Rechercher dans le site  |   Devenir membre
      Accueil       |      Forum     |    Livre D'or      |     Newsletter      |      Contactez-nous    |                                                                                                          Envoyer par mail  |   Imprimer
loading...

 
Urologie
Hémodialyse
Cours d'urologie
 

 

 

Définition :

= méthode extra-corporelle d’épuration du sang chez un insuffisant rénal en période aiguë ou au stade terminale de la maladie à l’aide d’un rein artificiel.

Cette épuration se fait à travers une membrane semi perméable entre le sang et le dialysat.

loading...

Cette technique permet d’éliminer les déchets, de l’eau et de réguler en concentration les électrolytes du sang.

Elle ne peut remplacer complètement le rein à lg terme.

Abords vasculaire :

Faut un bon accès vasculaire -> fort débit (300 ml/ mn)

1) Différents abords :

- Urgence/ durée courte : KT (double voie en général : durée de 15js) dans veine fémorale (douloureux), veine jugulaire et sous clavière (KT canaud, mis au bloc et peut rester 4 ans en place).

- long terme : fistule artério-veineuse (anastomose entre une veine et une artère, radiale ou humérale, sous la peau de l’avant bras le plus souvent et le coté le moins utilisé dans la vie courante) But de la fistule :

- donner un gros débit à la veine qui gonfle sous la pression du fait de sa faible résistance.

- être facilement piquable (superficielle et gros diamètre) mais attendre consolidation et développement avant de la piqué.

- Pour ê réalisée, elle nécessite un réseau veineux de qualité.

Souvent posé chez les jeunes (+ esthétique).

- Provoque l’apparition d’un thrill (vibration)

- Réalisé sous anesthésie loco-régionale ou générale.

2) Création de l’abord vasculaire :

- avant : informer le patient, pas piquer le système vasculaire mis en jeu pour l’intervention

- après :

- surveiller le bon fonctionnement : thrill au toucher et au stéthoscope

- ne pas gêner la circulation du sang de ce bras (pas de pst compressif ou circulaire, pas de TA, vêtements trop serrés, pas se coucher sur ce bras.

- risque infectieux : pas de prise de sang sur FAV et si possible sur ce bras

- pas porter de choses lourdes, attention aux animaux domestiques

- dépister apparition d’hématome, RDCG, lâchage pts de sutures

- garder pansement après séance d’hémodialyse, nettoyer à l’eau et au savon entre 2 séances.

- Bien signaler en cas d’intervention, carte d’hémodialyse sur soi

3) Risque et surveillance des abords :

Non développement : complication principale (cause : fibrose de la veine)

Sténose : débit diminue lors du branchement

Thrombose +++ : manifeste/ douleur, mise sous anticoagulant, retirer thrombus, thrill diminue Anévrisme : hyper développement de la fistule, risque hémorragique donc ligaturer

Infection : points blancs, RDCG, nécrose, lymphangite, faire soins stérilement

Le fonctionnement de l’hémodialyse :

1) Principe des échanges :

- diffusion : passage à travers la membrane semi perméable de substance dissoute du milieu le plus concentré vers le moins concentré.

- ultrafiltration : passage d’eau et d’une fraction des solutés du milieu soumis à une forte pression (sang) vers l’autre (dialysat).

Membrane particulière qui permet passage sang et protéine.

Pour augmenter la diffusion, il peut y être ajouter du glucose dans le dialysat et pour éviter une acidose du patient, on peut y ajouter du bicar dans le dialysat.

2) Différentes parties de la machine :

- circuit sanguin

- machine elle-même : sert à faire avancer le sang et sert à fabriquer le dialysat à partir d’un concentré dilué.

Séance d’hémodialyse :

1) Déroulement :

- peser le patient, prise constante

- on branche le patient (circuit rempli sérum physiologique avant)

- faire réglages

- Surveille pendant séance

- On débranche d’abord l’artère et on pousse le sang avec du sérum physiologique

- on repèse

2) Variantes :

- hémofiltration (pas de dialysat) uniquement ultrafiltration

- hémodiafiltration (diffusion et ultrafiltration)

- échange plasmatique en cas rejet de greffe.

Environ similaire à l’hémodialyse.

Incidents et Accidents :

- Crampes

- Infection

- Embolie gazeuse

- hémorragie/ hématome

- Coagulation dans circuit

- Troubles liées à une mauvaise concentration du dialysat.

Que pensez-vous de cet article ?

  Envoyer par mail Envoyer cette page à un ami  Imprimer Imprimer cette page

Nombre d'affichage de la page 12073

loading...
loading...

Copyright 2017 © Medix.free.fr - Encyclopédie médicale Medix