Rechercher dans le site  |   Devenir membre
      Accueil       |      Forum     |    Livre D'or      |     Newsletter      |      Contactez-nous    |                                                                                                          Envoyer par mail  |   Imprimer








loading...

 
Urologie
Cancer de la prostate
Cours d'urologie
 

2ème cause de mortalité par cancer chez l'homme.

9000 décès par an en France.

Un seul cancer sur 100 a une traduction clinique.

Nécessité de le dépister précocement.

 

Physiologie :

Glande génitale qui entoure la partie initiale de l'urètre de l'homme à la sortie de la vessie.

Elle a la forme et le volume d'une châtaigne :

15 à 20 g.

Deux parties :

• Crâniale

•Caudale

Les cancers se développent essentiellement à la partie caudale de la prostate.

D'où l'efficacité du toucher rectal pour le dépistage.

loading...

Clinique :

A - SIGNES D’APPEL :

a) Extension à l'urètre ou à la vessie :

•Pollakiurie

•Dysurie : difficulté à la miction, obligation de pousser

•Hématurie

•Mictions douloureuses

•Rétention complète d'urine : adénome de prostate obstructif è pose d’un cathéter

Il arrive que la tumeur remonte jusqu'aux uretères.

Complications de la stase urinaire :

•Infection urinaire

• Hémospermie

•Douleurs coïtales

Retentissement plutôt asymétrique.

b) Extension au haut appareil urinaire :

Cavités urétéro-pyélo-caliciennes

Quand la vessie est trop dilatée, on peut avoir une colique néphrétique.

Hydronéphrose.

Destruction du rein au bout du compte : insuffisance rénale.

B - COMPLICATIONS :

a) Métastases :

Essentiellement des métastases osseuses.

Os du bassin en particulier.

Tassements vertébraux.

Compression médullaire.

b) Phlébites :

Complication de la chirurgie du petit bassin.

Par compression des veines qui empêche le retour veineux.

c) Aggravation de l'état général :

C - DIAGNOSTIC :

a) Tuméfaction dure (TR) :

Souvent à l'occasion d'un examen systématique : toucher rectal.

b) Biopsie sous échographie +++ :

Examen histologique.

En cas de suspicion, suite à un toucher rectal.

c) PSA et PAP élevés :

• PSA : antigène spécifique de prostate

• PAP : phosphatase acide prostatique

d) Urographie urinaire intraveineuse (UIV) :

Radiographie sous produit de contraste.

En cas de cancer :

•Rebondissement asymétrique

•Vessie de lutte

•Résidu post mictionnel

e) Scintigraphie osseuse :

Afin de localiser les métastases osseuses.

f) Échographie abdominale :

•Recherche de métastases au niveau du foie

•Métastases péritonéales

g) Échographie du thorax :

Recherche de métastases au niveau des poumons.

D - CLASSIFICATION :

Du stade dépend la prise en charge thérapeutique.

Quatre stades :

•Stade A : latent

•Stade B : Nodule limité à l'intérieur de la glande

•Stade C : Envahissement locorégional

•Stade D1 : ganglions atteints autour des métastases

•Stade D2 : métastases généralisées

Traitement :

Trois types :

A - TRAITEMENT CURATIF :

Réservé aux cancers peu évolués.

1) PROSTATECTOMIE RADICALE :

a) Principe :

Exérèse :

•De la prostate

•Des vésicules séminales

•Curage des ganglions Réservé aux sujets jeunes.

b) Complications :

•Incontinence

•Impuissance

2) RADIOTHERAPIE :

Réservée aux sujets âgés.

B - TRAITEMENT PALLIATIF :

1) LOCAL :

a) Problèmes concernant le bas appareil urinaire :

Rétention.

On fait une résection transurétrale : grattage.

b) Problèmes concernant le haut appareil urinaire :

Traitement par hormonothérapie.

2) GENERAL :

a) Suppression des androgènes : castration

•Chirurgicale : orchidectomie

•Médicale : œstrogènes et/ou analogues de LHRH

b) Inactivation des androgènes : antiandrogènes

•Stéroïdiens : ANDROCUR ®

•Non stéroïdiens : EULEXINE ®

C - CHIMIOTHERAPIE :

Que pensez-vous de cet article ?

  Envoyer par mail Envoyer cette page à un ami  Imprimer Imprimer cette page

Nombre d'affichage de la page 4671







loading...
loading...

Copyright 2017 © Medix.free.fr - Encyclopédie médicale Medix