Rechercher dans le site  |   Devenir membre
      Accueil       |      Forum     |    Livre D'or      |     Newsletter      |      Contactez-nous    |                                                                                                          Envoyer par mail  |   Imprimer








loading...

 
Gynécologie
Médicament en Gynécologie
Cours de Gynécologie
 

 

Les grandes étapes de la vie génitale de la femme :

La différenciation vers le sexe féminin se fait après la 6ème semaine fœtale.

loading...

Le sexe est déterminé vers le 5ème mois.

A - De la naissance à la puberté :

A la naissance chez la petite fille les grandes lèvres sont volumineuses et les petites sont réduites. Le clitoris par contre est prohiminant.

B - La puberté :

1)- Définition :

Les modifications sexuels, morphologiques, biologiques et psychologiques vont pré dédier à la formation de l’enfant en adulte.

La période entre l’enfance et l’age adulte va durer quelque année.

La puberté ne correspond pas à l’apparition des 1er règles, mais c’est la période qui précède et qui suit les 1er règles.

Elle intervient vers l’age de 11 à 13 ans.

Toutes fois on peut parler de puberté précoce avant 10 ans ou retardé après 17 ans.

On admet que la puberté est dû à une présence accrue d’oestrogènes.

2)- Modifications sexuels :

Au niveau des seins = le 1er signe pubertaire est une simple élévation des mamelons vers 9-10 ans.

Au niveau de la pilosité = La 1er est pubienne puis apparition de la pilosité axillaire.

Au niveau des organes génitaux = externe : développement des petites et grandes lèvres, le clitoris se développe et devient érectile ; interne : développement du vagin, utérus augmente de volume, sécrétion de la glaire apparaît, le développement de la muqueuse utérine est suivit d’une première désquamantation qui résulte souvent de la seul l’action des oestrogènes car 1er cycles sont presque toujours anovulatoire, d’où l’apparition de règles irrégulières au début ( ovaire grossissant ).

3)- Autres modifications :

Poids et taille

C - De la puberté à la ménopause :

Période qui dure 30 ans et comprend environ 400 cycles.

D - La ménopause :

C’est la fin de la fonction menstruelle, correspond à la sensation de l’arthrite ovarienne et s’accompagne d’une régression des caractères sexuels, de bouffées de chaleur, perturbation psychique et neuro-endocrinienne.

Intervient vers 50 ans, avant = précoce, après 55ans = tardive.

1)- Stades de la ménopause :

3 périodes :

La période pré-ménopausique : les follicules continus de se développer mais pas complètement, il y a suppression intermittente de progestérone mais sécrétion d’œstrogène continue.

La période ménopausique : arrêt de l’ovulation ( progestérone ) et sécrétion d’oestrogène réduite.

La période post – ménopausique : sclérose et dégénérescence des follicules et taux d’œstrogène effondré, atrophie progressive de l’appareil génital. Les seins s’affaissent, l’utérus s’atrophie ainsi que les ovaires. Sécrétions vaginales se tarissent, régression partielle des caractères sexuels.

2)- Caractéristiques de la ménopause :

Arrêt des règles brusquement ou peut être précédé de modifications.

Les règles peuvent être espacées et faibles ou succession de phases d’aménorrhées de plusieurs cycles.

Un délai d’un an après la dernière menstruation est nécessaire pour affirmer la ménopause.

Les médicaments en gynécologie obstétrique :

Le PARIODEL :

Agoniste dopaminérique qui est un dérivé de l’ERGOT DE SEIGLE, il a une action anti-prolactine et anti-parkinsonienne.

Propriété : il diminue la sécrétion de prolactine.

Inhibe la lactation ;

S’utilise aussi pour corriger la sécrétion inappropriée de l’hormone de croissance.

Il palie également à la sécrétion de dopamine.

Indication : inhiber la sécrétion lactique voir l’arrêter.

Diminue les risques d’hyperprolactinémie ( cas de stérilité ).

Traite les hyperlactorrhées

Effets Indésirables : trouble digestifs ( vomissements et nausées ) transitoires et minimisées pour une posologie progressive.

