Rechercher dans le site  |   Devenir membre
      Accueil       |      Forum     |    Livre D'or      |     Newsletter      |      Contactez-nous    |                                                                                                          Envoyer par mail  |   Imprimer








loading...

 
Bactériologie
Conflit hôte bactéries
Cours de Bactériologie
 


 

Le nouveau-né est stérile à la naissance et, dès les premières heures de la vie, les micro-organismes provenant de son environnement immédiat le contaminent.

loading...

Très vite s’installe une flore commensale sur la peau et les muqueuses qui variera en fonction de l’âge, de l’alimentation, du climat, des thérapeutiques suivies, pour ne citer que quelques facteurs.

Tout au long de la vie, chaque individu est donc exposé à une myriade de micro-organismes (bactéries, virus, parasites, champignons).

Pour éviter d’être envahi, chaque individu possède un système complexe de défense qui a été mis en place au cours de l’évolution lors de la sélection des espèces.

Définitions :

Bactéries commensales et saprophytes :

Une bactérie est commensale lorsqu’elle vit au contact du revêtement cutanéo-muqueux d’un hôte auquel elle est inféodée sans entraîner de désordres.

Une bactérie est saprophyte lorsqu’elle vit et se nourrit dans l’environnement (sol, eaux, surfaces...).

Certaines bactéries sont saprophytes et éventuellement commensales.

Virulence et pathogénicité :

La virulence est la capacité d'une bactérie de déclencher une maladie infectieuse chez un hôte sain.

Elle est définie par la dose infectante : une bactérie est très virulente lorsque la dose infectante est très faible.

La pathogénicité est l’ensemble des mécanismes qui contribuent au déclenchement d’une infection.

Bactéries virulentes et bactéries opportunistes :

Il existe deux types de bactéries pathogènes : les bactéries virulentes et les bactéries opportunistes.

Les bactéries virulentes sont capables de déclencher une infection chez des hôtes sains en s’implanter sur le revêtement cutanéo-muqueux et éventuellement envahir les tissus ou sécréter des toxines.

Il existe 2 types de bactéries virulentes :

1) certaines bactéries virulentes sont très spécifiques de leur hôte humain ou animal à la suite d'une longue période d'adaptation au cours de l'évolution ( Salmonella, Shigella, E. coli, Streptococcus pyogenes, Corynebacterium diphteriae, Vibrio cholerae, M tuberculosis...).

Par exemple, ceci est le cas des bactéries responsables de la typhoïde, du choléra, de la tuberculose, des méningites purulentes, de la diphtérie, de la peste...

Les doses infectantes qui déclenchent la maladie est habituellement faibles pour ces espèces bactériennes dont la virulence varie non seulement selon les espèces même très proches (par exemple, Shigella dysenteriae et Shigella flexneri responsables de dysenterie :

S dysenteriae est beaucoup plus virulente donnant une maladie plus sévère pour des doses infectantes très faibles), mais aussi en fonction des souches rencontrées (par exemple, certaines souches de V cholerae O1 ou O139 sont très virulentes et épidémiques, d’autres dites non-O1 provenant de l’environnement sont très peu virulentes et rarement à l’origine de diarrhée).

2) Plus rarement, d'autres bactéries virulentes proviennent de l'environnement et donnent accidentellement des infections, sans une longue phase d'adaptation à l'homme et aux animaux.

Par exemple, il s'agit de bactéries du sol (contaminant les plaies), les aliments, l'eau ou l'air (Clostridium tetani, Clostridium perfringens, Clostridium botulimum, Listeria monocytogenes, Legionelle pneumophila, Bacillus anthracis...).

Les bactéries opportunistes déclenchent des infections chez l’hôte fragilisé et immunodéprimé.

Ces bactéries ne sont pas pathogènes pour les sujets sains.

Il s’agit soit de bactéries saprophytes vivant dans l’environnement (Pseudomonas aeruginosa, Staphylococcus aureus, certaines entérobact éries :Klebsiella,Enterobacter,Serratia...) et de bactéries commensales devenant pathogènes chez les sujets aux défenses immunitaires altérées ( entérocoques, Escherichia coli, Staphylococcus epidermidis ...).

Que pensez-vous de cet article ?

  Envoyer par mail Envoyer cette page à un ami  Imprimer Imprimer cette page

Nombre d'affichage de la page 10498







loading...
loading...

Copyright 2017 © Medix.free.fr - Encyclopédie médicale Medix