Rechercher dans le site  |   Devenir membre
      Accueil       |      Forum     |    Livre D'or      |     Newsletter      |      Contactez-nous    |                                                                                                          Envoyer par mail  |   Imprimer








loading...

 
Génétique
Approche factorielle et formelle du mendélisme
Cours de Génétique
 

Page :  1 - 2 - 3 - 4 - 5

 

Tableau 4 Phénotypes attendus en F2 sous une hypothèse additive pour deux couples de facteurs

Gamètes A1, A2 (1/4) A1, a2 (1/4) a1, A2 (1/4) a1, a2 (1/4)
A1, A2 (1/4) [pourpre] [rouge foncé] [rouge foncé] [rouge]
A1, a2 (1/4) [rouge foncé] [rouge] [rouge] [rouge clair]
a1, A2 (1/4) [rouge foncé] [rouge] [rouge] [rouge clair]
a1, a2 (1/4) [rouge] [rouge clair] [rouge clair] [blanc]
loading...

3. Le fait d’observer sept classes de coloris chez la F2 n’est pas explicable par deux couples de facteurs, et on doit donc passer à une hypothèse plus large, celle de trois couples de facteurs, la F1 étant (A1/a1; A2/a2; A3/a3). Dans ce cas, la méiose chez la F1 donne huit types de gamètes, équifréquents dans le modèle mendélien d’origine qui méconnaît le linkage éventuel (tableau 5).

Tableau 5 Types de Gamètes « + » désigne la présence du facteur A, et donc l’absence du facteur a correspondant (homologue); inversement « – » désigne l’absence de A et donc la présence de a.

Types de gamètes 1/8 1/8 1/8 1/8 1/8 1/8 1/8 1/8
A1 + + + + - - - -
A2 + + - - + + - -
A3 + - + - + - + -

Si on réunit ensemble les gamètes en fonction du nombre de facteurs A qu’ils contiennent, dans la mesure où l’effet de chaque facteur A est de même nature et additif, on obtient quatre types de gamètes avec 3A (1/8), 2A (3/8), 1A (3/8) et 0A (1/8), et par croisement (tableau 6) sept phénotypes différents, selon le nombre de A réunis au sein des gamètes de la F2, dont les fréquences attendues correspondent à celles observées.

Tableau 6 Phénotypes attendus en F2 sous une hypothèse additive pour trois couples de facteurs

  3A (1/8) 2A (3/8) 1A (3/8) 0A (1/8)
3A (1/8) [Pourpre] [rouge foncé] [rouge soutenu] [rouge]
2A (3/8) [rouge foncé] [rouge soutenu] [rouge] [rouge clair]
1A (3/8) [rouge soutenu] [rouge] [rouge clair] [rouge pale]
0A (1/8) [rouge] [rouge clair] [rouge pale] [blanc]

Remarque pédagogique :

Les trois exemples ci-dessus n’ont que l’intérêt de montrer qu’on peut aller assez loin dans l’analyse génétique sans même avoir recours à la théorie chromosomique de l’hérédité ou à la méiose, bien que leur connaissance permette, en réalité, d’éclaircir grandement l’analyse des données par la compréhension des mécanismes sous-jacents à la séparation des allèles de chacun des gènes et à leur distribution dans les gamètes.

C’est pourquoi il semble utile, du point de vue pédagogique, de montrer immédiatement en quoi la connaissance de la méiose et du fait que les gènes sont portés par les chromosomes donnent une base objective à la théorie mendélienne de l’hérédité, de sorte que sa mise en oeuvre, à travers des exercices, doit être dès le départ envisagée dans ce cadre et non dans le cadre trop formel, abstrait et ambigu du mendélisme originel.

Les deux variétés « Hybrides stables » sont [vert, lisse] : v/v L/L [jaune, ridé] : J/J r /r

Que pensez-vous de cet article ?

Page :  1 - 2 - 3 - 4 - 5

  Envoyer par mail Envoyer cette page à un ami  Imprimer Imprimer cette page

Nombre d'affichage de la page 3932







loading...
loading...

Copyright 2017 © Medix.free.fr - Encyclopédie médicale Medix