Rechercher dans le site  |   Devenir membre
      Accueil       |      Forum     |    Livre D'or      |     Newsletter      |      Contactez-nous    |                                                                                                          Envoyer par mail  |   Imprimer








loading...

 
Soins infirmiers
Grands brûlés
Soins infirmiers
 


 

Epidémiologie :

1) FREQUENCE ANNUELLE EN FRANCE :

Brûlures toutes formes : entre 200 000 et 300 000.

Nécessitant une hospitalisation : 10 000.

Brûlures graves (Centre des Brûlés) : 3000. 40% d'enfants.

loading...

2) CENTRES :

5 dans la région parisienne, dont 3 à Paris.

•Trousseau

•Cochin

•St Louis 1 lit pour 350 000 habitants.

320 lits en tout en France.

3) CIRCONSTANCES :

a) Adultes :

•Accidents domestiques : 66%

•Du travail : 17%

•Suicides : 7% (gaz et immolations)

•Agressions : 5% dont les attentats

•Accidents de la voie publique : 4%

b) Type de brûlure :

•Flammes 52%

c) Enfants :

•Liquides chauds : 64%

•Baignoire : 12%

Les hommes se brûlent plus que les femmes :

•58% d'hommes

•42% de femmes

Prise en charge :

A - À L'ARRIVEE :

1) VERIFICATION DU MATERIEL :

a) Contrôle du matériel :

• Cardio-moniteur

•Aspirations (douce et forte) : vérifier les branchements

•Fluides : vide, oxygène, air comprimé, protoxyde d'azote (gaz anesthésiant mélangé à O2)

•Chariot de réanimation

•Assistance respiratoire

b) Préparation :

•Des formulaires de soins

•Du matériel pour le "bain" : en fait une douche

•Brancher la hotte et mettre le chauffage en marche

2) DANS LE SAS D'ENTREE :

Si le patient n'est pas conscient, on se contente de transférer le malade et de faire les transmissions.

S'il est conscient, on se présente et on adopte une attitude rassurante.

Les patients arrivent généralement très angoissés.

On les déshabille si ce n'est déjà fait.

Transport dans l'unité de soins concernée.

3) DANS LA CHAMBRE :

a) Installation sur le lit fluidisé

b) Mise en place des appareils :

•Scope

• Saturomètre

•Tensiomètre

c) Autres constantes :

•Température

•Rythme respiratoire

•État de conscience

d) Réchauffage du patient

B - GESTES D'URGENCE :

On pose :

•Un cathéter veineux central

•Une sonde vésicale pour surveiller la diurèse et prendre la température

•Une sonde gastrique type Salem : gros diamètre équipée d'une prise d'air

•Éventuellement une sonde endotrachéale en cas de détresse respiratoire On fait :

•Les gaz du sang

•Un bilan biologique sanguin standard + dosage de CO si respiration de fumées

•Des hémocultures si la brûlure a plus de 24 heures

•Radio pulmonaire

•Éventuellement une fibroscopie bronchique

•Éventuellement une recherche de produits toxiques

C - SOINS LOCAUX :

a) Installation sur la baignoire :

En réalité une douche.

Effectuée sous anesthésie générale.

b) Excision des phlyctènes

c) Rasage des zones pileuses brûlées

d) Nettoyage avec antiseptique + rinçage

e) Pesée, après chaque soin :

Afin de mesurer l'importance des œdèmes.

f) Évaluation des brûlures :

•Profondeur : différenciée par des couleurs différentes sur un schéma

•Superficie

•Localisation

•Terrain

•Âge

D - INSTALLATION SUR LE LIT FLUIDISE :

•Réchauffage par infrarouges

•Si nécessaire : incisions de décharge pratiquées par le médecin (3ème degré)

Réalisation du pansement selon prescription médicale :

•Jusqu'à 20% : pansement gras

•De 20 à 50% : FLAMMAZINE

•> 50% : FLAMMACERIUM

•Toute brûlure de plus de 24 heures : FLAMMAZINE

E - REANIMATION DES 24 HEURES :

1) REMPLISSAGE :

On utilise la règle d'Evans.

