Rechercher dans le site  |   Devenir membre
      Accueil       |      Forum     |    Livre D'or      |     Newsletter      |      Contactez-nous    |                                                                                                          Envoyer par mail  |   Imprimer

fr_badge_google_play.png

 
Médecine légale
Pendaison
Cours de Médecine Légale
 

La pendaison représente le mode de suicide le plus fréquent surtout chez l'homme avec sa facilité d'exécution et son caractère radical. Elle peut être accidentelle ou servir à dissimuler un homicide.

 

Définition - mode de pendaison :

DÉFINITION :

C'est un acte de violence au cour duquel le cou est pris dans lieu attaché à un point fixe et le poids du corps exerce une traction sur le lieu de haut en bas.

MODE DE PENDAISON : deux modes :

Pendaison complète : dans ce cas la suspension du corps est totale , il n' y a aucune appui les forces de traction sont donc verticales et passives

Pendaison incomplète : la suspension du corps n'est pas totale, le corps ne pose pas les pieds sur un appui ( sol, meubles,... ) et la partie supérieure du corps exerce une traction sur le lieu assez forte pour amener la mort

Physiopathologie du mécanisme de ma mort :

Trois mécanismes interviennent par la mort par pendaison :

ISCHÉMIE :

C'est le mécanisme majeur de la mort par compression des carotides et artères vertébrale.

L'interruption de la circulation est généralement bilatéral ce qui donne l'aspect blanchâtre à la tête du pendu.

En cas de Pendaison latérale , la carotide et la jugulaire homo-latérales peuvent être respectés donc la persistance d'une circulation céphalique et l'arrêt respiratoire donne un aspect cyanosé de la face , un hyperhémie de l'encéphale

ASPHYXIE :

Produite par la compression de la trachées et surtout par le refoulement de la base de la longue contre la paroi post du pharynx

INHIBITION :

Due au réflexe provoqué par imitation traumatique des nerfs du cou et du sympathique pericarotidien c'est à dire lors de la compression des carotides les barorécepteur qui siégent au dessous des sinus carotidien des reflex de tension et de relâchement qui ont pour effet un ralentissement des battements cardiaques, un vasodilatation généralisée est une hypotension avec ischémie cérébrales

Constatation médico-légale :

A/ LEVÉE DE CORPS :

1) Examen de l'état des lieux et des choses :

Le médecin requis par les autorités judiciaires pour faire un constat sur place doit :

- Noter la position du cadavre, de l'anse et du noeud.

- Noter la nature du lieu et sa situation ( sa peut orienter vers la profession )

- Noter la distance qui sépare le corps du sol

- Rechercher et noter tout désordre des meubles et des objets entamant le cadavre qui peuvent être produit soit par le perdu lui même ( souffrance cérébral) lors des convulsions organiques ou être produite lors d'un lutte

- Rechercher toute trace ou indice suspect.

- Noter s'il existe à proximité é du corps un dispositif sur lequel la victime serait monter pour se pendre (chaise)

‑ Rechercher un arme en cas d'homicide masqué de suicide

- Faire des prélèvements et scellé

2) Examen des vêtements :

Rechercher des désondes , des déchirures ou des indices de lutte ( bouton arraché,... ) rechercher des taches ou des traces suspects , noter leur forme, nombre et siége.

3) Examen externe du cadavre :

a) TDD : pendaison complète :

Le corps est tendu par la pesanteur

Les bras sont le long du corps la position de la tête est fonction de celle de la corde , en général elle est indurée du coté de l'anse Le noeud peut être fixe ou coulant plus fréquente de situation muquale, parfois latéral ou exceptionnel (latéral) antérieur / cou

Le visage du pendu est généralement pale quand l'anse est antérieur et cyanosé lorsqu'elle est latérale.

Cette dernière prédomine au niveau des oreilles, lèvre et au dessus du lieu et s'accompagne souvent de taches purpurique et d'ecchymose sous conjonctivale

Dans la %2 des cas la longue est hors de la bouche.

On constate souvent l'existence des spumes au niveau de la bouche et du nez L'exophtalmie est assez fréquente.

Parfois l'existence d'ecchymoses des membres dus aux convulsions terminales . le cadavre dépendu et dévêtu présent à l'examen .

Deux signes essentiels :

* Lividité distales : apparaissent au dessous de la ceints bien matlequés aux avant bras, mains, aux jambes et aux pieds . leur intensité dépend de la durée de la pendaison

* Sillon cervical : l'empreinte du lieu dessine sur les téguments du cou un sillon en rigole parcheminé , blanchâtre appelé encore (ligne argentée) : ses caractéristiques sont les suivantes :

- haut situe

- sous mandibulaire

-