Rechercher dans le site  |   Devenir membre
      Accueil       |      Forum     |    Livre D'or      |     Newsletter      |      Contactez-nous    |                                                                                                          Envoyer par mail  |   Imprimer

 
Soins infirmiers
Démarche éducative
Soins infirmiers
 


 

L'éducation pour la santé :

A - INTRODUCTION - DÉFINITIONS :

Le but est la transformation d'une connaissance, d'une attitude, d'un comportement.

Par cette éducation, on modifie plus ou moins profondément le mode de vie d'un patient.

L'éducation dans le domaine de la santé implique un accompagnement de la personne au plan du soutien.

Elle est inhérente à la pratique soignante.

On commence par faire un diagnostic éducatif et par élaborer des outils d'évaluation.

Il est nécessaire d'établir un diagnostic éducatif.

Ensemble d'activités planifiées qui font appel à l'information, l'apprentissage, l'accompagnement psychologique et au conseils sociaux.

Ces activités doivent être intégrées aux soins, destinées au patient et à son entourage, afin qu'ils comprennent la maladie, les buts des soignants, de l'institution, afin d'accepter cette maladie, dans le but de favoriser, modifier, accepter les comportements de santé, en adéquation avec les impératifs maladie ; ceci pour éviter les complications et viser ainsi à l'autonomie (Dr. Rémi Gagnayre).

On se trouve donc face à 4 paramètres :

•Information

•Apprentissage

•Accompagnement

•Conseils sociaux

Les différents niveaux d'invalidité :

a) Catégorie 1 :

Maintien partiel au travail : mi-temps.

Pension d'invalidité de 30% calculée sur les 10 meilleures années de salaire.

b) Catégorie 2 :

Reconnaissance de l'inaptitude au travail.

Pension d'invalidité égale à 50% du salaire des 10 meilleures années.

c) Catégorie 3 :

Inaptitude totale au travail.

Allocation d'adulte handicapé.

B - PRINCIPES ETHIQUES :

Plusieurs principes :

•Respect de la personne

•Respect de sa dignité

•Respect de son intégrité physique et psychique

•Respect de sa liberté de faire des choix : refus d'un soin par exemple

•Respect de l'intimité de la personne

L'observance est d'autant meilleure que le malade connaît les risques encourus.

La congruence : le parler vrai. Avoir un échange adapté.

Être de bonne volonté.

Importance de la compétence des soignants : actualisation des connaissances.

•Domaine cognitif, du savoir, de la connaissance théorique

•Domaine du savoir faire

•Domaine du savoir être

Il n'y a pas d'âge pour apprendre.

Chaque individu a son propre schéma d'apprentissage.

Il faut cibler au moins 2 registres de l’apprentissage :

•L'auditif

•Le visuel

Il existe certaines valeurs dans l'éducation dont il faut diminuer l'importance :

•Le jugement de valeur

Les valeurs de l'éducation en santé dans un pays sont assujetties à :

•Des valeurs scientifiques

•Des valeurs nationales

•Des valeurs utilitaires

•Des valeurs techniques

•Des valeurs liées aux pratiques personnelles

Il s'agit de permettre à l'individu d'acquérir les valeurs dans le domaine de la santé et les méthodes pour les transmettre.

Il existe une morale pour la santé : c'est être le moins possible dans la maladie et le plus possible dans la prévention.

C - BUTS ET ENJEUX :

Il y a plusieurs buts.

Un soignant doit être de bonne qualité en compétence.

Deux buts de l'éducation en santé :

•Éviter les complications : prévention secondaire.

•Éviter les morts prématurées.

L'éducation est un transfert et un partage de connaissances.

Comment m'assurer que la personne à qui je transmets a bien perçu mon message.

L'éducation n'est pas un acte isolé.

Elle doit faire partie intégrante du soin.

Soigner, c'est faire attention à...

Le processus d'apprentissage :

A - MODELE D'APPRENTISSAGE DU COMPORTEMENT :

Vaincre la résistance au changement

Identifier ce qui fait que le malade résiste au changement.

Cinq comportements possibles d'un individu face à l'annonce d'une maladie :

•Le déni

•La révolte

•L'acceptation

•La dépression

•Le marchandage

Identifier l'angle d'attaque qui va permettre d'entrer en contact avec le malade et de faire en sorte qu'il prenne en compte ce que l'on va lui dire.

Arriver à ce qu'il se dise : "ça me concerne".

