Rechercher dans le site  |   Devenir membre
      Accueil       |      Forum     |    Livre D'or      |     Newsletter      |      Contactez-nous    |                                                                                                          Envoyer par mail  |   Imprimer

 
Appareil locomoteur
Généralités en traumatologie et orthopédie
Cours de l'appareil locomoteur
 


 

Traumatologie : c’est la spé qui couvre les lésions acquises de façon accidentelle de l’appareil locomoteur.

Orthopédie : c’est étymologiquement la spécialité qui permet de corriger les défauts de l’appareil locomoteur chez l’enfant soit de nature congénitale ou acquise.

Par extension, elle s’adresse à l’adulte comme à l’enfant et s’intéresse également au dégénératif, à l’infectieux et au tumoral.

Appareil locomoteur : structure qui permet d’assurer le déplacement et la station érigée et qui se compose de segments de membres reliés par des articulations dont la fonction est d’assurer la mobilité de ces segments de membres.

Il est composé du rachis, du MS et du MI. Le rachis :

- rachis cervical (7 vertèbres)

- rachis dorsal (12 vertèbres)

- rachis lombaire (L1 ; L5)

- sacrum

- Coccyx

Le rachis de face est rectiligne alors que le rachis de côté est une succession de courbures.

Le MS : ceinture scapulaire, épaule, bras (humérus), coude, avant bras, poignet, main.

Le MI : ceinture pelvienne, hanche, cuisse (fémur), genou, jambe, cheville, pied

Structures anatomiques : os, muscles et tendons, vaisseaux, nerfs, ligaments, tissu cellulaire sous cutanée, peau.

La traumatologie :

Concerne les os (fractures), articulations (luxations), lésion neurologiques et plaies.

A - FRACTURES :

c’est l’interruption de la continuité osseuse survenue de façon accidentelle (traumatique) ou de façon spontanée (pathologique).

Ceci est aussi appelé solution de continuité et engendre une douleur, une impotence fonctionnelle, une déformation.

fractures traumatiques : soit sur un os de bonne qualité avec un choc à haute énergie (AVP=accident de la voie publique), soit sur un os de qualité médiocre (ostéoporose) avec un choc à basse vélocité (simple chute de sa hauteur).

fractures pathologiques : soit sur un os fragilisé par un processus tumoral, soit sur un os ostéopénique avec survenue spontanée d’une fracture de fatigue (ou d’insuffisance), soit sur un os fragilisé par un processus infectieux (ostéite).

Diagnostic d’une fracture : histoire, clinique, exam complémentaire (radio, IRM, scan, scintigraphie osseuse).

Consolidation osseuse : organisation en 3 phases

organisation de l’hématome

prolifération et différentiation tissulaire

maturation et structuration du cal

Facteurs favorisants un retarde de consolidation : ouverture, perte de substance, localisation, instabilité du foyer après traitement, type de traitement, infection.

Classification des fractures selon le trait de fracture :

- trait transversal

- trait avec 3 fragments « en aile de papillon »

- trait spiroïde (dplct en rotation)

- trait comminutif (fracture multifragmentaire)

- traits à plusieurs étages

Classification des fractures selon le déplacement :

- fracture sans déplacement

- fracture déplacée : angulation, chevauchement, rotation, translation

Classification :

- déplacée ou non

- fermée ou ouverte

- lésions associés ou non (cutanéo-musculaire, vasculaire, nerveuse)

Signes cliniques : interrogatoire, inspection, palpation

Complications des fractures :

- immédiates : cutanées, musculo-périostées, vasculaires et neurologiques, embolie graisseuse

- secondaires : infection, syndrome des loges, complication embolique, déplacement secondaires, nécrose cutanée.

- tardives : retard de consolidation, pseudarthroses (non consolidation), cals vicieux (consolidation anarchique), septiques

Les fractures ouvertes sont classés en 3 stades.

Les délais de consolidation :

- rachis 3 mois

- MI 3 mois, sauf rotule, malléole isolée, métatarsiens et orteils (6 semaines)

- MS 6 semaines, sauf quand 2 os de l’avant bras associés (3 mois) et métacarpiens et doigts (4 semaines).

Traitement des fractures :

- orthopédique : plâtre ou autres immobilisations, traction Attention, une immobilisation doit prendre les articulations sus et sous jacentes.

- chirurgie : enclouage, plaques, ostéosynthèse par fixateur externe

B - LUXATIONS uxations :

c’est la perte de contact permanente entre 2 surfaces articulaires.

Survient pour un trauma +/- important, sur une articulation saine ou prothétique et peut être récidivante (instabilité articulaire chronique)

C - PATHOLOGIES DEGENERATIVE :

Arthrose :

Processus dégénératif local : vieillissement et usure du cartilage.

C’est indépendant de toute infection, de toute réaction allergénique ou de tout désordre métabolique systématisé.

Arthrose clinique :

- douleur

- diminution des amplitudes articulaires

- déformation

- attitudes vicieuses

- boiterie

- inégalité de longueur des membres

Ostéonécrose :

C’est un infarctus osseux de nature non toujours déterminée :

- post-traumatique

- alcool

- corticoïdes

- drépanocytose

- barotraumatismes (accident de plongée)

- certaines hémopathies

Que pensez-vous de cet article ?

  Envoyer par mail Envoyer cette page à un ami  Imprimer Imprimer cette page

Nombre d'affichage de la page 23761

Copyright 2014 © Medix.free.fr - Encyclopédie médicale Medix