Rechercher dans le site  |   Devenir membre
      Accueil       |      Forum     |    Livre D'or      |     Newsletter      |      Contactez-nous    |                                                                                                          Envoyer par mail  |   Imprimer

fr_badge_google_play.png

 
Urologie
Insuffisance rénale
Cours d'urologie
 
La créatinine plasmatique augmente.

La clairance de la créatinine diminue.

S'agit-il d'une insuffisance rénale aiguë ou chronique ?

 

1) INTERROGATOIRE :

a) Survenue :

Insuffisance rénale aiguë : début brutal.

Insuffisance chronique : début progressif.

Parfois ce n'est pas évident.

b) Antécédents :

c) Taille des reins :

•ASP

•Échographie rénale

d) NFS Taux d'hémoglobine :

•Insuffisance aiguë : hémoglobine généralement normale

•Insuffisance chronique : hémoglobine basse (anémie causée par le déficit de sécrétion d'érythropoïétine)

Taux de Calcium

•Insuffisance aiguë : normale

•Insuffisance chronique : diminué (hypocalcémie) Taux de phosphore

•Normal dans l'insuffisance aiguë

•Augmenté dans l'insuffisance chronique

L'insuffisance aiguë est généralement réversible.

Pas l'insuffisance chronique, qui conduit à l'insuffisance totale et à la dialyse.

L'insuffisance rénale chronique :

A - ON LA DECOUVRE A L'OCCASION :

1) D'UN BILAN SYSTEMATIQUE :

•Raison médicale

•Socio-administrative

2) EN PRESENCE DE SYMPTÔMES PROPRES :

a) Glomérulopathie chronique :

•Œdème

•HTA

•Hématurie macroscopique

b) Néphropathie interstitielle chronique :

•Pyélonéphrite

•Coliques néphrétiques

•Hématurie

c) Complication du déficit de la fonction rénale :

•HTA

•Anémie

d) Au décours de la surveillance d'une insuffisance rénale aiguë

B - ABORD CLINIQUE :

1) PRECISER LE DEGRE DU DEFICIT DE LA FONCTION RENALE :

Mesure de la filtration glomérulaire : clairance de la créatine en ml/min

•Clairance comprise entre 40 et 80 : IRC modérée

•Entre 40 et 10 : sévère

•< 10 : chronique terminale

2) AFFIRMER LE CARACTERE CHRONIQUE D'UNE INSUFFISANCE RENALE :

a) Clinique :

•Antécédents personnels et familiaux

•Ancienneté de l'HTA

•Prise de médicament néphrotoxiques : AINS, Aminosides

b) Radio :

•ASP

• TDM

•Échographie

c) Biologie :

•Existence d'une anémie

•Bilan phosphocalcique

3) ENQUÊTE ÉTIOLOGIQUE :

a) L'insuffisance rénale se situe dans le cadre d'une maladie générale :

•Diabète

• Polykistose

b) Protéinémie + atrophie des reins :

Glomérulonéphrite chronique.

c) Antécédents urologiques :

Pyélonéphrite chronique.

d) HTA mal contrôlée :

Néphro-angiosclérose.

L'hypertension artérielle peut être la cause ou la conséquence de l'insuffisance rénale.

4) RECHERCHER LES MANIFESTATIONS EXTRA-RENALES :

a) Retentissement cardio-vasculaires :

*HTA

*Défaillance cardiaque

•Hypertrophie du ventricule gauche

•Insuffisance coronarienne

•Insuffisance cardiaque

*Péricardite

b) Troubles digestifs :

•Nausées

•Vomissements

•Ulcères gastro-duodénaux

c) Troubles hématologiques :

Ils sont dus :

•Baisse de la durée de vie des hématies

•Insuffisance de la production rénale d'érythropoïétine

d) Troubles neuromusculaires :

• AVC en rapport avec l'HTA

•Troubles de la conscience

•Crampes

•Polynévrites sensitivo-motrices

e) Lésions cutanées :

•Prurit

f) Manifestations osseuses :

Hyperparathyroïdie.

Le rein sécrète des calcitriols qui freinent la production de PTH : parathormone produite par les parathyroïdes.

C - TRAITEMENT :

1) LIMITER LES FACTEURS D'AGGRAVATION :

On va essayer de réduire les facteurs d'aggravation de l'insuffisance rénale, afin de retarder la mise du patient sous hémodialyse.

a) HTA :

Peut faire apparaître, en plus des lésions de la néphropathie initiale des lésions ne néphroangiosclérose : capillaires rénaux.

b) Traitement de l'infection et éviction des obstacles sur les voies urinaires

c) Traitement des troubles hydro-électrolytiques :

•Éviter les restrictions sodiques abusives, source d'hypovolémie qui va se surajouter à l'insuffisance rénale

•Traitement de l'acidose métabolique

• Hyperuricémie

•Désordre phosphocalciques

•Traitement de l'hyperkaliémie

d) Limiter l'utilisation de médicaments néphrotoxiques :

•Diurétiques

• AINS : anti-inflammatoires non stéroïdiens

•IEC : inhibiteurs de l'enzyme de conversion

•Produits de contraste iodés

• Aminoglycosides

2) TRAITEMENT DES IRC AVANT LE STADE TERMINAL :

a) Diététique :

•Réduire l'apport protéique

•Régime peu salé en cas d'œdème seulement

•Prise de boisson en fonction de la soif

•Apport de potassium normal, sauf en phase terminale

•Apport abondant de calcium