Rechercher dans le site  |   Devenir membre
      Accueil       |      Forum     |    Livre D'or      |     Newsletter      |      Contactez-nous    |                                                                                                          Envoyer par mail  |   Imprimer








loading...

 
Réanimation-Urgences
Cathéters centraux
Cours de réanimation - urgences
 


 

Cathéter central :

A - DEFINITION :

Perfusion.

Technique d'injection prolongée par voie veineuse.

Pas un geste anodin.

Source majeure d'infection.

loading...

Réclame une rigueur particulière du point de vue de l'asepsie.

Acte médical qui consiste à aborder le réseau veineux profond.

Les sites utilisés sont :

•Jugulaire interne

•Sous-clavière

•Fémorale en dernier recours

B - INDICATIONS :

•Absence de réseau périphérique

•Perfusion de solutés isotoniques

•De drogues veino-toxiques : KV 2000

•Nutrition parentérale

•Mesure des pressions cardiaques droite et vasculaire pulmonaire

Contre-indications :

•Thrombose du réseau veineux profond

•Troubles de l'hémostase : bilan avant la pose

•Lésions cutanées : en regard

C - COMPLICATIONS :

a) Jugulaire interne :

•Hématome compressif

•Pneumothorax

•Embolie gazeuse

•Plaie du canal thoracique

• Sepsis en cas de trachéotomie

b) Sous-clavière :

•Pneumothorax

•Hémothorax

•Embolie gazeuse

•Plaie du canal thoracique

c) Fémorale :

• Sepsis

•Thrombose

D - POSE DU CATHETER :

1) PREPARATION :

Expliquer au malade l'intérêt et le déroulement.

Installer le malade :

•Décubitus dorsal

•Dégager largement les sites éventuels d'injection

•Nettoyer soigneusement la peau :

Bétadine moussante (rouge)

2) MATERIEL :

Utilisation de kits.

a) Tenue :

•Masque (éventuellement aussi pour le patient)

•Charlotte

•Casaque

b) Matériel stérile :

•Gants

•Champ

•Compresses

•Brosse bétadinée

c) Anesthésie :

•Seringue

•Aiguille IM

d) Matériel d'intervention :

•Lames

•Fil + aiguille

• Tégaderm

3) PROCEDURE :

a) Nettoyage aseptique :

b) Montage du matériel :

•Tubulures

•Rampes

c) Pose :

4) SURVEILLANCE :

On remet le patient dans sa position initiale.

Installation du matériel.

Ne pas oublier la radio de contrôle.

Surveiller la fixation du cathéter.

Attention à l'ablation du Tégaderm : que le cathé ne vienne pas avec.

Vérifier plusieurs fois par jour la perméabilité du cathé : reflux.

Manipulations au niveau du boîtier : compresses stériles et Hibitane.

a) Toutes les 6 ou 8 heures, on inonde la rampe à l'Hibitane

b) Tous les 3 jours :

•Renouvellement du pansement ; plus fréquent si le patient est souillé

•Tubulure du cathé

c) Tous les 6 jours :

•La rampe et le protège rampe

•Les tubulures

Pour toutes ces opérations, porter :

•Masque

•Charlotte

•Gants

La PVC : pression veineuse centrale

N’est plus utilisée car source d'infections.

Sert à mesurer la pression dans les gros troncs veineux thoraciques.

S'effectue à partir d'un cathéter dont l'extrémité se situe dans la veine cave supérieure.

Dépend de plusieurs facteurs :

•Retour veineux

•Débit cardiaque

•Pression intra-thoracique

•Performance du ventricule droit

A - INDICATIONS :

•Surveillance de la pression veineuse de retour au cœur droit

•Altérations de la volémie

•De la performance cardiaque Contre-indications :

•Thromboses des veines caves supérieures

B - MATERIEL :

Le même que pour la pose des cathéters centraux.

Plus une réglette de mesure de la pression en cm d'eau.

La normale est entre 3 et 8 cm d'eau.

Raccordée à la voie la plus proche du cathéter.

On ferme toutes les autres voies au moment de la mesure.

On arrête la ventilation pendant la mesure.

Position de confort du malade.

Cathétérisme cardiaque droit - SWAN-GANZ :

Cathéter à lumières multiples.

Mesure des pressions intracardiaques et du débit cardiaque.

Il est introduit dans une grosse veine centrale.

A - INDICATIONS :

Surveillance d'un état de choc résistant au traitement :

•Contexte infectieux dans un choc septique

•Infarctus

•Embolie pulmonaire

• Hypovolémique : hémorragie, dilatation vasculaire

•Choc anaphylactique

•Syndrome de détresse respiratoire aiguë de l'adulte (SDRAA)

• Bronchopathies chroniques

•Tout ce qui concerne les chirurgies à risques élevés

B - SITES :

a) Jugulaire interne :

La plus souvent utilisée.

En général à droite.

b) La sous-clavière :

Plus pratique, mais risque de pneumothorax.

c) Fémorale :

Exceptionnellement.

C - PROCEDURE :

Prévenir le malade quand c'est possible.

Exclusivement en décubitus dorsal.

Mise systématique sous monitoring particulier : fiches pour calcul des débits.

Surveillance de la saturation en O2. Parcours :

•Veine cave supérieure

•Oreillette droite

•Ventricule droit

•Artère pulmonaire

D – MESURES EFFECTUÉES :

a) Pression :

•Oreillette droite (POD) : 0 à 8 mmHg

•Pression artérielle pulmonaire (systolique : 15 à 25 mmHg)

•Diastolique : 8 à 15 mmHg

•PAP d'occlusion : 6 à 15 mmHg

b) Débit cardiaque :

Par thermodilution d'eau glacée : vitesse de réchauffement au niveau de l'artère pulmonaire (normale entre 4 et 8 l/min)

c) Volume d'éjections systolique :

d) Résistance vasculaire pulmonaire et systémique

e) Travail systolique ventriculaire

Après les mesures :

•Vérifier la perméabilité du circuit

•Replacer le malade dans sa position d'origine

E - MATERIEL ET PRECAUTIONS :

Exactement les mêmes que pour la pose d'un cathéter central.

Une fois terminé le calcul des pressions, réinstaller le malade.

Surveillance du point de ponction.

Surveillance du système et de la perméabilité des voies.

Vérification régulière de la pression dans la poche de contre-pression : 200 à 300 mmHg.

Au niveau du monitoring :

•Courbe d'activité cardiaque

•Fréquence cardiaque

•Courbes de pression

•Saturation

F - COMPLICATIONS :

a) Infection

b) Complications thrombo-emboliques

c) Infarctus pulmonaire

d) Rupture de l'artère pulmonaire

La Swan-Ganz ne se laisse pas plus de 4 jours ; jamais plus de 5.

Que pensez-vous de cet article ?

  Envoyer par mail Envoyer cette page à un ami  Imprimer Imprimer cette page

Nombre d'affichage de la page 15475







loading...
loading...

Copyright 2017 © Medix.free.fr - Encyclopédie médicale Medix