Rechercher dans le site  |   Devenir membre
      Accueil       |      Forum     |    Livre D'or      |     Newsletter      |      Contactez-nous    |                                                                                                          Envoyer par mail  |   Imprimer

 
Epidémiologie
Lutte contre les zoonoses(Rôle des Différents Intervenants dans la lutte contre les Zoonoses)  
Cours d'épidémiologie
 

Guide Sur les Zoonoses à LAGHOUAT

 

Les Zoonoses sont les maladies transmises de l'animal vers l'homme nous citons celles qui concernent actuellement notre Wilaya :
 

• La Brucellose.
 

• La Leishmaniose Cutanée.
 

• La Rage.
 

• Le Kyste Hydatique.
 

• L'Envenimement Scorpionique.
 

Nous allons insister dans ce document sur le rôle de chaque intervenant dans la lutte contre chaque Zoonose.

La brucellose :

La brucellose est une maladie infectieuse très contagieuse due à une bactérie du genre Brucella.

L'homme se contamine au contact des animaux infectés (bovins, caprins, ovins) ou à l'occasion de l'ingestion d'aliments d'origine animale (lait et dérivés).

Le germe pénètre dans l'organisme par la peau ou par voie digestive.

Se manifeste cliniquement par : fièvre 39° – 40°C, courbatures, sueurs nocturnes, douleurs musculaire et Ostéo-articulaires.

 

 

Les problèmes rencontrés concernant La Brucellose à LAGHOUAT :
 

* Disponibilité des médicaments en quantité insuffisante sachant que la Rifampicine (traitement le plus efficace associé à la Doxyciclline) est délivrée dans le cadre du traitement de la Tuberculose.
 

* Fréquence des complications en particulier Ostéo-articulaires nécessitant un traitement de longue durée allant jusqu'à 6 mois.
 

* Importance du coût du traitement allant de 7000 DA pour les cas non compliqués et jusqu'à 30.000 DA pour les cas compliqués avec prise en charge en milieu Hospitalier.
 

* La majorité des cas de brucellose sont d'origine Caprine (Chèvre), cela pose un problème pour les vétérinaires, notamment nombre élevé de cette espèce et l'élevage à domicile non déclaré.

 

MESURES DE LUTTE CONTRE LA BRUCELLOSE :

 

1) Rôle de la Santé :
 

a) Dépistage et prise en charge des cas.
 

b) Éducation sanitaire aussi bien pour les personnes exposées que pour la population générale.
 

c) Déclaration des foyers infectés à l'inspection Vétérinaire.

2) Rôle de l'inspection Vétérinaire :
 

Dépistage actif des cas Caprins et Bovins.
 

Déclaration des foyers infectés au Service de prévention.
 

Suivi de l'abattage des animaux infectés.
 

Accélérer les modalités d'indemnisation (car le retard actuel d'indemnisation pose un problème chez les éleveurs les incitant à éviter l'abattage à tout prix).

3) Rôle de la Commune :
 

• Suivi de l'abattage des animaux infectés, en responsabilisant les forces de sûreté pour l'application de cette mesure indispensable.
 

• Contrôle des vendeurs de lait et dérivés, nécessité du certificat confirmant l'absence de contamination des animaux fournisseurs (à renouveler tous les trois mois).
 

• Interdire l'abattage clandestin.

 

La leishmaniose cutanée :

 

C'est une maladie transmissible à déclaration obligatoire due à un parasite «

 

Leishmania », se transmet du Rongeur « le réservoir » vers l'homme par un moucheron « le Phlébotome ».
 

Ce moucheron « Phlébotome femelle » est : Active la nuit en période de chaleur > 27 °C — Son vol est silencieux - sa piqûre est douloureuse.
 

C'est un problème de santé publique par :
 

• Sa fréquence.
 

• Son impact socioéconomique.
 

+ Coût d'une LC non compliquée = 2000 DA.
 

+ Coût d'une LC compliquée = 6000 DA.
 

• Cicatrice indélébile à vie +++.
 

• Retentissement sur le plan psychique chez la jeune fille +++.

 

 

 

 

MESURES DE LUTTE CONTRE LA LEISHMANIOSE CUTANÉE :

 

1) Rôle de la Santé:
 

• Dépistage précoce avec Prise en charge des cas.
 

• Éducation sanitaire.
 

• Formation des agents pulvérisateurs fournie par la commune.
 

2) Rôle de l'inspection Vétérinaire :
 

a) Élimination des rongeurs.
 

b) Destruction des terriers.
 

3) Rôle de la Commune :
 

- Lutte Anti-vectorielle spécifique (Désinsectisation) intra et péri domiciliaire deux fois par an « Mars – Septembre » en assurant:
 

• L'achat de l'insecticide efficace «La DELTAMETRINE » en quantité suffisante pour toutes les habitations de la ville.
 

• Mettre à la disposition d'une équipe préalablement formée -> Le moyens matériels nécessaires à cette lutte : Tenue Réglementaire de protection – Pulvérisateurs

Manuels – Rémunération de ces agents.
 

- Dératisation.
 

- Collecte régulière des déchets ménagers dans tous les quartiers
de la ville au moins une fois par jour en informant la
population des heures de passage des camions à ordures.
 

- Amélioration de l'hygiène du milieu.
 

- Interdire les décharges sauvages.
 

- Organisation régulière au cours de l'année de campagnes de nettoyage de la ville.

 

La rage :

 

La rage est une maladie d'origine virale pouvant atteindre aussi bien tous les animaux à sang chaud que l'homme. Cette infection est incurable et mortelle à 100 % une fois qu'elle est évidente cliniquement.