Hypertension orthostatique ( vertiges et pertes de connaissances dû au levé rapide ).

Précaution d’emploi : pas utiliser en cas de détérioration mentale ou antécédent psychique, de maladie cardio-vasculaire et d’antécédent gastroduodénale.

Ne pas prendre d’alcool.

Prise en milieu de repas.

Traitement dure 2 à 4 semaines en post partum.

Les Utéro-relaxants :

1 - Le SALBUHOL :

Fait partie des médicaments qui stimule la grossesse qui sont utéro-relaxant et bronchodilatateur.

Les propriétés : utéro-relaxant en réduisant la fréquence cardiaque et l’intensité des contractions utérines.

Bronchodilatateur = même mol que la VENTOLINE.

Les indications : menace d’accouchement prématuré, dystocie, hyperkinésie au cours du travail, souffrance fœtale lié aux contractions utérines,et prophylaxie des contractions utérines chez la femme après la 12ème semaine de grossesse lors des interventions chirurgicales.

Les effets indésirables : tachycardie sinusales modérés secondaire à la vasodilatation = baisse de la posologie du traitement.

Tremblements des extrémités, céphalées, nervosité et vertiges.

Les précautions : s’administre uniquement en milieu hospitalier par IV en décubitus latéral G.

Faire un EEG avant puis surveiller les constantes ( + surveillance du rythme cardiaque fœtal ).

Antécédent de maladie cardio-vasculaire et diabète + HTA car effet hypoglycémiant.

Existe de nombreuses interactions médicamenteuses. Angines instables et toutes maladies cardiaques.

2 - Les Inhibiteurs calciques :

ADALTER / LOXEN

Contre Indication : HTA ou Hypo, défaillance cardiaque.

Effet indésirable : céphalées.

TRACTOCILE antagoniste de l’ocytocine

Indication : arrêter les contractions utérines, traitement 48h, traitement de MAP = arrêt des contractions.

Contre Indication : age gestationnel ‹ à 24 semaines › 33 sem.

Rupture prématurée des membranes, retard de croissance intra-utérine ( RCIU ), rythme cardiaque fœtale anormal, éclampsie et pré éclampsie sévère pouvant aller jusqu’à la mort fœtal in utero.

Hématome rétro placentaire infection urinaire et sensibilité à l’un des composants.

Mode d’administration : en IV,

3 étapes : Bolus, perfusion continu à forte dose pendant 3h, perfusion à dose + faible pendant 45h max.

Les Ocytociques :

1 - Le SYNTOCINON :

Propriété : c’est un analogue synthétique de l’OCYTOCINE naturel post hypophysaire, il y a augmentation de la fréquence et intensité des contractions utérine.

Indication : insuffisance de contraction en début ou en cours de travail, cas de césarienne où on obtient une bonne rétraction utérine juste après la naissance de l’enfant.

Hémorragie de la délivrance, IV lente à des doses progressives sous toccographe.

Précaution d’emploi : pour déclanchement d’accouchement : le col doit être dilater à 3-4 cm et en voie d’effacement ( la rupture de la poche des eaux est indispensable et le produit ne doit être utilisé que si l’enfant est sous surveillance ).

Pour hémorragie : vérifier l’expulsion préalable ( complète ) du placenta.

Effets indésirables : si perfusion trop prolongée = céphalées et nausées, si surdosage = souffrance fœtale, peut entraîner une hypertonie utérine = rupture utérine.

Contre Indications : dystocie, utérus cicatriciel ou trop distendue, hypertonie utérine, hématome rétro-placentaire, mort in utéro et placenta prévia avec toxémie gravidique sévère ( prééclampsie ).

2 - Le METERGIN :

C’est un ocytocique et anti hémorragique utérin

Indications : Hémorragie de la délivrance et du post partum, curtage utérin, IVG, accouchement normal, atonie de l’utérus après extraction de l’enfant

Contre indications : pas chez la femme en cours de travail, HTA sévère, toxémie cardiaque, affection oblitérante vasculaire, affection sévère.

