois est absurde et onéreux.

Comment lutter contre ce phénomène ?

Quels sont les moyens dont nous disposons ?

Définition :

Les mains représentent à la fois l’outil de travail n°1 et le principal facteur de contamination.

Les germes manuportés restent la cause majeure des risques infectieux dans l’hôpital.

L’hygiène des mains revêt donc une importance primordiale.

Avant d’aborder les différentes techniques de décontamination, voyons quatre points importants sans lesquels tout effort serait inutile.

*Les ongles sont courts et propres, et sans verni.

Les mains ne portent pas de bijoux : bagues, bracelets, montre...

*Les manches sont courtes et le port du gilet est interdit.

*Les brosses à ongles sont prohibées, sauf les brosses stériles pour les soins spécifiques aux brûlés et aux nourrissons.

* L’essuie main est absolument à usage unique.

On dit le jeter après chaque utilisation.

Les pièges à éviter :

•Ne jamais négliger le lavage des mains au profit du port des gants.

•Ne pas garder les gants plus d’une heure.

•Se laver les mains après les avoir retirés.

Le but du lavage des mains :

Dans la lutte contre la contamination manuelle, on va se trouver en face de deux sortes de germes :

a) Les germes transitoires :

Germes récemment déposés sur la peau.

Reflets de l’écologie bactérienne.

Ils sont faciles à tuer.

b) Les germes résidents :

Installés depuis plus longtemps dans leur repaire : les couches profondes de la peau.

Le rôle du lavage des mains va être précisément d’empêcher de s’établir ou de rompre la chaîne de transmission des micro-organismes pathogènes ou potentiellement pathogènes.

Le lavage des mains vise 3 buts :

*Supprimer les germes transitoires

*Réduire les germes résidents

*Protéger les personnels et les malades, sans oublier que la main reste un outil précieux et qu’il faut la soigner.

Les techniques du lavage des mains :

Il existe trois types de lavage des mains :

•Le lavage simple ou de routine : 15 à 30 secondes

•Le lavage antiseptique ou hygiénique : 1 minute

•Le lavage chirurgical : 2 lavages d’une minute et de 2 minutes

1) LE LAVAGE SIMPLE OU DE ROUTINE :

Il vise les germes transitoires.

On utilise un savon ordinaire.

Matériel :

•Un distributeur de savon liquide

•Un distributeur de feuilles de papier éponge Méthode :

•Se mouiller les mains avant de prendre le savon

•Prendre une dose de savon et une seule

•Nettoyer les différentes parties des mains : poignets, doigts, espaces interdigitaux, ongles...

•Rincer correctement

•Essuyer délicatement en tamponnant

2) LE LAVAGE ANTISEPTIQUE OU HYGIENIQUE :

Il détruit les transitoires, mais il agit aussi sur les résidents.

Pour ce lavage, il faut utiliser un produit qui associe l’action nettoyante d’un détergeant et l’action antiseptique : un nettoyant antiseptique.

Le savon de Marseille en fait partie On pratique ce lavage :

•Avant une intervention nécessitant des mesures antiseptiques

•Avant d’enter dans une pièce où sont hospitalisés certains malades

3) LE LAVAGE CHIRURGICAL :

Il ne concerne que le chirurgien.

Les malades soumis à une intervention sont particulièrement vulnérables.

Il est important de réaliser un niveau élevé de décontamination des mains.

Des gestes supplémentaires sont nécessaires.

Le contact avec l’antiseptique doit être plus long.

a) Premier lavage : 1 minute

Le chirurgien se mouille les mains et applique la préparation détergeante et bactéricide.

Il fait mousser pendant une minute par friction régulière et méthodique.

Il rince ses mains.

Il brosse ses ongles avec une brosse bétadinée, en y mettant un soin particulier.

Le brossage des avant-bras est à proscrire.

b) Deuxième lavage : 2 minutes

Certains chirurgiens prennent un autre produit.

Utiliser une serviette stérile différente pour la main droite et la main gauche.

Conclusion :

Il s’agit d’une prise de conscience nécessaire de la part de tous.

Comme disait Pasteur : « Ce qui cause la maladie et l’épidémie, ce n’est rien de tout cela (il parlait des germes),c’est le médecin et le personnel qui transportent le germe entre une femme malade et une femme saine ».

Il commençait ses phrases par : « Après avoir lavé mes mains avec le plus grand soin, je... ».

Il existe un lien direct entre la propreté des mains et celle de l’environnement.

Nous avons tendance à oublier les coutumes et les traditions anciennes.

Comme dit Villain : « Avant Pasteur, on se lavait les mains après. Après Pasteur, on se lavait les mains avant. Maintenant, on ne se lave les mains ni avant ni après ».

Que pensez-vous de cet article ?

  Envoyer par mail Envoyer cette page à un ami  Imprimer Imprimer cette page

Nombre d'affichage de la page 24562

Copyright 2014 © Medix.free.fr - Encyclopédie médicale Medix