Rechercher dans le site  |   Devenir membre
      Accueil       |      Forum     |    Livre D'or      |     Newsletter      |      Contactez-nous    |                                                                                                          Envoyer par mail  |   Imprimer








loading...

 
Cardiologie
Physiologie cardiovasculaire
Cours de cardiologie
 

 

Introduction :

Fonction principale : maintenir l’écoulement sang dans le système circulatoire.

Distingue cœur droit et gauche, qui sont synchrone.

A - Le cœur :

1)Fonctionnement cardiaque :

Chaque pompe fonctionne suivant un rythme à 2 temps.

loading...

Le 1er temps s’appelle la systole = temps actif du cœur ( contraction musculaire ) où il se vidange. Le 2ème la diastole = temps passif ( relâchement des fibres musculaires ) où il se rempli.

2)Révolution cardiaque :

A) Définition :

Ensemble des phénomènes dont le myocarde est le siège du début d’une contraction au début de la contraction suivante.

Succession de relâchement et de contractions du muscle cardiaque.

Comprend 3 temps : systole auriculaire, ventriculaire et diastole g.

B) Systole auriculaire :

Contractions des oreillettes ( d et g ), ouverture des valvules et passage de sang des oreillettes vers les ventricules.

C) Systole ventriculaire :

Contractions ventriculaires( d et g ), fermetures des valvules auriculo-ventriculaires.

Le sg va des ventricules vers les artères. Sthéto = 1er bruit.

D) Diastole g :

Repos card, remplissage des oreillettes passives et fermetures des valvules sigmoïdes = 2ème bruit.

E) Phénomène électrique au niveau myocarde :

Concerne le tissu nodal qui à 4 fonctions : contractilité, automatisme, conductibilité et excitabilité.

Contraction cardiaque ne se produit pas tant que l’influx électrique n’a pas atteint les membranes de la fibre musculaire.

Cet influx = P A. Liquide extra cellulaire riche en Na+, liquide intra cellulaire riche en K+ ( au repos ).

Quand influx arrive à la cellule, il y a passage brusque des ions Na+ dans la cellule et K+ vers extra cellulaire = dépolarisation.

Le Ca++ rend la membrane perméable. Quand la membrane devient imperméable au Na+ = repolarisation -> Na+ sort à nouveau de la cellule.

B - Physiologie de la circulation :

1)Petite circulation :

Oxygénation du sang.

Sang pauvre en O2 arrive dans OD par les VCI et VCS, passe dans VD par les tricuspides puis chassé dans artère pulmonaire qui se / en ( d et g ) jusqu’aux capillaires = lieu de passage.

Sang riche O2 repart par les veines pulmonaire dans OG.

2)Grande circulation :

Circulation O2 dans organisme jusqu’au retour par les veines au cœur d.

Sang O2 va dans OG puis dans VG par les mitrales puis chassé dans aorte pendant la systole ventriculaire.

Aorte vers tout organisme qui se / en plusieurs branches.

C) Physiologie des vaisseaux :

1)Circulation artérielle :

Généralité : 2 troncs, aorte et art pulmonaire -> art -> artérioles.

Élasticité des artère permet d’amortir les coups du fonctionnement cardiaque pour transformer les cycles en jet continu ( capillaire sang continu ).

Artérioles lieu privilégié de vasomotricité commandé par le système neurovégétatif composé du SNP et du SNS.

SNP -> action vasodilatatrice dit cardio modérateur.

SNS -> vasoconstriction au niveau des vaisseaux par les récepteurs α.

Pression artérielle : contraction = cœur envoie dans vaisseaux, sang qui heurte l’élasticité des parois vasculaires.

Dans artères -> pression art composé de 2 chiffres : maxima = moment de systole ventriculaire, tension augmente.

Minima -> tension art diastolique doit être à ½ de la maxima + 1.

Débit cardiaque :volume de sang éjecté par VD ou G en 1min = Volume d’éjection systolique x FC. ≈ 0,072 x 70 btt/min = 4,9 L/min.

