Rechercher dans le site  |   Devenir membre
      Accueil       |      Forum     |    Livre D'or      |     Newsletter      |      Contactez-nous    |                                                                                                          Envoyer par mail  |   Imprimer

 
Médecine légale
Mort subite de l'adulte
Cours de Médecine Légale
 


 

Généralités - Définition :

La mort est décès brutal inattendu et de cause naturelle chez un sujet en bonne santé apparente.

Mort subite , mort rapide , mort suspecte ont toute le même effet : c'est leur effet surprise.

Il n'est pas « normal » , selon le sens commun , de mourir subitement ou rapidement au cinéma , en train , ou dans la rue , cette anomalie éveille le doute que la justice lève en considérant ces morts comme suspecte a priori , une vérification anatomique sera pratiquée.

Ce qui ne veut pas dire que seules seront suspectes les morts subites , des morts lentes peuvent l'être aussi , tout étant affaire de circonstances.

C'est donc une mort plus ou moins mystérieuse qui survient chez un individu en pleine santé apparente ou chez un individu atteint déjà d'une maladie connue mais dont l'évolution n'était pas normalement ou rapidement mortelle.

Cette mort tire , avant tout , son caractère suspect des circonstances qui l'ont entourées .

La justice ordonne donc une enquête pour « recherche des causes de la mort » , cette enquête comporte une part policière et une part médicale où le médecin joue un rôle important.

Il s'agira :

* De recueillir l'anamnèse.

* Décrire le cadavre , procéder aux crevées.

* Établir les circonstances et les causes du décès.

* Rechercher les indices de crime ou de délit.

Parfois l'examen extérieur du cadavre suffit pour déterminer ces causes et écarter toute idée de mort non naturelle.

Parfois et c'est le cas le plus fréquent , cet examen ne suffit pas , et l'autopsie est alors ordonnée par le procureur de la République.

L'autopsie est toujours indispensable pour un diagnostic étiologique de mort subite : il est inadmissible maintenant qu'un diagnostic soit porté sur le seul examen du cadavre , lequel ne peut rigoureusement rien apporter de certain.

Les morts subites naturelles sont classées par les légistes en trois groupes :

Morts subites lésionnelles de diagnostic évident : rupture d'anévrisme de l'aorte

Morts subites fonctionnelles avec état pathologique préexistant : athérome coronarien sans aspect d'infarctus récent ou de thrombose occlusive fraîche.

Morts subites fonctionnelles sans état pathologique préexistant.

Étiologie des morts subites :

1 - MORTS LÉSIONNELLES AVEC CAUSES ÉVIDENTES :

Des lésions incompatibles avec la vie sont retrouvées l'autopsie.

* Les affections cardio-vasculaires : 40 à 70 % des cas, la pathologie coronarienne et ses conséquences ischémiques infarctus du myocarde, est la grande pourvoyeuse de morts subites et rapides, l'étiologie principale en est l'athérosclérose.

Les autres étiologies sont plus rares : rupture de cordage ou de pilier.

* Les affections respiratoires : Représentent 15 à 20 % des cas de morts subites :

Embolies pulmonaire.

Pneumothorax. Les infections respiratoires.

* Les affections digestives : Les hémorragies digestives ( ulcères, tumeurs, varices oesophagiennes...).

La rupture spontanée de la rate ( rate fragilisée ).

La pancréalité aiguë hémorragique.

* Les affections endocriniennes : diabète , insuffisance surrénale aiguë hypocalcémie gravissime..

2 - MORTS LÉSIONNELLES SANS CAUSES ÉVIDENTES  :

Les lésions retrouvées à l'autopsie , même récentes , même importantes mais sans évolution chroniques préexistantes , ne sont pas caractéristiques ou sont insuffisantes en soi pour avoir pu provoquer une mort aussi soudaine . la mort naturelle reste sans doute possible, mais il ne faut pas oublier que les intoxications dans leurs spécificité lésionnelle peuvent produire les mêmes tableaux :

* Congestion viscérale diffuse

* Congestion des muqueuses digestives

* Congestion des voies respiratoires

* Asphyxie avec cyanose

* Hépato — néphrite

3 - MORT FONCTIONNELLE AVEC ÉTAT PATHOLOGIQUE PRÉEXISTANT :

On ne retrouve que des lésions chroniques sans aucun fait récent surajouté c'est donc une mort fonctionnelle due aux lésions anciennes et jusqu'alors bien tolérées compensées comme :

- Une myocardite

- Valvulopathie

- Néphrite...

C'est ici que les causes occasionnant ( froid , effort , ivresse , digestion) sont utiles à connaître , elles ont pu intervenir en rompant cet équilibre fonctionne dans lequel vivait jusqu'alors, tant bien que mal , l'individu. 1,a mort naturelle est probable, mais rien n'exclut la possibilité d'une intoxication sans lésion. Dans 1 % des cas on restera sur une autopsie dite blanche , c'est à dire sans qu'aucune cause organique ait pu être retrouvée.

C'est parfois imputable au manque de moyens diagnostiques. Lorsque tous les examens se révèlent absolument négatifs , il faut bien avoir le courage de reconnaître que l'on ne sait pas , d'autant plus que l'on aura pratiqué une autopsie vraiment systématique, minutieuse et complète.

Impression sur fond blanc

Que pensez-vous de cet article ?

  Envoyer par mail Envoyer cette page à un ami  Imprimer Imprimer cette page

Nombre d'affichage de la page 24531

Copyright 2014 © Medix.free.fr - Encyclopédie médicale Medix