Rechercher dans le site  |   Devenir membre
      Accueil       |      Forum     |    Livre D'or      |     Newsletter      |      Contactez-nous    |                                                                                                          Envoyer par mail  |   Imprimer








loading...

 
Gastrologie
Pose d'une sonde gastrique
Cours de gastrologie
 

 

Indication :

La mise en place d'une sonde naso-gastrique permet :

•De rechercher une hémorragie digestive

•D'effectuer un lavage gastrique

•D'aspirer le contenu du tube digestif en cas d’occlusion

•D'assurer une alimentation entérale dans le cas où une alimentation normale est impossible

•De faire un tubage gastrique : prélèvement.

loading...

Matériel :

1) DIFFERENTS TYPES DE SONDES :

a) Sonde de Salem :

Comporte un marquage.

Radio-opaque.

b) Sonde avec tube de Faucher :

Pour les lavages d'estomac.

2) PREVOIR :

•Une protection

•Des gants non stériles

•Des compresses non stériles

•Du silicone pour lubrifier

•Du sparadrap

•Une seringue de 50 cc à gros embout pour injecter de l'air

•Un stéthoscope pour vérifier l'arrivée de l'air dans l'estomac

En fonction du but :

•Un récipient de recueil : poche

•Un matériel d'aspiration

•Tubes de prélèvement.

Technique :

Le patient doit être à jeun.

Bien lui expliquer le but et le déroulement, de façon à le faire participer.

Position demi-assise.

Cou fléchi en avant.

Éventuellement on mesure la distance de l'aile du nez à l'ombilic.

On introduit la sonde par une narine.

On demande au patient de déglutir, surtout au moment du passage du carrefour.

On peut l'aider en lui faisant avaler un verre d'eau quand c’est possible.

On introduit la sonde : en général jusqu'à la 3ème graduation.

On vérifie qu’on est bien dans l’estomac en injectant de l'air à l'aide de la seringue :

Bruit caractéristique au stéthoscope.

Si on n'est pas sûr, on fait faire une radio.

On fixe la sonde au nez avec un sparadrap.

Il existe des sparadraps spéciaux en "T".

En cas d'hématémèse :

Vomissement de sang bien rouge.

Lavage gastrique à l'eau glacée jusqu'à disparition des traces de sang.

Intoxication médicamenteuse :

Utilisation du tube de Faucher : tube avec retour.

Aspiration :

Elle a pour but de mettre l'estomac au repos :

•Avant une opération en urgence

•Après une opération pour aspirer les sécrétions

Aspiration douce.

Permet de mesurer les sécrétions gastriques.

Surveillance :

Position.

Fixation.

La sonde de Blakemore :

Sa pose est un acte médical.

a) Rôle infirmier :

•Préparation du matériel

•Assistance du médecin

•Surveillance pendant 48 heures

b) Principe :

Le non fonctionnement du foie entraîne une hypertension portale : bloc hépatique.

Création d’anastomoses : voies de circulation collatérales superficielles pour éviter le foie.

Cela provoque des varices, entre autres au niveau de l'œsophage et de l'abdomen, des hémorroïdes.

La rupture de ces varices va provoquer une hémorragie gastro-œsophagienne.

Traitement par des bêtabloquants qui évitent cette hypertension portale.

c) Description :

La sonde de Blakemore comporte 2 ballonnets :

•L'un va provoquer la compression des varices : effet hémostatique

• L'autre va assurer l'arrimage au niveau du cardia de l'estomac

Une circulation d'eau glacée va favoriser la vasoconstriction et l'hémostase.

d) Matériel :

•Protection

•Lubrifiant

•2 seringues : gros et petit embout

•2 pinces à clamper

•Cordon fixateur

e) Technique :

•Position demi-assise

•Tête fléchie

•Sonde poussée jusque dans l'estomac

•On gonfle le ballonnet cardial : 150 cc d'air

•On tire jusqu'à résistance

•On gonfle le ballonnet œsophagien jusqu'à gène rétrosternale

•On fixe

•On protège le nez des escarres

•On dégonfle la sonde progressivement : on dégonfle le ballonnet œsophagien pendant 10 min toutes les 2 heures afin de vérifier l'arrêt des saignements.

f) Surveillance :

Soins du nez.

On lave avec de l'eau glacée. On fait des pansements gastriques.

Peut se faire dans le cadre d'une réanimation.

Cas concret :

M. G est hospitalisé en urgence pour une hématémèse.

Il s'agit d'un patient de 48 ans, cirrhotique alcoolique connu.

Il est pâle et angoissé.

Fréquence cardiaque : 120/min.

TA : 95/60.

Fibroscopie pratiquée il y a 6 mois qui révélait des varices œsophagiennes.

Question 1 : quelle sera la cause probable de cette hémorragie digestive ?

Rupture de varice œsophagienne.

Question 2 : quels actes infirmiers doit-on pratiquer ?

•Rassurer le patient Selon protocole :

•Prise de sang

•Pose de 2 voie d'abord

•Sonde urinaire

•Remplissage par des macromolécules

•Oxygénothérapie

Question 3 : quels examens seront pratiqués par le médecin ?

•Fibroscopie à visée diagnostique et thérapeutique.

Que pensez-vous de cet article ?

  Envoyer par mail Envoyer cette page à un ami  Imprimer Imprimer cette page

Nombre d'affichage de la page 29800







loading...
loading...

Copyright 2017 © Medix.free.fr - Encyclopédie médicale Medix