Rechercher dans le site  |   Devenir membre
      Accueil       |      Forum     |    Livre D'or      |     Newsletter      |      Contactez-nous    |                                                                                                          Envoyer par mail  |   Imprimer
loading...

 
Oto-rhino-laryngologie
Anatomie descriptive, endoscopique et radiologique du larynx (Suite)
Cours d'ORL (Oto-rhino-laryngologie)
 

 

2- Étage glottique. Coupe passant par le plan glottique :

La filière aérique est à ce niveau triangulaire à sommet antérieur.

Le plan glottique apparaît principalement musculaire (isodense) car le muscle thyroaryténoïdien interne est bien développé à ce niveau.

L’espace graisseux paralaryngé est réduit à une fine bande hypodense contre la corticale interne de la lame thyroïdienne.

Appelé espace paraglottique, il mesure 2 à 3mm en arrière et est quasi virtuel en avant.

À la partie antérieure, la commissure antérieure est une fine bande tissulaire qui ne doit pas dépasser 2 mm.

Parfois la muqueuse semble même au contact de la corticale.

L’aspect des aryténoïdes aide à identifier le plan glottique.

À ce niveau, elles sont triangulaires, en avant l’apophyse vocale n’est pas toujours visualisée car souvent non calcifiée, l’apophyse musculaire est toujours visible sous forme d’une opacité calcique séparée de la lame thyroïdienne par 1 à 3mm environ (distance interthyroaryténoïdienne).

Cet espace doit être symétrique.

Entre les deux aryténoïdes, on visualise la partie supérieure du chaton cricoïdien, avec une corticale dense et une médullaire centrale, recouvert par le muscle interaryténoïdien et sa muqueuse qui forment la commissure postérieure.

3- Étage sous-glottique :

* Coupe passant par la région sous-glottique haute (juste sous les cordes vocales) :

La lumière laryngée prend à ce niveau une forme circulaire.

Les lames thyroïdiennes restent visibles sur les premières coupes.

La région sous-commissurale antérieure est très fine et la muqueuse paraît directement au contact de la corticale interne du cartilage thyroïde.

Latéralement, la muqueuse et les tissus sous-muqueux forment une fine bande tissulaire, en forme de croissant, en continuité avec le cône élastique.

Le chaton cricoïdien ne se retrouve séparé des lames thyroïdiennes que par un mince espace (espace intercricothyroïdien).

* Coupe sous-glottique moyenne :

Sur les coupes plus basses, la membrane cricothyroïdienne est visible en avant, sous forme d’un fin liseré plus dense que les tissus graisseux périlaryngés.

Sur les coupes les plus basses, l’anneau cricoïdien est complet, la filière aérique est arrondie, discrètement ovalaire.

La muqueuse et la sous-muqueuse, à la face interne du cartilage, ne sont pas visibles.

En arrière, apparaît la bouche de l’oesophage ovalaire, allongée.

4- Manoeuvres dynamiques :

* Manoeuvre de Valsalva :

La manoeuvre de Valsalva permet une ouverture des sinus piriformes avec déplissement des versants externe et interne et des angles antérieurs des sinus piriformes.

Les contours des replis aryépiglottiques apparaissent nettement.

En arrière, la muqueuse de l’hypopharynx est collabée en respiration indifférente et s’ouvre en Valsalva, permettant de mieux analyser le fond de sinus piriforme et la région rétrocricoaryténoïdienne.

* Manoeuvre de phonation : lettre « é »

Ces coupes en phonation permettent d’étudier la mobilité des cordes vocales et des aryténoïdes.

Les cordes vocales se placent en adduction par glissement et rotation des aryténoïdes.

Les espaces graisseux paraglottiques sont bien étudiés. Les ventricules laryngés s’ouvrent, ce qui permet de bien séparer le plan sus-glottique du plan glottique.

Les sinus piriformes présentent également un certain degré d’ouverture.