SBT : surface totale brûlée.

2 X SBT (%) X Poids (Kg) + 2000.

Calculée en ml/24 h.

La moitié dans les 8 premières heures suivant la brûlure.

Rattraper le retard

2) SURVEILLANCE :

a) Toutes les heures :

•TA

•FC

•FR

•PVC

•SaO2

•Diurèse

b) Toutes les 2 heures :

•Température

c) Toutes les 4 heures :

•Glycosurie

3) BILAN QUOTIDIEN :

a) Sanguin :

•NFS

• Ionogramme

•Urée

•Glycémie

• Créatinine

b) Urinaire :

• Ionogramme

•Urée

•Glucose

c) Gaz du sang :

d) Radio pulmonaire

4) COMPENSATION DES PERTES :

a) hydroélectrolytiques :

Remplissage vasculaire :

•En fonction des paramètres

•Planification de la répartition

•Bilan des entrées et des sorties

b) Troubles métaboliques :

•Quantifier les apports de l'alimentation entérale et parentérale

•Établir la courbe de poids

•Réchauffage par infrarouges

5) SURVEILLANCE DE L'INFECTION :

•Température : moyenne 38°

•Hémoculture si T > 39° ou < 37°

•Écouvillonnage

•Parasitologie

•Prélèvements bronchiques

• ECBU

•Prélèvement cathéters

•Coproculture si diarrhée

6) SURVEILLANCE CATHETER VEINEUX CENTRAL :

a) Bon écoulement :

•Reflux

•Position

b) Point de ponction à l'air :

•Nettoyage avec antiseptique

•Rythme des constantes

c) Matériel changé régulièrement selon protocole

d) Mise en culture à l'ablation ou au changement

7) SURVEILLANCE DE LA SONDE ENDOTRACHEALE :

•Vérification de la mise en place

•Vérification de la fixation

•Aspirations aseptiques selon les besoins

•Soins de bouche plusieurs fois par équipe

•Prélèvement bronchique 2 fois/semaine

8) SURVEILLANCE DE LA SONDE URINAIRE :

•Soins de sonde 3 fois/24 h

•Vérifier la perméabilité de la sonde

•Aspect des urines

• ECBU de contrôle 1 fois/semaine

9) SURVEILLANCE DE LA SONDE GASTRIQUE :

a) Contrôler :

•Mise en place

•Fixation

•Perméabilité

•Bon fonctionnement de la pompe réfrigérée ou non

•Débit des apports

b) Signaler :

•Troubles digestifs

Lutte contre la douleur :

La prise en charge de la douleur est permanente.

Antalgiques ou morphiniques en dehors des soins.

Anesthésie générale pendant les soins locaux.

Elle a en plus pour effet que le patient ne voit pas ses brûlures.

Présence de psychologues et de psychiatres tant pour les patients que pour les familles.

La chirurgie plastique est réalisée à Rothschild.

a) Petits et moyens brûlés :

Priorité à l'analgésie :

•Morphine IV : 0,1 mg/Kg

• Buprénorphine, NUBIN

•± Paracétamol

b) Grands brûlés :

Priorité à la sédation :

• Kétamine + Benzodiazépines

• PROPOFOL + FENTANYL

Suivi du patient :

Domicile.

Maison de repos.

Centre de rééducation.

Deux à trois ans de traitements :

a) Vêtements compressifs

b) Cures thermales

c) Chirurgie réparatrice

d) Conseils esthétiques

•Maquillage

Que pensez-vous de cet article ?

  Envoyer par mail Envoyer cette page à un ami  Imprimer Imprimer cette page

Nombre d'affichage de la page 10308







loading...
loading...

Copyright 2017 © Medix.free.fr - Encyclopédie médicale Medix