Rechercher dans le site  |   Devenir membre
      Accueil       |      Forum     |    Livre D'or      |     Newsletter      |      Contactez-nous    |                                                                                                          Envoyer par mail  |   Imprimer








loading...

 
Réanimation-Urgences
Contrôle du système endocrinien
Cours de réanimation - urgences
 


 

La capacité des tissus spécialisés à fonctionner de manière intégrée dans les organismes intacts est rendue possible grâce a trois systèmes de communications extra-celulaire.

loading...

1- Système nerveux : Qui transmet des signaux electro-clinique

2- Système endocrinien : Qui libère des médiateurs chimiques, c’est des hormones dans la circulation pour agir loin de leur site d’origine.

3- Système immunitaire : qui protège l’organisme contre les agressions interne et externe (néoplasique).

Classiquement, l’endocrinologie était définie à la branche de la biologie concernant les actions des hormones et les organes dans lesquels les hormones ont été formées (c a d l’étude de l’anatomie et physiologie des organes endocriniens majeurs, les produits de secrétions dans ces organes, les mécanismes de l’action hormonale et les manifestations cliniques du disfonctionnement.

* En réalité actuellement, on sait qu’il n’existe pas de distinction entre les systèmes endocriniens et nerveux. Le système libère des agents chimiques qui peuvent agir comme des médiateurs locaux ou gagner la circulation  et agir comme des hormones circulantes.

De même, de nombreux types d’hormones servent de médiateurs neurogène au sein du système nerveux centrale.

* A l’étape hypothalamo-hypophysaire il existe un lien entre les systèmes nerveux et endocriniens qui sert à intégrer les deux systèmes dans une unité de contrôle fonctionnel unique.

* Les reconnaissances des effets locaux ou autocrines des hormones sur les cellules ou elles est synthétisées.

Exp : formation locale d’oestrogène des système nerveux centrale conversion locale de la T4 en T3   des l’hypophysaire, le système nerveux centrale es la graisse brune.

* Les hormones  formées peuvent aussi diffuser dans les cellules adjacentes pour exercer des effets paracrines.

Exp : rôle de testostérone dans la régularisation de la spermatogenèse.

* Le système immunitaire est également impliqué dans la pathogénie des indices endocriniennes par le biais d’une immunité hormonale es cellulaire, et par la libération cytokines.

La Fonction des Hormones :

Les fonctions hormonales intéressent quatre domaines :

Ø       La reproduction.

Ø       La croissance et développement.

Ø       Le maintien de l’environnement interne.

Ø       La production, l’utilisation et le stockage d’énergie.

1- Reproduction : 

Les hormones régulent la gamétogenèse, contrôlent le développement anatomique et comportemental des males et femelles nécessaires a leurs reproductions.

Toutes les hormones caractérisées sont présentées dans les deux sexes. Dans les deux sexes ils existent des récepteurs qui permettent la réponse à toutes les hormones.

2 – Croissance et développement :

Le contrôle endocrinien est fondamentale pour la croissance et le développement et implique l’interaction des hormones de toutes les classes : peptides, stéroïdes, catécholamine, hormones typhoïdienne (certaines hormones semblent réguler des médiateurs communs

Exp : Les hormones thyroïdienne est nécessaire pour l’induction est la formation des IGF : somatomedine (SM) par les GH. Le rôle critique joue pour les hormones thyroïdiennes dans le développement du système nerveux centrale.

3 – Maintien de l’environnement interne :

Les hormones régulent le volume et la teneur en électrolytes des fluides corporels, la pression sanguine et le débit cardiaque, la balance acide base, la température corporelle, la masse osseuse (musculaire et graisseuse).

4- Production, utilisation et stockage d’énergie :

Les hormones sont des médiateurs prééminent du flux de substruction et de l’utilisation des aliments pour la production d’énergie et son stockage.

Exp : Au cours de l’anabolisme après un repas, l’excès d’énergie est stocké sous forme de glycogène grâce a l’insuline

* au cours du catabolisme les hormones de la contre régulation garantissent la disponibilité des substrats pour la production d’énergie en bloquant le glycogène et mobilise les acide aminée  en glycogène et les acide gras.

Il existe aussi un maintien par l’oxydation des AG cétones du taux plasmatique de glucose à un niveau de sécurité.

* La leptine secrétée par les adipocytes intervient dans la régulation de l’apport alimentaire thyroïdienne.

* Le niveau de consommation d’O2 appelé métabolisme de base est déterminé par les hormones thyroïdiennes.

L’interaction :

Il y a lieu de préciser que les hormones sont complexes.

Une hormone peut avoir plusieurs effets dans des tissus variés ou dans le même tissu à différents moments de la vie.

Certains processus biologiques sont sous le contrôle d’hormone unique tandis que d’autres requirent des interactions complexes entres différentes hormones.

1- Une hormone : action multiple :

Exp: La testostérone est une hormone thyroïdienne.

2- Une fonction pour de multiples hormones :

Tous les processus physiologique soumis à une régulation. Le maintien du taux de glucose nécessite au moins 06 heures

Exp : La lactose : prolactine, GH, hormone thyroïdienne, œstrogène, progestérone.

Ocytocine.

La nature clinique des hormones : 

Les hormones se subdivisent en deux catégories :

* La majorité est des peptides ou dérivées des acides aminés

Exp: (H, HCG, Insulines, glucagon, RH, T3, T4, dérivées d’AA unique, catécholamines, sérotonine, histamine.

* Les autres hormones sont des stéroïdes dérivés du cholestérol :

-          Avec un noyau stéroïde intact : stéroïdes gonadiques sur-rénaliens.

-          Sous groupe ou l’anneau  B du stéroïde a été clivé Vit D et ses métabolites.

