Rechercher dans le site  |   Devenir membre
      Accueil       |      Forum     |    Livre D'or      |     Newsletter      |      Contactez-nous    |                                                                                                          Envoyer par mail  |   Imprimer








loading...

 
Médecine légale
Strangulation
Cours de Médecine Légale
 

C'est une forme medico-légale d'asphyxie mécanique très simple car son origine est habituellement criminel et son diagnostic est parfois délicat La strangulation es un acte de violence qui consiste à une construction exercée directement soit à l'arrière , soit au devant du cou par la main ou au lien. Dans ce cas le poids du corps n'entre pas en jeu.

 

Physiopathologie du mécanisme de la mort :

Trois mécanismes :

Respiratoire , circulatoire , nerveux

loading...

1/ ISCHÉMIE CÉRÉBRALE :

l'excitation du nerf laryngé est du sinus carotidien entraîne une syncope cardio inhibitrices une anoxie cérébrale

2/ ASPHYXIE :

Par aplatissement du conduit aérien contre le plan prévertebral

3/ INHIBITION :

Réflexe mortel par imitation des nerfs du cou

Constatation médico-légale :

A/ STRANGULATION A LA MAIN :

1/ levée de corps :

a) Examen des lieux et des objets :

La position du cadavre et la position des choses témoignent souvent d'un lutte

b) Examen des vêtements : voie cour précédant

c) Examen externe du cadavre :

* Lésions générales :

Syndrome asphyxique ± complet , cyanose et ecchymose ponctuée de la face , injection des conjonctives.

* Lésions traumatiques :

Existence à la surface du cou est surtout sur les parties latérale d'ecchymoses arrondies et d'excoriation en coup d'ongle serai lunaires parcheminés appelées les stigmates unguéaux, parfois ces traces unguéal prennent l'aspect d'écorchures ± longues dues au déplacement du doigt.

Ils sont plus visible 24 heures après la mort du fait du par cheminement du derme. Ces traces peuvent se voir au pourtour du nez et de la bouche témoignant de tentative d'étouffement des cris

* Lésions de lutte :

Elles ont une grande importance chez l'adulte car la strangulation est souvent précédée ou accompagnée par d'autres violences :

- plaie contuse de la tête surtout sur la région occipitale c'est le coup d'assommoir

- ecchymoses ou stigmates unguéaux au pourtour du nez et de la bouche ( tentative d'étouffement des cris

- lésions de défense aux mains et avant bras ( érosion , ecchymose )

- lésions de chute aux coudes , aux omoplates ou à l'occiput ( suffusion sanguine )

- lésions de violence en cas de viol siégeant à la face intérieur des cuisses, l'abdomen et des reins.

2/ Autopsie :

a) cou : la dissection du cou tissu par tissu montre

* infiltration hémorragique des parties molles du tissu sous cutané, des gaines musculaires, du corps thyroïdien et de glandes salivaires

* parfois existence d'ecchymose retro pharyngée sous l'aponévrose prévertebrale ( provenant du choc violent du bloc laryngée contre le tissu osseux prévertebrale ) lésions des carotides à type de :

- manchon ecchymotique perivasculaire.

- déchirure transversale de la tunique interne : c'est le signe d'Amussat.

- fracture ou luxation de l'appareil laryngée , leur signification est très grande à condition de constater des infiltrations hémorragiques pouvant leur origine vitale.

b) Thorax-crâne :

- Existence de spume dans les bouches

- Congestion des poumons

- Placard d'emphysème pulmonaire

- Taches de tardien

- Hyperhémie de l'encéphale

B/ STRANGULATION AU LIEN :

1/ Levée de corps :

- Examen de l'état des lieux et des choses

- Examen des vêtements

- Examen du cadavre étude de la nature du lien, sa situation , sa consistance, son mode d'enroulement ainsi que celui du noeud

- Examen externe du cadavre : les phénomènes asphyxiques et les troubles circulatoires provenant de la compression jugulaire sont généralement très marqués

* lésions générales :

- hyperhémie et tuméfaction de la face

- ecchymose ponctuée de la face, du cou et de la poitrine

- ecchymose, suffusion conjonctivale

* Lésions traumatiques :

- sillon de strangulation : habituellement * horizontal

- circulaire . complet . sous hyoïdien . peu profond , pal et parfois multiple.

* Lésions de lutte : voir strangulation à la main

2/ Autopsie :

cou :

Les lésions traumatiques du cou sont moins nombreuses et moins caractéristiques que dans la strangulation à la main parmi les plus fréquentes sont :

- les manchon ecchymotique de tunique externe des carotides

- l'hémorragie des parties molles

Thorax-crâne :

Congestion intense des voies respiratoires et des poumons.

Existence d'une écume abondante dans les bouches.

Emphysème sous plural.

Plus rarement taches de tardien.

Parfois congestion des centres nerveux avec ou hémorragie ponctuée.

Formes médico-légales :

1/ Criminelle : très fréquente accompagnant rixe , viol infanticide.

2/ Accidentelle : se voit surtout lors des accidents sportifs (judo) et chez les enfants attaches au lit.

3/ Suicidaire : fréquente pour la strangulation au lieu notamment chez les prisonniers.

Elle n'existe pas pour la strangulation à la main car le sujet peut se serrer le cou mais la levée de la constriction ne tarde à intervenir au maximum par syncope.

Diagnostique différentiel entre Strangulation au lien et Pendaison :

 

Strangulation au lien

 

Pendaison

*

Sillon horizontal circulaire complet

siégeant au dessous du larynx souvent

multiple

*

Sillon oblique vers le haut ,souvent unique,

parcheminé , marqué au niveau du plein de

l'anse siégeant au dessus du larynx

 

*

Signes d'asphyxie marqués

*

Syndromes asphyxiques souvent discret

*

Lésions traumatiques du cou plus important

*

Lividités cadavériques aux régions distales

*

Traces de lutte et de violence avec désordre

et déchirure des vêtement

 

 

Impression sur fond blanc

Que pensez-vous de cet article ?

  Envoyer par mail Envoyer cette page à un ami  Imprimer Imprimer cette page

Nombre d'affichage de la page 13138







loading...
loading...

Copyright 2017 © Medix.free.fr - Encyclopédie médicale Medix