Rechercher dans le site  |   Devenir membre
      Accueil       |      Forum     |    Livre D'or      |     Newsletter      |      Contactez-nous    |                                                                                                          Envoyer par mail  |   Imprimer

 
Infectieux
Les cathéters centraux
Cours d'infectieux
 

En raison de la répétition des traitements, l'administration de chimiothérapies altérant le capital veineux des patients, les équipes d'onco-hématologie ont recours au cathétérisme veineux central avant l'induction d'un traitement agressif.

Il s’agit :

•D’épargner le capital veineux

•D’améliorer le confort du patient

 

Les différents types de cathéters :

Deux types de cathéters centraux :

•Cathéters à émergence cutanée (KTEC)

•Cathéters à site d'infection : Port à cath (PAC) sous-cutané

INDICATIONS :

Leurs indications dépendent de différents facteurs :

•La maladie en cause

•La nature du traitement

•Sa durée

•Ses conditions

a) Les deux types permettent :

•Perfusions

•Prélèvement

•Transfusions

•Nutrition parentérale

•Administration des médicaments

b) Cathé à émergence cutanée :

•Apport liquidien important, quotidien et répété

•Intensification de chimiothérapie

•Traitements antiviraux : état général très altéré

Il ne nécessite pas d'aiguille.

Peut rester sans perfusion avec un obturateur, mais reste apparent.

Doit être protégé pendant les intercures.

c) Le cathé totalement implantable :

•Chimiothérapies séquentielles

•Traitements antiviraux selon l'état du malade Liberté plus importante : l'aiguille est retirée à la fin des traitements.

Geste plus agressif au niveau cutané du fait des piqûres itératives. 

Mise en place :

Elle peut être directe ou indirecte.

Dans les deux cas, le mode le plus courant est la transmission manuportée.

A - LA TRANSMISSION MANUPORTEE :

La pose du KTEC se fait le plus souvent en salle ou au réveil.

•Vérification du bilan d'hémostase

•Préparation du patient et du matériel

La mise en place d'un PAC se fait au bloc sous anesthésie locale.

Plus rarement sous anesthésie générale.

•Préparation du patient

•Vérification du bilan d'hémostase

Dans les deux cas, expliquer au patient et le rassurer sur le déroulement.

Au retour, toujours vérifier la radio de contrôle. 

Surveillance et entretien :

Quel que soit le type de matériel, l’entretien et la manipulation d'un cathé imposent des règles strictes :

•Lavage des mains

•Charlotte, masque, gants stériles

•Regroupement des manipulations

•Éducation du patient Pansement :

•2 fois/sem pour un KTEC, avec changement de la rampe une fois par semaine

•Une fois par semaine pour le PAC

Héparinisation :

•Tous les 15 jours pour les KTEC

•Tous les mois pour un PAC 

Complications : l'obstruction

a) Obstruction :

*L'aiguille n'a pas traversé correctement le septum

*Le KT peut être obstrué par :

•Le déplacement de la chambre ou du cathé

•L'extrémité du cathé est appuyée contre la paroi de la veine

• Coudure du KT ou formation d'un caillot de fibrine

b) Cause d’ordre mécanique :

•Défaut de cicatrisation

•Ulcération de la peau

•Nécrose cutanée secondaire à l'infection extravasculaire de chimio

c) Embolie de cathéter :

Lors de désobstruction sous pression avec des seringues de petit calibre.

Interdiction formelle d'utiliser des petits calibres au dessous de 10 ml.

d) Thrombose sur cathéter :

Diagnostic évoqué si douleur, œdème, gonflement du territoire.

Traitement par arrêt du cathétérisme et mise sous anticoagulant.

e) Infections sur cathéter :

Arrêt du cathé. Le retirer si les hémocultures sont positives.

Éventuellement verrouillage ATB : VANCOMYCINE, AMIKLIN.

Conclusion :

Les cathéters centraux améliorent sensiblement le confort du patient.

Cependant ils nécessitent une technique rigoureuse lors de leur entretien, donc une formation précise de l'équipe soignante, du patient et de son entourage. 

Impression sur fond blanc

Que pensez-vous de cet article ?

  Envoyer par mail Envoyer cette page à un ami  Imprimer Imprimer cette page

Nombre d'affichage de la page 7331

Copyright 2014 © Medix.free.fr - Encyclopédie médicale Medix