* Toutes les hormones présente certaines caractéristiques :

-          Elle est présente dans la circulation à de faibles quantités.

-          Parce qu’elles est présentes à de si faibles quantités elles peuvent être dirigées vers leurs sites d’action par des mécanismes spécifique, il s’agit d’une réception spécifique dans les tissus cibles qui reconnaissent et lient l’hormone avec une haute affinité.

Synthèse hormonale-stockage :

* Les hormones peptidiques sont synthétisées suivant les même processus biochimique que les autres et elles subissent des clivages ou des modifications chimique pour former les molécules actives. Le produit initial est souvent une grosse molécule

Exp : pré pro PTH

* Les hormones stéroïdiennes et les catécholamines sont synthétisées à partir de petite molécule précurseur (cholestérol)

* Certaines hormones peuvent être synthétisé dans plusieurs tissus

Exp : glucagon tractus gastro-intestinal, pancréas.

* Parfois les hormones peuvent être formées par des réactions de transformation.

Exp : œstrogène : transformation de la testostérone.

* La formation des hormones thyroïdiennes est retreinte au cellules thyroïdiennes

Trois caractéristiques importantes distinguent les organes endocriniens des hormones non endocriniens.

1-     Le degré de synthèse est  généralement plus élevé dans les organes endocriniens que dans les organes non endocriniens.

2-     Dans les organes endocriniens existent des processus de machineries appropriées pour achever la transformation des pro-H en H dans les organes endocriniens.

3-     Les grandes hormones endocriniennes contiennent des mécanismes de libération régulés des hormones dans la circulation à partir de vésicules. 

La majorité des hormones trophiques sont des facteurs régulateurs agissent en contrôlant le nombres de cellules hormonale.

Remarque : Dans la majorité des cas seuls des quantités limitées d’hormones sont stockées dans l’organisme à l’exception du stockage des hormones thyroïdiens et du stockage des cholécalciférol.

Le transport :

1-     Du fait que dans la majorité des cas seuls les hormones libres ou non liées pénètrent dans les cellules. Les produits de transports agissent en taux.

2-     L’hormone liée est en équilibre dynamique avec une faible quantité d’hormones libre

3-     Une fois les hormones liées ayant pénétré dans les cellules, elles sont remplacées par des hormones nouvelles libérées par les produits de transport.

Il existe deux types de produits de transport :

·         L’albumine

·         Les transthyretine (ce qu’on nome aussi les pré-albumines).

Ces deux produits agissent en tant que protéines de transport générales. Il existe aussi des produits de transports spécifiques : Les GBG, Te BG, SKKBG, CBG possèdent des sites de liaisons de haute affinité.

Les mécanismes de Feed-back :

La caractéristique des systèmes endocriniens est représentée par le contrôle du feed-back de la production hormonale. Les hormones produites par les organes endocriniennes périphériques exercent un effet de feed-back sur le système HT-HP réglant ainsi la production des hormones trophiques qui contrôlent les glandes endocriniennes périphériques.

* Toutes les hormones sont contrôlées par un feed-back

-          Certaines sont contrôlée par les hormones périphériques elles même ; exp : androgènes, glucocorticoïde, hormones thyroïdiennes et testostérones.

-          Certaines, par des cations (cation sur les secrétions des PTH).

-          Certaines, par des métabolites : glucose—> insuline , glucagon.

-          Certaines, par d’autres hormones : somatoslatine à l’insuline, glucagon.

-          Certaines sont réglées par l’osimalalite au volume des fluides extracellulaires : vasopressine, remine, aldo. 

L’inter relation de feed-back est la raison pour laquelle l’évaluation simultanée du couple hormonale réceptives et frequent nécessaire a la détermination du statut hormonale. La relation de feed-back constitue également la base pour des perturbations de F.B est pratiquement toujours retrouvées dans les physiopathie des affectations endocriniennes.

Les biorythmes :

Les rythmes de libérations des hormones constitue un trait commun a pratiquement tous les système endocriniens et une perturbation du phénomène de libération cyclique est une cause commune de anthologie endocrinienne.

  La pathologie :

Les hormones endocriniennes peuvent être divisées en plusieurs catégories :

1-     Production hormonale sub-hormonale.

2-     L’excès de production hormonale.

3-     Production d’une hormone anormale.

4-     Table des récepteurs aux hormones.

5-     Anomalies des transports des hormones ou de son métabolisme, anomalie hormonale multiples hypopituitarisme), tumeurs bénignes ou malignes produisant des hormones.

L’évaluation des fonctions endocriniennes :

 

1- Le dosage des hormones :

Le développement des techniques des dosages des hormones dans les fluides biologiques rend possible l’évaluation quantitative des fonctions endocriniennes et la majorité des tables endocriniennes peuvent être diagnostiquées par le dosage des taux d’hormones plasmatiques ou urinaires.

Ø       Avant 1960 les dosages étaient des dosages biologiques in VIVO.

Ø       Depuis 1960 on dispose de dosage RIA, très utilisés à cause de leurs spécificités et de leurs précisions.

Il y a les dosages immuno-enzimatique aussi sensible et précis mais ne fond pas appel à la radioactivité.

2- Les teste dynamiques :

Les testes dynamiques de stimulation ou de freinage de la production hormonale peuvent apporter des information critiques sir la pathologie endocrinienne.

Ø       Les testes de stimulations sont utilisés en cas de suspicion d’un hyper fonctionnement, ils sont pratiques pour déterminer sous le contrôle de FB est intact.

 

Que pensez-vous de cet article ?

  Envoyer par mail Envoyer cette page à un ami  Imprimer Imprimer cette page

Nombre d'affichage de la page 7917







loading...
loading...

Copyright 2017 © Medix.free.fr - Encyclopédie médicale Medix