Précharge : volume existant dans VD ou G en fin de diastole ( dépend du ventricule, du retour veineux, du tronc veineux et de l’activité cardiaque ).

La post charge : résistance contre laquelle le ventricule éjecte son contenu. + Elle augmente, + le débit cardiaque diminue.

Varie en fonction des différents facteurs ( résistance vasculaire, rétrécissement aortique et viscosité du sang ).

Régulation de la pression aortique : dépend du débit cardiaque, de la résistance des artères, de l’élasticité, du Volume du sang et de la viscosité du sang.

L’organisme adapte continuellement les chiffres de la tension art en agissant sur ces facteurs et de plusieurs manières : centre nerveux de la régulation, régule le Volume et le Volume endocrinien.

-> Centres nerveux de régulation

Se trouve dans le bulbe rachidien et la moelle. Barorécepteurs sont dans les sinus carotidiens et dans la cross de l’aorte, vont avertir de la modification de la pression art.

Si elle augmente, l’information est transmise aux centres nerveux cardiomodérateurs qui produit un phénomène d’action provoquant le ralentissement et la diminution de la contraction cardiaque ce qui diminue la pression.

Si elle diminue, ces barorécepteurs préviennent le

Système Nerveux Sympathique qui libère de la noradrénaline qui augmente le rythme cardiaque et la contraction.

De ce fait la pression revient à la normal.

-> Régulation du Volume

Certains organes peuvent stocker une partie de la masse sang, notamment les organes viscéraux ( rate ).

Si urgence = contraction et renvoie du sang stocké dans circulation.

-> Régulation de Volume endocrinien

Se fait au niveau des reins, de l’hypophyse et des surrénales.

Les surrénales élaborent des hormones libérées par la vois sang ( adrénaline ). Elles envoies aussi des messages à l’axe hypothalamique hypophysaire qui fait secréter de l’aldostérone au niveau de l’hypophyse ( hormone permettant la réabsorption de l’eau et du Na+ par les reins ce qui augmente la pression. Les reins filtrent le sang, donc il lui faut une bonne irrigation. Quand le flux sang diminue, il y a sécrétion de rénine dans le plasma, qui va jusqu’au foie où elle ressort sous forme d’angiotensiogène.

Hypophyse secrète ADH ( Hormone anti-diurétique ) qui agit sur les reins pour la réabsorption d’eau qui augmente le V sang donc la pression art.

2)Circulation capillaire :

Permet échange entre sang et liquide interstitiel par leurs perméabilités.

Échanges gazeux, liquidiens et ioniques, passage de certains éléments figurés comme les GB.

Échange se fait par des différences de pressions des milieux.

2 pressions en jeu : hydrostatique et oncotique. Une x H2O passé, contraction + fuite, et au niveau cellulaire passage d’H2O et de CO2 au niveau du capillaire veineux.

3)Circulation veineuse :

Ramène le sang des organes vers le cœur.

Souples et de diamètre adaptable au Volume sang.

Pression inf à la pression artère.

Structure de valvules en nid de pigeon permettant le retour certains.

Retour veineux facilité par d’autres facteurs : régulation éjection systolique, force d’aspiration du VD, message lié aux contractions musculaires, évasement de l’éponge plantaire, diaphragme.

D) Physiologie de la circulation lymphatique :

Lymphe un à rôle nourricier. Apporte les graisses absorbées par l’intestin au sang circulant.

Milieu riche en lipides. Rôle de drainage et d’épuration par le transport des déchets cellulaires et des éléments non utilisés par les tissus.

Rôle également de défense car elle transporte des GB.

Impression sur fond blanc

Que pensez-vous de cet article ?

  Envoyer par mail Envoyer cette page à un ami  Imprimer Imprimer cette page

Nombre d'affichage de la page 22441







loading...
loading...

Copyright 2017 © Medix.free.fr - Encyclopédie médicale Medix