Rechercher dans le site  |   Devenir membre
      Accueil       |      Forum     |    Livre D'or      |     Newsletter      |      Contactez-nous    |                                                                                                          Envoyer par mail  |   Imprimer








loading...

 
Urologie
Drainage urinaire
Cours d'urologie
 

 

 

Le sondage urinaire :

Soins de sonde :

- lavage des mains, gants

- réalisé lors de la toilette ou après être aller à la selle (surtout pour femmes)

- observer méat urinaire recherche fuite, infection…

- toilette normale, toilette propre du méat (int. vers ext.), toilette sur sonde.

loading...

Vidange de la poche :

- gants, utilisé les robinets avec des compresses

- éviter que le collecteur touche le sol et doit pas toucher le pot d’urine

Ablation de sonde :

- sur PM, prévenir patient

- gants, vider ballonnet avec seringue stérile

- tirer doucement sur la sonde

- toilette génitale simple après incontinence passagère possible après ablation de sonde vésicale.

Surveiller la diurèse.

ECBU sur sonde :

Etui pénien (pénilex) :

Utilisé lors de l’incontinence quand CI à la pose de sonde urinaire

Déroulement : comme pour un préservatif puis le fixer à la poche de recueil.

Risque infectieux moindre ms changer après chaque toilette.

KT sus-pubien :

Dérivation urinaire temporaire ou définitive par l’intermédiaire d’un KT introduit dans la vessie par voie sus pubienne.

Acte médical, anesthésie locale.

Indications :

- échec d’un sondage

- prostatite aiguë, cancer de prostate

- RA sur adénome de prostate

- rétention vésicale chronique.

CI :

- urines infectés, caillots sanguin dans vessie

- tumeur de vessie

- hémostase perturbée, pontage fémoral Matériels : tondeuse, anesthésie locale (xylocaïne), antiseptique, pst, compresse, kit de KT sus- pubien, fil, protections. Accidents :

- perforation intestinale

- infection

- choc hémorragique

Surveillance :

- KT ne doit pas être coudé

- bonne diurèse, pst à renouveler tous les 2-3 jours (plus si nécessaire)

- signe infectieux (RDCG) au niveau entrée du KT, température

- douleurs lombaires signe de pyélonéphrite

- faire boire beaucoup

Ablation sur PM :

- épreuve de clampage (voir si reprise naturelle de la miction)

- couper fil

- retirer KT doucement et comprimé pendant 5mn

- pst occlusif de 2-3 jours

- vérifier si bonne reprise de la diurèse

Lavage de vessie, décaillotage, irrigation vésicale :

Acte IDE qui permet de nettoyer la vessie lorsque celle-ci renferme des débris lithiasiques, mucosité, caillots sanguins.

2 techniques :

- circuit fermé : maintien du système de drainage clos et stérile en permanence, sans déconnection et cela pour prévenir une obstruction (après chirurgie sur vessie ou prostate).

- circuit intermittent : effectué lors d’une obstruction réelle par un caillot (très peu réalisé).

Réalisé avec une seringue et du sérum physiologique.

CI : prostatite, rupture de l’urètre, métrite purulente (infection méat)

Matériel :

- circuit fermé : sonde à double courant, set de connections, poche de recueil.

- intermittent : sérum physiologique, antiseptique, compresse, gants, cupule seringue de 50cc et champ stérile, haricot propre.

La jonction entre sonde et tube collecteur doit être désinfecté avant chaque déconnection.

Pas injecter trop de liquide d’un coup

Si douleurs on ne force pas

Vérifier bilan entré-sortie (noter aspect et quantité d’urines)

Surveillance :

- surveiller récupération du liquide injecté et faire diurèse vraie

- lavage non douloureux

- risque infectieux

Efficacité vérifier si caillot a disparu.

Que pensez-vous de cet article ?

  Envoyer par mail Envoyer cette page à un ami  Imprimer Imprimer cette page

Nombre d'affichage de la page 21982







loading...
loading...

Copyright 2017 © Medix.free.fr - Encyclopédie médicale Medix