La rage humaine se présente comme une atteinte des
Méninges et du Cerveau, survenant après morsure ou griffure par un animal infecté, domestique ou sauvage.
C'est la seule maladie à bénéficier d'une vaccinothérapie après contamination.

 

MESURES DE LUTTE CONTRE LA RAGE :

 

1) Rôle de la Santé :
 

• Prise en charge médicale des morsures d'animaux ou griffures par la Vaccinothérapie.
 

• Éducation sanitaire.
 

2) Rôle de l'inspection Vétérinaire :

 

Vaccination Préventive de tous les animaux domestiques à sang chaud.
 

3) Rôle de la Commune :
 

- Abattage systématique des chiens et chats errants par arme à feu méthode
radicale, efficace et non dangereuse pour la population. « la pierre noire est dangereuse car elle a causé la mort de deux jeunes citoyens de Laghouat ces dernières années ».
 

Création de fourrières canines où se fera l'abattage (à défaut d'armes à feu).
 

- Dératisation (sachant que le rat transmet également la Rage).
 

- Collecte régulière des déchets ménagers dans tous les quartiers de la ville «source d'alimentation des animaux errants ».

 

 

Le kyste hydatique :

 

Le kyste hydatique :
 

L'échinococcose hydatique est due à la larve du ténia Echinococcus granulosus.
 

Ce parasite contamine successivement le chien et un Herbivore (Mouton - Chèvre - Vache ....).
 

L'homme se contamine en ingérant les parasites selon deux modes :
 

• Directement en contact avec un chien parasité.
 

• Indirectement par l'intermédiaire de l'eau -aliments (fruits - légumes crus) - ou objets souillés par les déjections d'un chien parasité.
 

Provoquant un ou plusieurs kystes hydatiques au niveau du Foie ou le Poumon le plus souvent.
 

Le traitement est Chirurgical dans tous les cas.
 

Le coût de l'intervention chirurgicale est très élevé dépassant en moyenne 50.000 DA pour chaque cas).

 

MESURES DE LUTTE CONTRE LE KYSTE HYDATIQUE :

 

1) Rôle de la Santé :
 

• Diagnostic et Prise en charge médicale précoces pour éviter Les complications.
 

• Éducation sanitaire.
 

2) Rôle de l'inspection Vétérinaire :
 

a) Traitement médical des chiens domestiques.
 

b) Abattage des Moutons contrôlé par les vétérinaires.
 

c) Assurer une permanence surtout dans les grandes occasions (exemple L'Aïd).
 

d) Organiser chaque Aïd des aires d'abattage des Moutons contrôlés par des vétérinaires dans les grandes cités urbaines..
 

3) Rôle de la Commune :
 

- Abattage systématique des chiens errants par arme à feu. Interdire l'abattage clandestin.

 

L'envenimement scorpionique :

 

 

* Facteurs Favorisant l'Envenimement Scorpionique :
 

• Situation géographique au niveau du Sud à proximité de Wilayas à forte Prévalence d'Envenimement Scorpionique.
 

• Climat :
 

+ Chaleur.
 

+ Sécheresse.
 

+ Vent de sable.
 

+ Rareté de l'eau surtout en été.
 

• Genre d'habitation en zone rurale :
 

+ Habitations précaires.
 

+ Tentes (nomades).
 

• Ordures de construction qui se trouvent à côté des habitations (terre - sable - pierres -> endroit électif pour l'hibernation des scorpions).
 

• Manque d'information et de sensibilisation de la population sur le scorpionisme.
 

• Horaire des piqûres la nuit ce qui retarde la consultation par manque de moyens de transport.
 

• Absence d'éclairage publique et ut goudronnage dans certains quartiers des zones urbaines et dans la majorité des zones rurales.
 

• Les ordures ménagères sont évacuées dans des décharges non contrôlées par certaines communes.
 

Remarque :

 

Des études épidémiologiques ont permis de constater que la Majorité des Décès sont dues aux retard de prise en charge Médicale celle-ci est en relation directe avec certaines croyances «Taleb» et l'utilisation d'autres moyens tels que : Gaz - insecticide - ...) avant de consulter.

 

MESURES DE LUTTE CONTRE L'ENVENIMEMENT SCORPIONIQUE :

 

1) Rôle de la Santé :
 

• Prise en charge médicale des cas de piqûre de Scorpion.
 

• Éducation sanitaire.
 

• Répartition spécifique du personnel médical et paramédical en période de congé estival.
 

• Assurer l'évacuation par ambulance des cas graves vers l'hôpital.
 

2) Rôle de la Commune :
 

a) Le goudronnage, l'électrification, la lutte contre l'habitat précaire.
 

b) L'aménagement de décharges contrôlées.
 

c) Collecte régulière des déchets ménagers dans tous les quartiers de la ville au moins une fois par jour.
 

d) Lutte chimique : Dusban 5 %.
 

e) Développement du ramassage de scorpion pour faire
 

- Diminuer la densité des scorpions.
 

- Diminution du chômage par recrutement des jeunes Chômeurs pour la collecte des scorpions en période estivale.
 

f) Assurer le transport pour les évacuations des cas nécessitant l'hospitalisation

 

                                                                  Dr Boulaghmen Nabil Ahmed

                                                              Chef de Service du S.E.ME.P de LAGHOUAT

Impression sur fond blanc

Que pensez-vous de cet article ?

  Envoyer par mail Envoyer cette page à un ami  Imprimer Imprimer cette page

Nombre d'affichage de la page 8536

Copyright 2014 © Medix.free.fr - Encyclopédie médicale Medix