Précaution d’emploi : en intra musculaire lente

Effets indésirables : poussée hypertensive si injection trop rapide avec risque d’état de choc ou hémorragie cérébrale ( céphalées, nausées, vomissements, vertiges…).

3 - Les Anti Infectieux locaux polyvalents :

MYCOMNES, TERGYNAN, POLYGYNAX, BETADINE

Propriété : anti-infectieux d’usage local appartenant à différentes classes thérapeutiques et associés entre eux ( antifongique, trichomonacide, antibiotique et antiseptique ).

Indications : infections vaginales et cervicovaginales d’origine infectieuse, tricomonase vaginale ( traitement également du partenaire ) et candidoses vaginales.

Effets indésirables : irritation locale et allergie de contact par rapport à l’iode.

Contre indications : hypersensibilité aux différents produits, grossesse et allaitement pour la BETADINE

Les Antifongiques gynécologiques :

FAZOL, GYNO-DACTARINO, HYCOSTATINE

Propriété : antifongique d’usage local et surtout pour les candidats albicans et actions bactériennes sue infections Gram+

Indications : candidoses vaginales, vulvites candidosiques.

Effets indésirables : allergie de contact et risque de surdosage par l’iode.

Précaution d’emploi : ovule ( comprimé ) dans le fond du vagin, rester allongé ¼ h pour faciliter la diffusion, éviter les rapports sexuels et les tampons pendant le traitement, ne pas interrompre le traitement pendant les règles, traite un éventuel autre foyer de candides souvent digestive et attention aux incompatibilités physiques ou chimiques.

Contre indications : hypersensibilité aux produits.

Les Trichomonacides :

GYNOPLIX, FLAGYL et GYNOTHERAX

Propriété : parasiticides et bactéricides ( Gram - ).

Indications : trichomonase uro-génitales ( traitement partenaire ), infection aux bactéries anaérobies.

Effets indésirables : très rare mais peut y avoir quelques irritations locales.

Précautions : surveillance NFS et examen neurologique

Contre indications : allergies.

Les médicaments de la Ménopause :

A - Les oestrogènes :

PREMARIN, OESTROGEL, ESTRADERM, PROGYNOVA

Produisent les effets des oestrogènes aux niveaux des organes cibles ( foie, peau, seins, utérus, vagin, os, hypothalamus et hypophyse.

Indications : comble la carence oestrogénique après ménopause ou ovarectomie, bouffées de chaleur, ostéoporose, troubles trophiques génitaux.

Effets indésirables : HTA, céphalées, troubles neurologique, tumeur du sein et de l’utérus, diabète, adénome hépatique.

Très fréquents : nausées, prise de poids, tension mammaire, jambes lourdes et saignements.

Précaution d’emploi : exam préalable, frottis cervico-vaginal, bilan lipidique et glucidique, mammographie, administration oestrogéno-thérapeutique substitutives 3-4 semaines avec association systématique de progestatif pendant 10 à 14 derniers jours.

Interruption en cas d’effets indésirables grave. Attention aux interactions médicamenteuses.

Contre indications : cancer du sein et de l’utérus, hyperlipidémie, diabète, infection hépatique sévère ou récente, antécédent de thrombose veineuse ou artérielle, tumeur hypophysaire, HTA, épilepsie, obésité, fibrome et tabagisme.

B - Les progestatives :

PROGESTOGEL ( anti progestomimétique )

Effets indésirables : prise de poids, diminution ADL cholestérol, séborrhée, augmentation de la libido.

C - Les inhibiteurs :

Non oestrogénique, pour bouffées chaleur.

ABUFEN, AGREAL, CENTRALGOL

Effet indésirable : somnolence.

Impression sur fond blanc

Que pensez-vous de cet article ?

  Envoyer par mail Envoyer cette page à un ami  Imprimer Imprimer cette page

Nombre d'affichage de la page 26545







loading...
loading...

Copyright 2017 © Medix.free.fr - Encyclopédie médicale Medix