Rechercher dans le site  |   Devenir membre
      Accueil       |      Forum     |    Livre D'or      |     Newsletter      |      Contactez-nous    |                                                                                                          Envoyer par mail  |   Imprimer

fr_badge_google_play.png

 
Gynécologie
Contraception
Cours de Gynécologie
 
L’efficacité d’une contraception s’évalue par l’indice de Pearl qui est le nombre de grossesses observées pour 100 femmes prenant cette contraception pendant un an. Les différentes méthodes contraceptives : naturelle, barrière, hormonale, mécanique, permettent de personnaliser la contraception à chaque couple. Chaque méthode comprend des risques et des bénéfices dont il faut effectuer la balance pour chaque couple. Il faut savoir différencier pour la contraception hormonale les œstroprogestatifs combinés (mono-, bi- ou triphasique) aux œstroprogestatifs séquentiels. En France, le terme micropilule s’adresse aux pilules progestatives pures microdosées.
 

Le choix des patientes est basé sur la fiabilité de la méthode, mais il est influencé par l'environnement culturel, social, éducatif et religieux.

- Ce sont la contraception orale et la contraception par dispositif intra-utérin qui sont de loin les plus diffusées.

- Il existe cependant un regain d'intérêt pour la contraception locale en particulier avec la diffusion des maladies sexuellement transmissibles (MST) et du SIDA.

Plusieurs facteurs jouent sur l'efficacité des méthodes contraceptives, dont l'âge de la femme, sa situation socio-économique et sa motivation.

Les méthodes dites " naturelles " de contraception :

Les méthodes dites " naturelles " de contraception sont basées sur l'auto-observation par la femme (méthode Ogino-Knaus, méthode des températures, méthode Billings) ou par l'homme (méthode dite " du retrait ").

METHODES D'AUTO-OBSERVATION FEMININES :

Méthode Ogino-Knaus :

La méthode Ogino-Knaus a pour principe de base qu'il n'y a qu'une ovulation par cycle et que celle-ci a lieu entre 12 et 16 jours avant les règles suivantes, que les spermatozoïdes survivent 3 jours dans les voies génitales supérieures de la femme et donc qu'un rapport peut être fécondant 3 jours avant l'ovulation, enfin que l'ovule vit et reste fécondable 48 heures et donc que les 2 jours qui suivent l'ovulation sont fertiles.

Ainsi, dans un cycle idéal de 28 jours, la fertilité existe du 10e au 17e jour, auxquels on peut rajo