B - QUELQUES PRINCIPES A RETENIR :

•L'apprentissage est une chose personnelle

•La motivation est l'élément essentiel

•La compréhension par l'étudiant de l'expérience d'apprentissage est importante

•Le feed-back est important pour celui qui apprend

C - CONDITIONS QUI FACILITENT L'APPRENTISSAGE :

Créer une atmosphère qui :

•Encourage à être actif

•Favorise la nature personnelle de l'apprentissage

•Rend acceptable le fait d'être différent

•Reconnaît le droit à l'erreur

•Tolère l'imperfection

•Encourage l'ouverture d'esprit et la confiance en soi

•Donne l'impression d'être respecté et accepté

•Facilite la découverte

•Met l'accent sur l'auto évaluation en coopération

•Permet la confrontation d'idées

L'apprentissage est :

•Sous le contrôle de l'étudiant

•Sa plus précieuse ressource

•Unique et individuel

•Affecté par son état général

•Un acte de coopération

•Un processus dynamique

•Où l'expérience joue un rôle majeur

•Non directement observable

Le diagnostic éducatif :

Il se fait sur la base d'un recueil de données : découverte de la personne soignée.

Établi en vue d'intéresser l'individu à partir de ses préoccupations qui auront été ciblées.

Il est nécessaire de partir des prérequis.

A - QUATRE DIMENSIONS :

a) Biologique :

•Le malade connaît-il sa maladie ?

•La date de sa découverte ?

•Connaît-il son traitement ?

•Existe-t-il des complications connues par lui ?

b) Socioprofessionnelle :

•Langue parlée, écrite

•Profession : type de travail, conditions de travail

•Habitat : type, conditions de logement, éléments de voisinage

•Activités extra-professionnelles, loisirs

•Situation familiale

•Éléments culturels, ethniques

c) Psychologique :

•Comment le malade ressent-il sa maladie

•Comment il a vécu le diagnostic

•Quelle est la répercussion de cette maladie sur sa vie quotidienne

•Support de la famille et de l'entourage

•Attentes du patient

d) Cognitive :

•Niveau d'études

•Niveau de connaissance de la maladie

•Gestion de la maladie Le recueil est effectué par tous les membres de l'équipe.

Il est établi sans curiosité.

C'est un travail collectif : principe de collégialité.

C'est une démarche consensuelle.

Règle des 5 W anglo-saxons :

• Who, qui ? Le malade.

• What, quoi ? Le domaine

• Where, où ? Le lieu

• When, quand ? Le moment

•How, comment ? La manière

• Why, pourquoi ? L'objectif

Le contrat d'éducation :

A - QU'EST-CE QU'UN CONTRAT :

Un contrat est un accord forcément bilatéral.

Le contrat d'éducation est une entente écrite entre le patient et l'équipe soignante qui stipule les objectifs que doit atteindre le patient au terme de sa formation.

Il permet :

•De responsabiliser le patient

•De le motiver

•De créer un climat positif d'apprentissage

•De vérifier ce que le patient a réalisé

B - PRINCIPES POUR QUE LE CONTRAT D'EDUCATION SOIT EFFICACE :

•L'équipe soignante doit déterminer des objectifs d'éducation et proposer aux patients ceux qui leur seraient le plus profitables (sécurité, autonomie...)

•Négocier les objectifs avec le patient

•Négociation entre le patient et l'équipe soignante

•Collaboration entre l'équipe et le patient

•Recueil constant de rétro-informations

•Créer un climat positif d'apprentissage

•Le patient accorde une plus grande valeur au contrat qu'il a lui-même négocié

•À partir de contrats écrits, il est simple de vérifier ce que le patient a réalisé par rapport aux objectifs

Les objectifs du contrat d'éducation, quels qu'ils soient, peuvent déterminer :

•Ce que l'équipe soignante doit réaliser.

Ex : passage à 3 injections d'insuline

•Ce que le patient doit réaliser.

Ex : pratiquer les injections suivant le traitement

Avant chaque détermination d'objectifs, il faut se poser la question : "à qui s'adressent-ils ?"

C - DIFFERENTS TYPES DE CONTRATS :

a) Contrat de sécurité :

Il concerne l'absence de danger.

Il ne doit pas mettre en jeu le pronostic vital du patient.

C'est ce qui doit être dit à tout individu, de façon obligatoire.

b) Contrat spécifique :

Concerne ce que plusieurs malades atteints de la même pathologie ont de différent.

Prise en compte des besoins spécifiques de chaque individu.

c) Contrat expert :

Il vise à ce que le malade soit capable de se prendre en charge et de résoudre les problèmes mineurs posés par sa pathologie.

Être capable de résoudre, dans n'importe quelle situation certains problèmes.

Que pensez-vous de cet article ?

  Envoyer par mail Envoyer cette page à un ami  Imprimer Imprimer cette page

Nombre d'affichage de la page 14508

Copyright 2014 © Medix.free.fr - Encyclopédie médicale Medix